Lexicon PCM 80
Lexicon PCM 80

Processeur multi-effets de la série PCM

Avis Utilisateurs : 55 Argus : 426 € Avertissement important
    • Augmenter ou diminuer la taille du texte
    • Imprimer
    • Rss

Tous les avis sur Lexicon PCM 80

Note moyenne : 5.0 ( 5/5 sur 5 avis )
  5 avis 100 %
Cible : Utilisateurs avertis Rapport qualité/prix : Excellent
Insatisfait(e) par les avis ci-contre ?Demander un nouvel avis
BuzzTEST Interface AudioUniversal Audio Apollo Twin MKII Quad
Test de l'interface audio Universal Audio Apollo Twin MKII QuadUn petit pas de plus ?Il y a trois ans, Universal Audio sortait l’Apollo Twin, version desktop et compacte mais aussi moins onéreuse de leur interface audio star Apollo. Lire la suite »
demozic 02/06/2014

L'avis de demozic "Une machine singulière voire irremplaçable"

5
Ce n'est pas un multi-effet classique à savoir pouvoir mettre des bloc d'effets au choix en cascade ou en parallèle.
Ne cherchez pas des algos de flanger, un chorus ou phaser tout prêt lors de la programmation. Les Algo sont à la fois figés et très génériques (basé sur 1 rvb + 4 ou 6 lignes de délai + ou - modulés ou rebouclés) :
= ce qui permet d'énormes possibilités
= mais il faut bien la connaitre pour en tirer le meilleur
(cf. les avis précédents pour plus de détails.)
J'ajoute à cela que les principales différences avec la PCM81 ne se situent pas uniquement au niveau de la connectique :
- Numérique SPDIF en RCA (contre AES en XLR)
- Analogique en Jack sym. (contre XLR) sauf qq PCM80 plus récentes qui ont des XLR
Mais aussi :
- les effets Pitch FX sont en option (intégrés dans la PCM81)
- moins de presets (200 contre 300)
- je crois qu'elle a moins de mémoire RAM (mais elle est extensible via barrettes SIMM) = délais max d'env 1,2s (selon algo)
Seule option commune aux PCM80 et 81, la carte Dual FX qui donne plus de configuation d'algo différentes (mais aucun nouveaux effets) ainsi que des options de routing plus souples (mais assez complexes). Options de routing que l'on retrouve aussi que la carte Pitch FX.
A noter que les carte Pitch ou Dual FX se chargent en mémoire au lancement de la machine. Une fois fait, on peut sans pb, enlever la carte et mettre un carte mémoire PCMCIA pour des prg user. Mais c'est à faire à chaque allumage de la machine...

UTILISATION

A la fois la PCM80 est super bien pensée pour s'adapter aux besoins de l'utilisateur : par ex les paramètres de tempos et de mix dry/wet sont mémorisés à la fois dans chaque prg et en global = permet d'utiliser la machine en mode classique send/return ou en mode insert pour les ingés sons ; ou dans une boucle d'effet pour les guitaristes.
Les paramètres sont organisés sous forme de matrice, ce qui est souvent pratique, mais les boutons ne sont par forcément placé judicieusement. Et surtout certaines "cases" de la matrice contiennent en fait plusieurs paramètres. Donc ergonomie très perfectible, bien que bien pensée au départ.
Les 2 modes Go et Pro permettent de s'adapter au contexte (programmation pure ou mixage en studio = Pro ou Exploitation en Live = Go)
Il faut passer du temps sur la machine avec la doc sur les genoux pour vraiment profiter de la machine (les presets de base restent variés et montrent bien le potentiel de la machine, tout en étant utilisable dans un contexte réel).
De plus, on ne peut pas choisir librement un algorithme : le principe étant de partir d'un preset qui nous plait et de le modifier (mais l'algo de base restera celui du preset sélectionné). Il n'y a pas de preset vierges pour partir de zéro par exemple.

QUALITÉ SONORE

Cette machine permet de faire des choses assez uniques pour peu qu'on se donne la peine de rentrer dedans.
Pour les réverb, les (bon) plug d'aujourd'hui font mieux. Elles sont assez "éteintes" (ou "dark" comme diraient certains) mais sont largement exploitable pour du live ou en appoint. Mais ce n'est pas la vocation de la machine.
Pour les effets, pas évident d'obtenir rapidement un résultat prédéfini. Pas forcément impressionnants au premier abord, vu les énormes progrès et possibilités faits ces 20 dernières années en matière de DSP et de plug-ins.
Pourtant, on peut faire/entendre des choses étonnantes allant du subtil (placement dans l'espace, en profondeur et de manière dynamique) à des bons délires pas forcément toujours utilisable (disons que pour des bon GROS délires, il faudra ensuite faire un tour chez Eventide). Ca peut faire parfois un peu années 80/90 mais bon... Je l'utilise surtout sur des guitares (électrique son clair ou électro-acoustique), sur des synthés ou des caisses claires (gates).
Vu son prix actuel, elle peut être une arme redoutable dans un gig de guitariste (même sans ampli, en son clair, on peut faire des trucs énormes). Je la considère d'ailleurs plus comme un outil de création sonore (à utiliser dès la composition ou comme composante intrinsèque d'un son) plus que comme une simple réverb/délai/chorus/flanger à ajouter en mix.
Seuls Eventide et TC peuvent tenir la comparaison (avec une identité sonore différente).

AVIS GLOBAL

Chaque module Lexicon a sa propre identité (j'ai aussi une LXP5, qui est bien en dessous de la PCM, pourtant j'en tire d'autres choses tout aussi intéressantes). La PCM80 (et 81) en fait bien évidemment partie. Mais c'est le seul module qui possède autant de lignes de délai avec autant de possibilité de paramétrage (en MIDI notamment). Peu de machines ou de plug font ça.
Ce n'est pas une machine pour les débutants "pret-à-mixer" (quoique les presets sont bons). Remise dans le contexte des années 90, elle est exceptionnelle en de nbx points. Elle reste aujourd'hui encore une très bonne machine que je n'utilise pas de manière générique et systématique, mais dans des contexte bien spécifiques.
Points positifs :
- énormes possibilités grâce au patch (=macro) permettant de modifier un ou plusieurs paramètres via différent contrôleur (molette face avant, pédales, notes et contrôleurs MIDI)
- Implementation MIDI ultra complète (y compris les notes d'un clavier, CC, etc..)
- Possibilité de definir ses propres paramètres Go
- Configurations globales super bien pensées (avec 5 mémoires de configuration)
- synchro au tempo via MIDI + gestion des Prg Change = pilotable depuis votre STAN/DAW favori
Au rayon des déceptions :
- pas d'E/S wordclock (ce qui aurait permis de l'utiliser en numérique dans un environnement 96k)
- peu de prg users (50) mais extensible aussi par carte PCMCIA (et là c'est énorme genre 9 banques de 50 prg)
- obligé de partir d'un preset avec l'algo souhaité pour créer un patch avec ce même algo
- délai de base un peu court mais extensible (barrettes SIMM 1Mo et 4Mo)
- carte Pitch FX en option

EDIT : il n'y a que 5 mémoires de config et non pas 10
lkoftas 22/06/2012

L'avis de lkoftas "Grandiose!!"

5
Quels sont les effets, ou types d'effets disponibles ?
reverbs, chorus, delays, flanger etc..


UTILISATION

On ne peut pas tout à fait parler d'utilisation simple quand il s'agit d'une lexicon. mais les libertés de paramétrages sont elles que finalement on s'y retrouve. Même si un apprentissage est nécessaire, les paramètres d'édition sont suffisamment explicites pour ne pas tourner en rond pendant des heures. Pour moi cela reste plus simple que certaines Eventide.


QUALITÉ SONORE

Les effets sont pour le moins efficaces. Il y a toute la panoplie d'effets qu'un processeur multi-effet se doit de posséder. Les réverbérations sont excellentes amenant le grain lexicon. Les autres effets ne sont pas en reste. Déjà à la simple écoute des presets on a vraiment la sensation de revenir de très très loin tellement la qualité est là!
Les filtres raisonnants+reverbs sont magiques!! Pour le fun essayez la mémoire dénomée "mars bars". La reverb dénomé "slope down". La preset appelée "concerthall2" punaise!

AVIS GLOBAL

J'utilise cette pcm 80 depuis 5 ans. Depuis j'ai essayé pas mal d'autres multi-effet (eventide et tc principalement) et rien à faire pour moi la pcm 80 reste le multi-effet qu'il faut absolument posséder en studio et sur scène!!
J.bat 28/10/2011

L'avis de J.bat "retour au plugin impossible"

5
Tout est dit, je n'ai rien à rajouter.

UTILISATION

La configuration est logique et en définitif pas trop compliquée à appréhender. Même si ça a changé énormément ma manière de travailler, mon passage du soft vers le hard c'est passé sans problème particulier. Je dirais même que cela m'a ouvert d'autres perspectives tellement les libertés d'actions sont grandes.

QUALITÉ SONORE

Les effets sont d'une efficacités et d'une profondeur absolument sublime! je n'ai encore entendu ça avec aucun plugin. Les réverbérations bien que peu nombreuses sont magnifiques, denses et enveloppantes. Les autres effets sont tout aussi magnifiques! c'est à se demander comment ils ont fait pour concevoir un multieffet aussi créatif et surtout d'une telle qualité! Mais également comment j'ai pu croire et me convaincre que la solution hardware appartenait au passé. Après une année d'utilisation j'en reviens toujours pas.

AVIS GLOBAL

J'utilise cette pcm 80 depuis 1 an. Avant ça j'utilisais exclusivement du soft et je ne voyais pas trop l’intérêt du hardware, notamment pour les effets. Maintenant je suis convaincu que le hard reste une classe à part et pas forcement réservé à une élite.
Pour paraphraser Sarah (avis précédent) et je suis certain qu'elle ne m'en voudra pas, maintenant il m'ait également impossible de me passer de ce fabuleux palais des mirages!
blackle 28/08/2011

L'avis de blackle "Une machine hors du temps.."

5
Comparativement à la PCM 70, la refonte est totale, tant au niveau des commandes, de l'afficheur, que de la conception même des algorithmes. La PCM 80 comporte un bargraphe assez sommaire mais suffisant, double, car stéréo, par bond de 6 dB de -24 à 0 dB. L'afficheur quant à lui comporte deux ligne de vingt caractères à points matricés chacune. C'est nettement plus confortable que sur la PCM 70..
Il est possible d'entrer et de sortir en numérique de la PCM 80 via une paire de Cinch, au standard SPDIF, je me demande toujours pourquoi Lexicon n'a pas opté pour l'AES/EBU, nettement plus fiable. Cette lacune sera comblée sur la PCM 81. Ceci posé, Lexicon permet de mixer une source numérique avec une source analogique. En parlant de ces dernières, elles sont sur jack, en symétrique, et surtout elles sont deux, la PCM 80 étant entièrement stéréo, ce qui la différencie de la PCM 70. Les sorties sont du même acabit, en symétrie active, donc sans transformateur. Là aussi je me demande bien pourquoi Lexicon n'a pas opté pour de la connectique XLR , nettement plus professionnelle et surtout verrouillable. Là encore la PCM 81 comblera ce manque..
Elle détecte automatiquement le nombre d'entrées et de sorties reliées au monde extérieur et agit en conséquence, ainsi, par exemple, les deux entrées utilisées avec une seule sortie le fera en monophonie. Un inverseur unique, placé entre les jacks d'entrée, permet d'atténuer le signal de 20 dB. L'asymétrisation des signaux, le cas échéant, ne pose aucun problème.
La PCM 80 émule les programmes qui ont fait le succès de la 70 (Tiled Room, Concert Wave, Concert Hall, Vox Plate, Ritch Chamber, Ritch Plate, Locker Room, etc.), mais on est bien loin des 43 programmes d'effets de la version précédente, la PCM 80 possède 200 présélections conçues grâce à dix nouveaux algorithmes, les cinq premiers (Concert Hall, Plate,Chamber, Inverse et Infinite) bénéficiant de quatre effets de base, permettant par exemple, de « detuner » une réverb, et cinq autres, Glide/Hall, Chorus+Reverb, M-Band+Beverb, Res1/Plate et Res2/Plate qui dispose de six voix d'effets basiques venant se superposer ou suivre l'effet principale, patchés , soit en série, soit en parallèle, ce qui offre un grand nombre de possibilités, pour ne pas dire carrément qu'elles sont illimitées. Ces cinq algorithmes sont en fait des combinaisons multi-effet..

UTILISATION

Les accès utilisateur sont aux nombre de trois, comme sur les PCM 90/91, deux machines très différentes puisque accès 100% réverbérations. La PCM 80 s'adapte aux besoins et connaissances de son utilisateur, on peut, pour ceux qui ne reste pas à seulement essayer chacune des préselections (ce qui serait vraiment dommage) ce qui est déjà le premier niveau d'utilisation, passer à un deuxième niveau, plus complexe que le précédant, et bien plus intéressant. Car même si les presets sont encore absolument fantastique, pour pouvoir les exploiter pleinement il faut les personnaliser et donc les éditer.
Le troisième niveau est quant à lui beaucoup plus complexe, puis-qu'il permet d'agir directement au cœur des algorithmes et des nombreux patches internes (comme chez Eventide), ce qui confère à la machine une souplesse d'utilisation encore assez rare.. ça peut faire peur, mais pourtant il n'y a rien de vraiment compliqué dans ces manipulations sur des algorithmes qui il est vrai portent des noms qui penchent, ô contradiction, de l'imagé à l'abstrait, il suffit d'un peu de temps pour parvenir à tirer le maximum de cette machine.
Lexicon a littéralement bourré ce rack de très nombreuses possibilités, parmi lesquelles la présence d'un LFO qui bénéficie de formes d'ondes aussi variées que le sinus, le cosinus, le carré, la dent de scie, l'impulsion et le triangle. Les effets peuvent varier aussi en niveau grâce à un générateur d'enveloppe, avec comme il se doit l'attaque et le relâchement indépendamment réglage de 0 à 10 secondes. La liste des possibilités est bien trop longue à reporter ici dans les détails. Pourtant, il n'y a rien de vraiment complexe dans l'exploitation de cette machine. Il faut lui accorder du temps..

QUALITÉ SONORE

Les réverbes sont très bonnes, mais ce qui est le plus spectaculaire et vraiment saisissant avec cette machine c'est la diversité et surtout l'efficacité des autres effets présent. Notamment le doppler. Même chez Eventide il n'est pas aussi beau, c'est dire.. Autre point fort de la PCM 80, le Morphing Audio, qui passe par exemple graduellement entre une simulation stéréo de petite salle à une impressionnante simulation spatiale de sources en perpétuelles mouvement permettant de faire passer n'importe quoi vers l'auditeur, devant l'auditeur, latéralement, entrant et sortant d'un tunnel, d'un sous-sol, par combinaison cohérente et paramétrable de modulations d'intensité, de temps/phase, de filtrages divers et variés et altération de la hauteur!
Les auto panoramiques et autres tremolos sont tout aussi spectaculaire, les chorus splendides, et les effets de résonance sont toujours d'une puissance rarement égalés à ce jour..

AVIS GLOBAL

Un processeur multi-effet toujours dans la course malgré ses 16 années d'existence tellement le son, les effets et l'ergonomie à plusieurs niveaux ont été remarquablement élaborés! Il y a 3 ans nous avons revendu notre PCM 81 croyant à tort qu'elle faisait double emploi avec nos autres machines à effets, et il y a quelques mois nous avons acheté cette PCM 80, et force est de constater qu'elle reste une machine unique en son genre, aux possibilités innombrables et finalement d'une utilisation pas si complexe, même si les effets sont riche en paramètres.
Le coté positif de cette abondance de paramètres éditables, c'est la totale souplesse de l'appareil. On arrive toujours à élaborer un effet en vue d'un besoin précis. En revanche le coté négatif, c'est parfois la difficulté à « sentir » l'algorithme, et à savoir sur quel paramètre agir dans un but déterminé. Du coup, avec cette PCM 80, on peut avoir tendance à se replier sur les mêmes, les plus faciles à comprendre, ce qui revient à sous-exploiter la machine (comme pour la PCM 70).
Heureusement pour les premières utilisations, Lexicon a développé le concept de « Soft Row », comme sur les PCM90/91 qui offre un accès rapide à dix paramètres, ce qui donne un moyen d'aller tout de suite à l'essentiel. Ça permet de « tâter de la bête » si je puis dire avant de faire une plongée vertigineuse dans les entrailles des algorithmes..

Avis d'une musicienne:

