AutoProduction & Business
Forums thématiques AutoProduction & Business
La musique a beau être un art, elle n'en demeure pas moins liée aux réalités très matérielles de l'industrie du disque : de la problématique des droits d'auteurs aux divers moyens de s'autoproduire ou de promouvoir ses œuvres, ce forum a été créé pour permettre aux musiciens d'évoluer le plus sereinement possible dans la jungle économique et juridique qui entoure l'activité musicale.

Autoproduction : déclaration SDRM.

  • 1
  • Page suivante
  • Dernière page
 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

Mc.mick

membre non connecté
65 posts au compteur
65 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 24

1 Posté le 20/03/2004 à 13:17:33Lien direct vers ce postSignaler un abus
:D: Salut la jeunesse ! J'ai suivi avec beaucoup d'intérêt les derniers échanges qui ont eu lieu autour de l'autoproduction, du pressage et des décla' à la SDRM car je m'apprête moi même à sortir un premier maxi 4 titres...

Pour l'autoprod', je n'ai pas de solution, si ce n'est de confirmer ce que de nombreuses personnes ont déjà dit : créer une asso (40 roros environ pour la parution au journal officiel) et ouvrir une page Internet (gratuit) avec son adresse e-mail (en référence au nom de l'asso) : ça sera bien utiles avant de se lancer à corps perdu dans la prod' de votre CD !

Certains ont-ils déjà bouquiné "Autoproduire son disque ?" aux presses de l'IRMA ? Est-ce que ça sert ? Il serait intéressant de tchatcher de ce livre.

Sacher quand même qu'on peut trouver des plans de pressage pour moins de 700 roros les 500 ex, promotions, offres spéciales, etc. N'oublier jamais de feuilleter allégrement les fanzines locaux dans lequel on trouve souvent de précieuses promotions !!!

Par contre, perso, et c'est là que je viens demander votre aide, j'entrave que dalle aux Droits de Reproduction Mécanique (versement SDRM)... Les calculs sont assez complexes et si quelqu'un pouvait nous éclairer un peu plus que cela n'a été fait... 0.80 roros par CD pressé apparement, et à la "louche" ?... C'est ça ?

Sinon, en considérant qu'il s'agisse de nouveaux titres (ce qui est mon cas) pas encore déclaré à la SACEM (quand tu es sociétaire comme je le suis et que tu n'as pas encore déclaré tes titres parce que l'enregistrement coïncide avec leur création), est-ce vrai qu'il vaut mieux faire sa demande SDRM avant de déclarer ses morceaux ?

J'ai été bavard, non ? :clin:

A plus !

Roycool

membre non connecté
1771 posts au compteur
1771 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 486

2 Posté le 21/03/2004 à 23:16:58Lien direct vers ce postSignaler un abus
Avant que le disque ne sorte, le presseur te demandera de faire une déclaration SDRM.
Pour cela tes titres devront être déclarés à la SACEM..

Facile, tu y vas et étant donné que ton disque à une existence commerciale de leur point de vue (déclaration SDRM) tu pourras être membre SACEM et déposer et ainsi protéger tes oeuvres.

5 minimum sont requises pour le dépot et inscription.
Un droit d'entrée te sera demandé, une fois pour toute; et ensuite la vente de ton disque ou la passage en radio,etc,etc.. te permettra de toucher des droits d'auteurs. ( frais de gestion, édition)

Apres, le débat sur " la SACEM, c'est bien ou pas..." à toi de voir...

Et il a été débattu maintes et unes fois...

Contacte les et ils t'expliqueront tout cela précisément.

Will Zégal

membre non connecté
37945 posts au compteur
37945 posts au compteur
Admin

Score contributif : 4 036Cet utilisateur possède un compte compos

3 Posté le 22/03/2004 à 00:08:52Lien direct vers ce postSignaler un abus

Citation : e presseur te demandera de faire une déclaration SDRM.
Pour cela tes titres devront être déclarés à la SACEM..


