• Se connecter
  • Devenir membre
  • Connectez-vous via Facebook
  • Korg Dw-8000
    +

    Korg Dw-8000

    Dw-8000, Synthétiseur hybride analogique/numérique de la marque Korg.


    8 avis d'utilisateurs
    Occasion à partir de 200 €

    Fiche technique Korg Dw-8000

    • Fabricant :Korg
    • Modèle :Dw-8000
    • Catégorie :Synthétiseurs hybrides analogiques/numériques
    • Fiche créée le :08/04/2004
    Commercialisation :
    • A partir de 1985.
    Caractéristiques :
    • Clavier : 61 touches, vélocité, ATM.
    • Type de Synthèse : Soustractive, Lecture d'échantillons.
    • Formes d'Ondes : 16.
    • Polyphonie : 8 voix.
    • Nombre de Générateurs : 2.
    • LFO : 1 (formes d'ondes variables [Triangle, dent de scie, carré]), retardable.
    • Enveloppes : 2 ADBSSR.
    • Filtres : PB (12 dB/Oct), avec changement de polarité possible.
    • Sons : 64 prog.
    • Combis : Non.
    • Split : Non.
    • Affichage : Chiffres leds.
    • Portamento : Oui.
    • Effets : Chorus, retard programmable (jusqu'à 512 ms).
    • Sorties Audio : Stéréo.
    • Stockage Externe: Cassette.
    • Séquenceur : Arpégiateur.
    • Poids : 11 kg.
    • Dimensions : 100 x 34 x 10 (LxPxH en cm).
    Autres Caractéristiques :
    • Joystick de pitch bend et de modulation.
    • Mode Double et Unison.
    • Bruit blanc.
    • 16' à 4'.
    • Autobend.
    Remarques :
    • La mémoire peut être étendue à 4 x 64 sons grâce au boitier MEX800.
    • Un synthé très agréable et facile à programmer.
    • A pour expandeur l'EX 8000, rackable.

    Source : Korg

    Distribué par Algam / La boîte noire du Musicien

    »

    Acheter d'occasion Korg Dw-8000

    Korg Dw-8000 Korg DW8000 430 € »
    Korg Dw-8000 Vend Korg DW8000 revisé +Expendeur MEX 8000 + Multi Seq SQ8 +Notice Francais 649 € »
    Korg Dw-8000 vends dw8000 a reparer 200 € »

    Avis utilisateurs Korg Dw-8000

    Note moyenne :4.3( 4.3/5 sur 8 avis )
     2 avis25 %
     6 avis75 %
    jeandovy19/08/2016

    L'avis de jeandovy"Wowww!"

    Korg Dw-8000
    Il faut reconnaitre que je suis chanceux d'avoir eu en cadeau ce magnifique synthé analogique.
    Vu l'âge de la bête, un dépoussiérage s'imposait, quelques touches restaient coincées après pression.
    Avec l'aide de mon pote pianiste on l'a remis à neuf et profités d'enregistrer un morceau.
    On s'est purement éclatés avec les sons des années 80 mais pour en faire quelque chose d'hybride :)
    »
    minouagrifffe14/04/2016

    L'avis de minouagrifffe"face à l'usurpateur d'identité, l'empire korg contre-attaque..."

    Korg Dw-8000
    arrivé dans le milieu des années 80 , le korg dw-8000 vient contrecarrer les plans du redoutable seigneur de la synthese de l'époque, le dx7. les temps sont durs pour les synthés analogiques. le dx7 marche sur leurs plates-bandes par son pouvoir d'imitation certain et une palette sonore immense comme l'univers.
    le tueur de synthés a peu de concurrent, mais le dw 8000 pointe le bout de son nez et compte bien conquérir une partie de la galaxie.
    le look du korg dw-8000 me fait penser à un mariage entre un oberheim ob8 (rayure sérigraphiées sur le front panel) et un roland d50 (qui verra le jour pas longtemps après, et reprenant le principe de forme d'onde pour imiter les sons analogique et numérique). qui a copié qui? bref, la ligne du synthé est typique de l'époque. les synthés rectangle aux lignes épurées, avec les switches permettant d'accéder aux paramètres du synthé par le menu sérigraphié en façade. les publicités de l'époque vantaient les avantages des synthés numériques (mémoires, banque de sons énormes, fiable, sons pures (!), ...) par rapport aux bad synthés avec plein de défauts rédhibitoires (prophet 5, memorymoog,...!!!!!)

