Bien Débuter
Forums thématiques

Bien Débuter

Dans cet espace de discussion, les débutants ont la parole et peuvent poser, sans crainte, les questions les plus "évidentes" en matière d'audio, sono, éclairage ou informatique musicale. Avec les dossiers et le glossaire d'AudioFanzine, voici sans doute le meilleur moyen de bénéficier des lumières de la communauté pour appréhender des notions de base ou encore recueillir des conseils d'achats.

formation musique, son...

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

aurel97

membre non connecté
aurel97
2 posts au compteur
Nouvel AFfilié

1 Posté le 18/07/2017 à 23:37:02Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonjour,
Après un bac s et deux années non validées, hum, en Physique sciences de l'ingénieur à l'université, mon fils souhaite s'orienter vers le domaine de la musique pour lequel il a du goût. Peut être sa formation de sciences trouvera-t-elle dans une formation de technicien son une expression satisfaisante qui lui redonnera confiance et plaisir, c'est ce que je souhaite de tout coeur. Mais je m'interroge sur la qualité de ces diverses écoles et formations privées qui proposent des cursus dans ces domaines, et cherchent aussi à attirer le chaland en faisant miroiter equipements et encadrement hors pair. Les posts trouvés ici ou là datent de plusieurs années, alors je serais preneuses d'avis récents au sujet de l'EMC malakoff, l'EICAR St Denis ou encore l"ISTS dont les admissions sont encore ouvertes... Help ! A vos avis ! D'avance merci à tous !

SWAT78

membre non connecté
SWAT78
234 posts au compteur
Posteur AFfiné

2 Posté le 19/07/2017 à 17:01:35Lien direct vers ce postSignaler un abus

Bonjour,

J'ajoute le SAE à la liste des écoles réputées : http://www.sae.edu/fra/fr

Je n'ai l'expérience que du SAE, dans lequel j'ai suivi un cursus de six mois d'assistant de production en 2015. Cette expérience a été très bénéfique pour moi. Mais !

Je souhaite insister sur le fait que ce genre de formation coûteuse (compter quelque chose comme 15 000 € pour la formation de technicien son) est essentiellement basée sur l'investissement personnel et l'assiduité de l'étudiant. Beaucoup d'inscrits et peu d'élus à la sortie avec le diplôme. Le message était très clair dès le début : "On est là pour vous apprendre à bosser, pas pour faire garderie." Il faut donc être très motivé, assidu et bosseur.

Une bonne solution peut être de commencer par un cycle court, tel que celui d'assistant de production du SAE (ou autre équivalent ailleurs) qui permet de "tester" la méthode d'apprentissage avec un coût plus réduit (ça m'a quand même coûté 2 500 €).

N'hésitez pas à revenir vers moi sur le forum (ou en message privé) pour plus d'informations.

En espérant que ça aide...

Chris

SWAT - Sound Workshop & Audio Tactics

Accompagnement de projets, prises de son et mixage pour artistes non professionnels.

Le SWAT sur le web : Facebook - SoundCloud - Twitter

 

aurel97

membre non connecté
aurel97
2 posts au compteur
Nouvel AFfilié

3 Posté le 19/07/2017 à 17:59:48Lien direct vers ce postSignaler un abus
Merci beaucoup pour cette réponse détaillée et éclairante. Oui, c'est bien là le problème, pour quelqu'un qui a plutôt un pb de confiance que le feu sacré, et qui aurait besoin d'un apprentissage assez encadré en espérant être visité par la vocation !

SWAT78

membre non connecté
SWAT78
234 posts au compteur
Posteur AFfiné

4 Posté le 20/07/2017 à 10:10:10Lien direct vers ce postSignaler un abus

Encore une fois, je ne connais que le SAE. Peut-être que les autres centres de formation ont des méthodes pédagogiques plus "scolaires", avec plus d'encadrement des étudiants.

Je reviens sur l'idée de commencer par un cycle court. L'un de mes collègues de promo était dans une situation similaire : interruption d'études, manque de confiance en soi... Cette formation lui a été très bénéfique en lui permettant de constater qu'il était capable de travailler en autonomie, tout en étant partie d'une équipe (les travaux pratiques se font en binôme ou trio). Au terme du cursus, il avait repris confiance en lui et savait qu'il pouvait s'engager dans un cycle de technicien son avec des chances de réussite.

Je pense également qu'un petit bagage de connaissances en production audio est presque indispensable. Quelques notions de prise de son, de mixage. Par contre, le fait d'avoir des connaissances scientifiques est un plus pour les modules d'électronique appliquée.

Chris

SWAT - Sound Workshop & Audio Tactics

Accompagnement de projets, prises de son et mixage pour artistes non professionnels.

Le SWAT sur le web : Facebook - SoundCloud - Twitter

 

SmoothWax

membre non connecté
SmoothWax
19 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 76

5 Posté le 09/08/2017 à 18:06:09Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonjour,
Il y a également l'INA qui a une très bonne réputation. La SAE a du très bon matériel, et des workshops avec des pros renommés.
Après ingénieur du son ça n'a jamais vraiment été un diplôme. Mais comme c'est devenu (presque ?) impossible de faire des stages en studio avec peu d'expérience, et hors convention de stage, de nombreuses écoles se sont développées. De là à dépenser une forte somme dans une année juste pour voir si ça lui plait, et lui convient, à voir. Ce nouveau cadre scolaire apportera certainement du changement dans son rapport aux études. Cela peut lui faire du bien le et stimuler. Mais je suis persuadé qu'il faut être très motivé pour s'en sortir, surtout après l'école.
Pour réussir dans les métiers du son il faut à mon sens : pouvoir se faire la main sur du matériel d'une qualité professionnelle, se construire un réseau professionnel bien sûr, travailler et en vouloir dix fois plus que tout le monde autour. Une école aide, principalement pour avoir accès à du bon matériel et rencontrer des gens dans le milieu. C'est difficile d'apprendre seul.

En même temps je ne peux pas m'empêcher de me dire que du plus en plus d'organismes de formations se développent, aux tarifs pas toujours justifiés, on aussi crée tout un marché de produits de qualité douteuse destinés au grand public, alors que l'industrie du disque est anéantie depuis la crise du mp3 et du téléchargement, que la plupart des studios ferment, justement parce que on a préféré dépenser notre pognon en formations au lieu d'aller frapper à la porte des studios, et en matériel audio moyen qui sera de toute façon obsolète ou défectueux deux ans plus tard...

Pour revenir au sujet, comme dit Chris, pourquoi ne pas commencer par un cycle court dans une école qui à fait ses preuves.

J'espère que ça vous aide un peu :D:


[ Dernière édition du message le 09/08/2017 à 23:07:53 ]

Revenir en haut de la page