Je ne suis pas spécialiste, mais si c'étais le cas, les artistes qui ne sont pas inscrits à la SACEM ne pourraient pas sortir de disque :clin:

B.B.

Les bretons d'AF ont rendez-vous ici

Maiak

membre non connecté
314 posts au compteur
314 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 42

4 Posté le 22/03/2004 à 11:05:06Lien direct vers ce postSignaler un abus
Salut.
Au sujet de la SDRM, voici comment cela fonctionne:
Au moment ou tu va faire ton disque, tu es obligé d'avoir "l'accord" SDRM.
Donc tu va faire une demande à la SDRM (que tes titres soient déposés ou non à la Sacem, c'est a dire que tu sois membre ou non de la Sacem), en précisant l(es)'auteur(s), le(s) compositeur(s), la durée des titres...et aussi l'utilisation de tes disques (vendus? cedés gratos?...)
Il y a aussi une différence de traif entre un maxi et un album complet.
Une fois ceci fait, la SDRM va calculer ce que tu dois payer pour avoir l'accord SDRM de pressage.
Ensuite, et bien tu payes, et tu recois l'accord qui t'es adressé à toi, mais aussi à l'usine ou tu va faire fabriquer ton disque (il faudra choisir avant de faire cette demande SDRM).

Voilà pour les démarches.
En ce qui concerne la suite, sache que si tu est auteur / compositeur à 100% des titres que tu aura sur le CD, tu touchera environ 86% de la somme que la SDRM te taxe, si tes morceaux sont déclarés à la SACEM.
Attention, il faut savoir qu'il y a un certain délai entre le moment ou tu dépose tes morceaux à la Sacem, et celui ou ils sont effectivement enregistrés.(compter 2 à 3 mois).

En ce qui concerne les tarifs, en fait c'est assez simple. Il faut que tu raisonne comme ça, dans l'ordre:
-que vais je mettre sur mon disque? (durée totale)
-combien vais je en fabriquer?
-combien vais-je en vendre (et à combien) et combien vais-je en donner?

Suis je membre de la Sacem?
Mes titres sont ils inscrits à la Sacem?
NB: tu n'a pas besoin d'être à la SACEM pour faire un disque, simplement tu ne touchera pas de droits dessus et tes morceaux ne sont pas protégés.

Après, tu peux te rendre sur le site de la Sacem (www.sacem.fr) espace "clients", il y a un onglet "produire un disque", dans lequel tu trouvera les tarifs. Lit ca bien jusqu'au bout, une fois que tu t'es posé les questions précedentes, c'est très facile de faire le calcul.
Voilà!
J'espère que ca pourra t'aider.
A ta dispo si besoin

Mc.mick

membre non connecté
65 posts au compteur
65 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 24

5 Posté le 22/03/2004 à 13:53:16Lien direct vers ce postSignaler un abus
:D: Merci beaucoup à toi Maiak : tu m'éclaires à fond car tout ce que j'avais pu lire jusqu'à maintenant était obscure (notamment sur le reversement des droits d'auteur/compositeur après parution du disque). Comme tu sembles bien informé peux-tu encore m'apporter quelques précision qui ne manqueront pas de servir à d'autres, je pense :

- Est-ce que cela ne pose aucun problème si je dépose mes titres après la demande SDRM ? (effecitvement je sais que l'enregistrement des décla' de titres à la SACEM est long - je suis sociétaire -, j'ai enregistré de tous nouveaux morceaux pour mon CD et je ne veux pas attendre que ces titres soient déposés pour sortir mon disque)

- Je vais faire un pressage de 500 ex mais tous ne seront pas destinés à la vente, une partie servant au démarchage... Est-ce qu'il est possible de se faire comptabiliser auprès de la SDRM une part des disques (250 ex par exemple) comme étant destinée à la vente et une autre part (les 250 ex restants par exemple) comme étant destinée à la promotion, et n'étant, de ce fait, pas vendue mais bien donnée ?

