MXR M77 Custom Badass Modified O.D.
+
MXR M77 Custom Badass Modified O.D.
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test de la pédale d’overdrive MXR M77 Custom Badass Modified OD

Test

Dure à cuire

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail
Award Qualité / Prix 2016

Dans le sillage de la Badass Distorsion dont la version Custom s’est taillée un beau succès, MXR nous propos une overdrive en mode « dure à cuire » avec une volonté manifeste de proposer un effet polyvalent. Pari réussi ?

En 1972, deux lycéens nommés Terry Sherwood et  Keith Barr (par ailleurs papa d’Alesis) montent une petite affaire de réparation de matériel audio avant de se lancer dans le business des pédales avec leur premier produit : la Phase 90. Suivront la Distortion +, la Dyna Comp ou encore la Blue Box qui, en dépit de leur succès, ne permettront pas à la société d’éviter le dépôt de bilan, et le rachat de la marque par Dunlop en 1987. Quatre décennies plus tard, ce qui a fait le succès de MXR est donc toujours à portée d’orteils : simplicité, solidité et personnalité. 

La Custom Badass est livrée dans une élégante boîte noire. Si la pédale en elle-même semble aussi robuste que ses grandes soeurs dans sa jolie robe dorée, elle fait montre toutefois d’un peu plus de sophistication. En vis-à-vis des habituels potards de Gain, Tone (tonalité) et Output (niveau de sortie), on notera deux petites originalités : un switch Bump qui permet de créer un boost des graves et des médiums, et un réglage sérigraphié 100 Hz qui, suivant que vous le tournez à droite ou à gauche, atténuera ou boostera tout ce qui se trouve sous la fréquence de 100 Hz. Reste à voir ce que la combinaison de tout cela donne sur le terrain… Avant de découvrir cela, notons que le footswitch est très doux à activer, ce qui est toujours appréciable.

How does it sound ?

La MX77 s’avère très proche de la TS-808, et le son se caractérise donc par des médiums omniprésents. Le bouton Bump change complètement la donne. Ce dernier ajoute des graves et des médiums, ce qui offre un son plus charnu. Nous sommes alors sur les terres de la TS9, même si le caractère de la pédale de MXR est différent. Ce mode manque clairement de mordant pour des rythmiques, mais il apporte une rondeur et chaleur idéales pour solos.

En utilisant le potard de gain, notre pédale dévoile ce qu’elle a dans le ventre. La saturation est bien plus impressionnante que sur une Tube Screamer, et, suivant les réglages choisis, il est possible de jouer des riffs tranchants. Il est toutefois déplorable que le bouton ne soit absolument pas progressif. Il augmente beaucoup sur la première moitié de la course, mais n’agit plus ensuite.

Le bouton 100 Hz, lui, épaissit le son. Il permet d’aller très loin dans les graves ! Trop loin même…ça grouille alors de façon étrange, et la saturation est désagréable. Néanmoins, le contrôle est assez fin pour être exploité sans avoir recours à des réglages extrêmes. Quant au bouton Tone, il modifie la tonalité générale. À l’image du contrôle 100 Hz, il est progressif, efficace, mais inutile lorsqu’il est trop poussé, et ce quel que soit le côté.

 

Conclusion

La MX77 Custom Badass Modified O.D. est une sorte de Tube Screamer survitaminée. Les amateurs de la pédale verte et de sons pêchus seront forcément séduits. Elle ne met pas pour autant de côté les sonorités plus rondes et chaudes grâce à son sélecteur Bump.

Sans nous éblouir, la Custom Badass s’impose comme un très sérieux concurrent à l’ensemble des « TS-like ». En plus de cela, certains magasins la proposent à partir de 119 €, soit un tarif très intéressant pour ce type de pédale. Au final, nous regrettons surtout que la course du gain soit si mal maîtrisée.

  • MXR M77 Custom Badass Modified O.D. : MXR Custom Badass Modified OD 1
  • MXR M77 Custom Badass Modified O.D. : MXR Custom Badass Modified OD 2
  • MXR M77 Custom Badass Modified O.D. : MXR Custom Badass Modified OD 3
  • MXR M77 Custom Badass Modified O.D. : MXR Custom Badass Modified OD 4

 

← Article précédent dans la série :
Effets secondaires
Article suivant dans la série :
Paisley maker →
Notre avis :
Award Qualité / Prix 2016
Points forts Points faibles
  • Le look
  • Une Tube Screamer survitaminée
  • La polyvalence grâce au sélecteur Bump
  • Le prix
  • La course du bouton de gain
  • Les contrôles Tone et 100 Hz un peu trop extrême (allo les bassistes ?)
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail