Choisir une autre marque Royer Labs

La prise de son d'une batterie 2/2

Dossier

En studio avec Michael Wagener - Partie 2

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it

Après nous avoir expliqué comment il plaçait ses micros sur une batterie, Michael Wagener revient sur son amour des micros à ruban, bien moins connus par nombre d’ingénieurs du son que ne le sont les micros à condensateurs ou les dynamiques.

De fait, le sujet lance presque un débat : là où certains disent que l’aigu est inhibé par les micros à ruban, Michael pense au contraire que ce sont les micros à condensateurs qui l’exacerbent, et qu’ainsi, ils sonnent moins naturels tout en étant plus durs à travailler…

Ce petit sujet est aussi l’occasion de revenir sur certains choix (pourquoi un micro stéréo en overhead ?), sur la façon dont Michael place la batterie dans la pièce pour obtenir le meilleur son possible, et surtout d’entendre le résultat de sa prise de son après mixage. Un son énorme ? Oui, c’est le mot… D'ailleurs, on vous a mis dans l'espace Médias le mix final de la batterie en 24 bits-48 kHz, ainsi que le groupe de pistes batterie non traîtées, histoire que vous vous rendiez compte par vous-mêmes.

 

Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it