Merci :bravo:

Will Zégal

membre non connecté
37945 posts au compteur
37945 posts au compteur
Admin

Score contributif : 4 036Cet utilisateur possède un compte compos

6 Posté le 22/03/2004 à 13:55:11Lien direct vers ce postSignaler un abus
J'ajouterai que personnellement, ma démarche (et celle de mon groupe) pour un premier album est pas de dépôt sacem.

En effet, on n'espère pas tellement de retours de droits d'auteurs et on compte plutôt sur l'avantage du "libre de droits" pour se faire connaître.

De fait, on économise aussi sur la SDRM puisqu'il n'y a pas de droits à leur verser (si j'ai bien tout compris).

Au passage, on peut s'étonner qu'il n'y ait pas de formule particulière pour les autoproduits dont tous les titres ont pour auteur/compositeur l'autoproducteur.
C'est lui qui finance intégralement la prod de son disque et en plus il va payer dessus à la SDRM des droits... pour ses propres compositions. Droits qui lui seront intégralement reversés moins les 14% de frais de fonctionnement.

En gros, l'autoproducteur paye à la SDRM une somme qui lui est dûe à lui même au titre d'auteur :oo:

B.B.

Mc.mick

membre non connecté
65 posts au compteur
65 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Score contributif : 24

7 Posté le 22/03/2004 à 14:09:44Lien direct vers ce postSignaler un abus
:lol: C'est clair, t'as raison, c'est tout à fait logique ! Mais qu'y faire ??? The law is the law comme dirait je sais plus qui ?!? (c'était pas dans "Le juge et le pilote" ça ?!?) Enfin...

Ce qui est sûr c'est qu'à moins d'aller faire presser son merdier style en Azerbaïdjan où tu ne paieras sans doute pas de droits de reprod' mécanique, y'a tout ce que tu encoures autour (problème de livraison, pas de glass-master, etc.)...

Malheureusement "au pays des fromage qui puent", chez nous quoi, tu es légalement obligé de payer des droits de reprod' mécanique sous peine de ne pas pouvoir faire presser ton disque. En conclusion : tu n'as pas le choix ! Que tu le veuilles ou non.

A +

Maiak

membre non connecté
314 posts au compteur
314 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 42

8 Posté le 22/03/2004 à 14:49:33Lien direct vers ce postSignaler un abus
Re
"Est-ce que cela ne pose aucun problème si je dépose mes titres après la demande SDRM ? " =>NON
"Je vais faire un pressage de 500 ex mais tous ne seront pas destinés à la vente, une partie servant au démarchage..." => Bien sûr, là encore, aucun problème. Tu es même invité lorsque tu fais ta demande à la SDRM à présicer le nombre de CD vendus et le nombre offerts (nous on a toujours fait 50/50)

Pour répondre à Billyboy, et notament cette phrase:
"En effet, on n'espère pas tellement de retours de droits d'auteurs et on compte plutôt sur l'avantage du "libre de droits" pour se faire connaître",
je pense qu'il y a confusion: d'une part le fait d'être "libre de droits" ne t'apportera rien du tout en terme de promo(je vois pas pourquoi????), et enfin, s'il est vrai que si c'est de l'autoprod, et que quelque part tu finance toi même ton CD, n'oublie pas quand même que tes morceaux VONT te rapporter des droits, si tu les joue en concert, ou s'ils sont diffusés un jour, ou encore si tu fait une TV.
En fait le "calcul" sur les droits d'auteur doit se faire sur le moyen terme, et là aussi à vous de réfléchir quelle est votre position par rapport à la musique: si vosu envisagez d'en faire pendant longtemps, il est évident qu'il faut s'inscrire à la Sacem, et déposer régulièrement ses titres. Si un jour vous avez un label qui serait OK pour presser ne serait - ce que 2000 albums, il sera alors trop tard pour s'incrire, ou encore inscrire vos titres. ET vous passeriez à coté d'une somme, qui si elle ne permet pas de vivre, vous permettrait quand même l'achat d'une belle guitare ou d'un bel ampli.
C'est sur que de "casquer" pour une autoprod parait débile au premier abord, mais pensez aussi au long terme, et aux retombées de votre travail.

Vous l'aurez compris, mon point de vue est le suivant: tout déclarer...ou au moins à l'issue du 1° tirage que vosu faites. (c'est à dire, faites une demande SDRM pour vos CDs, et en même temps déclarez vos oeuvres à la Sacem:
AVANTAGES:
Vous ne paierez rien (ou très peu) à la SDRM qui déclarera vos titres "PAI" (Propriétaire Actuellement Inconnu"-. (mais vous ne toucherez pas de droits non plus sur CE tirage)
Vos morceaux seront protégés pour les tirages suivants....(et génèrerons des droits , donc, au prochain tirage, mais aussi lors de vos concerts, TV...)

Will Zégal

membre non connecté
37945 posts au compteur
37945 posts au compteur
Admin

Score contributif : 4 036Cet utilisateur possède un compte compos

9 Posté le 22/03/2004 à 15:38:44Lien direct vers ce postSignaler un abus

Citation : d'une part le fait d'être "libre de droits" ne t'apportera rien du tout en terme de promo(je vois pas pourquoi????),


Parce qu'on encourage explicitement la copie et la diffusion.

Dans ce monde où tout le monde semble tout pirater, ça fait quand même encore une différence !
Je connais des gens (dont moi) qui achètent volontiers des CD, surtout pour encourager des groupes qui démarrent. Là, on en vendra sur les concerts et sur notre site pour ceux qui veulent une belle jaquette et une dédicace, mais si "l'acheteur" préfère télécharger l'album, no problem. Quelqu'un qui aime l'album hésitera beaucoup moins à faire plein de copies pour ses copains si c'est non seulement autorisé, mais encouragé que s'il s'agit de "pirater" un petit groupe autoproduit.

Citation : et enfin, s'il est vrai que si c'est de l'autoprod, et que quelque part tu finance toi même ton CD, n'oublie pas quand même que tes morceaux VONT te rapporter des droits, si tu les joue en concert, ou s'ils sont diffusés un jour, ou encore si tu fait une TV.


Vrai. Sauf qu'on a fait un rapide calcul. On est pas optimistes au point d'espérer moults passages radios et encore moins TV sur un premier album.
On préfère récupérer des cachets grâce à la diffusion plus importante qu'on espère par le côté "copie libre".

Si par le plus grand des hazards, un des morceaux devenait un petit hit média ou servait pour une pub, ce qui est perdu en terme de droits serait quand même gagné en renommée.

C'est une sorte de pari marketing, quoi.

B.B.

Maiak

membre non connecté
314 posts au compteur
314 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 42

10 Posté le 22/03/2004 à 15:52:08Lien direct vers ce postSignaler un abus
T'as vraiement de la chance si ton groupe (autoproduit si j'ai bien compris) est piraté...Moi j'en connais pas beaucoup qui grave des CDs de groupes autoproduits. Bien sur, doit y en avoir, mais combien? 5? 10?
(il n'y a aucune remarque péjorative ds cette phrase, on est aussi autoproduits!!!)

Quand au calcul, je suis perplexe...On a joué qqs fois des premières parties, et à chaque fois, pour peu que ta déclaration du concert soit bien faite à la Sacem, ca a payé en équivalent "cout SDRM" au moins la moitié d'un tirage album à 500...
Ca + les autres concerts....festival etc...

Je crois qu'il faut commencer par petit (avant les TV et autres radios, ou jingle), mais ca n'empêche pas d'être professionel?
ceci étant dit , si ton morceaux devait servir à une pub, et qu'il n'étais pas déclaré, tu t'en mordrait les doigts à jamais, crois moi!!!!

Enfin c'est mon ponit de vue.
Revenir en haut de la page