Magnifique! Cet appareil est dévolu essentiellement à mes claviers, et remplacera petit à petit mon MPX 1 qui ne tient pas du tout la comparaison, il est d'ores et déjà sur le point de remplacer définitivement et pour la plus grande joie de mon mari, mon vieux Zoom 9010 qui il est vrai, à coté de la PCM 80, ressemble plus à un réchauffe-plat/casse tête chinois qu'à un multieffet réellement fonctionnel.
Comme le dit mon mari c'est une machine unique en son genre. De plus je viens d'acheter la carte Dual Fx, ce qui enrichi la PCM 80 de 25 algorithmes faits de de deux blocs d'effets stéréo, une réverbération parmi cinq, et un multieffet parmi cinq également. Avec en prime 250 Presets tous plus géniaux et utiles les uns que les autres. A vrai dire il ne manque qu'un bon harmoniseur, mais peu importe car même sur la PCM 81 je n'utilisais pas ces effets.
En ce qui concerne l'utilisation, et bien elle est nettement plus simple que sur mon MPX 1 malgré des fonctionnalités plus avancées. Elle est également plus simple que notre PCM 70 que j'adore pour le son, mais que je ne suis pas loin de la détester en manipulation, je n'y comprend absolument rien! Si vous avez lu mon avis sur le MPX 1.. vous vous souvenez? Je suis blonde! et je suis à court de "cogitum". :)
Comme sur la PCM 91 je peux moi même définir ma propre matrice d'édition et ainsi rajouter des paramètres que j'ai choisi au préalable et de les affecter aux sources de modulation Midi ou internes. Bref, je m'amuse comme une petite folle! Bon il faut quand même dire que je navigue en terrain connu, sinon je ne ferais pas ma fière, car l'utilisation poussée d'une PCM Lexicon demande quand même une bonne dose de patience. Ceci dit, outre les fonctions expliquées par mon mari et destinées à rendre l'approche de la PCM 80 plus aisée, le manuel d'utilisation renferme déjà tous les détails importants, y compris des diagrammes correspondant à chaque algorithme, et la description de tous les programmes, une somme d'informations considérable a ingurgiter!
Mais c'est nécessaire sous peine de tâtonner et de ne jamais réussir à obtenir ce que l'on veut. Je suis devenue une vrai pro des diagrammes tellement la documentation est bien faite, merci M. Lexicon!
Pour conclure, maintenant il m'est impossible de me passer de ce fabuleux palais des mirages qui contribue à donner tant de vie à mes compos, car comme pour la PCM 91 arrivé à ce point de liberté de programmation, la PCM 80 est bien plus qu'un générateur d'effet, il devient un instrument de musique à part entière!!

Sarah, une fille qui adoooooore lire les manuels!
Viguier 12/09/2008

L'avis de Viguier

5
Multi effet Numérique, dont les effets sont éditable via un petit écran, 2 potards et des boutons sur la droite de la face avant...
Entrées et sorties analogiques mais aussi numériques ( AES-EBU donc en stéréo aussi ). Il y a des ports Midi également me semble-t-il.
Modèle rackable 1U

UTILISATION

Non, je ne trouve pas la config générale simple... Il faut se balader dans les menus et autres sous menus avant de trouver ce que l'on cherche.
Je pense que préparer un Live avec ce périph s'impose, car improviser sans la connaitre une fois sur place, ça peut être pas top ( je parle du dernier WE là )...

J'ai téléchargé le manuel, et il est assez clair, lui...

QUALITÉ SONORE

Les effets sont superbes, je crois que c'est, à cette heure, la meilleure réverbe que j'ai eue entre les mains
J'applique cet effet sur la voix principales de mes lives ( en tant qu'artiste ou sonorisateur )...
Ce que je déteste dans ce rack ? Heuuu, ben même pas le prix, vu qu'acheté d'occase à 650 Euros... non vraiment je vois pas...
Je l'utilise également au studio en AES-EBU sur mon SSL/Soundscape SS32 et c'est de la balle !!!

AVIS GLOBAL

Je l'utilise depuis 7 mois déjà...
Ce que j'aime le moins c'est le temps d'apprentissage un peu plus élevé que sur les racks d'autres marques, mais bon...
Ce que j'aime le plus : le son !!
J'ai déjà eu entre les mains pas mal de racks ( LXP15 et Alex de lexicon, SPX 90 et 990 de Yamaha, M300 et MOne de TC Electronic ), bon évidemment pas du même tarif, mais tous étaient en dessous...
Mon prix d'achat avec cette qualité en fait un excellent rapport qualité prix ( 650 Euros gniark gniark gniark pour pas une éraflure sur le rack...).

Je referai ce choix, et je pense reprendre dans le futur un rack Lexicon mais de la gamme au dessus je pense...

Paul
http://www.deroutes.fr
BuzzTEST Interface AudioUniversal Audio Apollo Twin MKII Quad
Test de l'interface audio Universal Audio Apollo Twin MKII QuadUn petit pas de plus ?Il y a trois ans, Universal Audio sortait l’Apollo Twin, version desktop et compacte mais aussi moins onéreuse de leur interface audio star Apollo. Lire la suite »