Prise de Son & Mixage
Techniques du Son Prise de Son & Mixage
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Le guide du mixage — 126e partie

Bien débuter

Première séance de retouche

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail

Après notre session d’écoute critique du mixage dans nos conditions habituelles de travail, une première session de retouche s’impose. C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui d’aborder une méthode qui devrait vous faciliter la vie à ce stade.

Frappe chirurgicale

Si vous avez suivi les recommandations de l’article intitulé « L’heure de vérité pour votre mix », vous devriez maintenant avoir à votre disposition quelques notes concernant les problèmes relevés lors de l’écoute critique ainsi que des repères (marqueurs) vous indiquant où se situent ces problèmes du point de vue de la chronologie de votre morceau. C’est bien joli tout ça, mais un souci de mix identifié n’est pas résolu pour autant. Que faire alors ? La méthodologie que je vous propose est relativement simple à mettre en œuvre, pour peu que vous ayez pris la peine de suivre un autre de mes conseils récurrents, à savoir l’export du mixage à chaque étape importante de celui-ci.

Si tel est le cas, la marche à suivre se résume ainsi :

  • Placez la tête de lecture de votre STAN à l’endroit exact du problème à traiter ;
  • Réécoutez attentivement le passage afin de bien circonscrire ledit problème ;
  • Comparez alors le stade actuel de votre mixage avec les différents rendus précédents (du « Gain Staging » jusqu’à l’automation) pour repérer à quelle étape le souci est apparu ;
  • Si le point précédent se révèle particulièrement difficile, utilisez au besoin les techniques d’écoute critique vues ces dernières semaines afin d’identifier « la source du mal qui vous ronge » ;
  • Réglez la chose en utilisant les outils relatifs à l’étape concernée - volume, panoramique, EQ, compresseur, etc. ;
  • Vérifiez à présent que cette retouche n’a pas trop perturbé les étapes suivantes du mix, et agissez en conséquence le cas échéant ;
  • Écoutez le résultat final de façon à valider la retouche ;
  • Passez au problème suivant.
Large Console

Une fois que vous aurez pris l’habitude d’utiliser cette méthode, vous verrez qu’elle est diablement efficace et surtout plus rapide à mettre en œuvre qu’il n’y paraît. Attention cependant ! Pour être sûr et certain que vos retouches soient pertinentes, méfiez-vous du satané syndrome « plus c’est fort, mieux c’est » lors de l’écoute des rendus antérieurs… En effet, il y a de fortes chances pour que le volume perçu de votre mixage ait enflé sensiblement d’une étape à l’autre, notamment lors de la campagne de traitement de la dynamique. Je vous encourage donc à comparer autant que faire se peut les différentes étapes du mix à volume perçu égal. Pour cela, vous pouvez par exemple utiliser la version freeware de l’excellent plug-in 4U+ BlindTest de l’éditeur allemand HOFA Plugins dont je vous ai déjà parlé la semaine dernière.

Pour clôturer cette première séance de retouche, il n’est pas inutile de refaire succinctement une session d’écoute critique une fois tous les problèmes résolus de manière à confirmer le bien-fondé de vos corrections.

Une remarque avant de vous laisser vaquer à vos occupations. Si à l’occasion de cette session de retouches cosmétiques vous vous voyez dans l’obligation de rectifier à tout va, c’est malheureusement certainement le signe d’un problème beaucoup plus profond… Dans ces cas-là, et bien que cela soit pénible, il est souvent préférable d’envisager la reprise du mix dans son ensemble depuis le départ. Cela n’est effectivement pas très réjouissant, mais il vaut parfois cent fois mieux repartir de la base en prenant soin d’éviter au fur et à mesure l’apparition de problèmes plutôt que de perdre son temps et son énergie à réparer un mixage qui demeurera bancal quoi qu’il advienne…

Sur ce, rendez-vous la semaine prochaine !

← Article précédent dans la série :
Les outils pour faciliter l’écoute critique
Article suivant dans la série :
L’écoute critique en extérieur →
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it
  • Mail