    le dw-8000 korg est beau, assez profond pour y balader nos mains. ce n'est pas un synthé miniature comme ceux d'aujourd'hui. quand on achetait un synthé dans les années 80, on en avait pour son argent, le prix n'était pas réduit également. très belle ligne de profil. il a un air de famille avec les poly six et 61, avec un look plus aplati.

    les entrailles de la bête sont très sympathiques. korg a voulu donner aux musiciens, l'arme ultime pour faire de la musique en proposant une machine se suffisant à elle même, capable d'imiter un grand nombre de timbres (analogique/numérique/acoustique), par une palette de formes d'onde DWGS. astucieux, un peu comme chez nos amis CASIO avec leur synthèse à distortion de phase. bien sur korg n'a pas oublié d'y mettre son fabuleux arpégiateur que l'on trouvait sur le polysix et le poly61. musicalité et simplicité sont de la partie. on retrouve le bouton hold, pour libérer nos mains et un délai digital qui donnera aux sons du synthé une couleur particuliere.

    alors le son du dw-8000, ça sonne comment? ce n'est pas un polysix et un poly 61. le numérique est passé par là. il en garde un filtre cependant très musical. les sons sont brillants, larges, aériens. le digital delay y est pour beaucoup. la grande force de cette machine c'est son pouvoir d'imitation au même titre qu'un dx7. on peut avoir des sons à la prophet 5 (excellents cuivres), copiner des sons fm (ah! le saligaud!...), des effets spéciaux et des basses très interessantes. la couleur générale est typée korg "numérique". le son est fin et brillant. il y a moins de corps que sur ces 2 frères (polysix et 61). normal, le but est de changer de synthèse et de pouvoir amener de nouvelles textures aux oreilles un peu fatiguées des sons des synthé-dinosaures analogiques.

    le korg dw-8000 s'adresse aux gens qui aiment rentrer dans la recherche sonore et peaufiner de jolis sons. le dw-8000 est un synthé d'une grande subtilité. les sons sont d'une grande finesse. la musicalité est assurée par les arpèges, le filtre korg (poly 61). les possibilités sont immenses. peu de personnes en ont fait le tour, au même titre qu'un prophet 5. pour les plus feignants qui seraient rebutés par la programmation avec des switches, on trouve beaucoup de sons sur le net avec de nombreuses banques. une belle machine qui témoigne de la mode d'une certaine époque.


    »
    aurélien chubilleau13/06/2014

    L'avis de aurélien chubilleau"L'hybride made by Korg"

    Korg Dw-8000
    Le DW-8000 fait son apparition en 1985, en même temps que son petit frère le DW-6000. Ces deux synthétiseurs reposent sur une architecture assez originale, peu courante à l'époque : ce sont des hybrides, tout comme d'ailleurs l'américain Ensoniq ESQ-1. Si le filtre, les enveloppes et le LFO restent analogiques, les oscillateurs, eux, sont numériques. Là où l'ESQ-1 emploie des formes d'ondes échantillonnées, Korg à choisi une technique un peu plus complexe, nommée Digital Waveform Generator System (DWGS). Il ne s'agit pas tout à fait de samples, mais d'échantillons calculés de forme d'onde produite par synthèse additive (vous suivez ?) Il en résulte un son assez particulier tout à fait propre à la famille des DW, et resté inédit depuis.

    Là ou le DW-6000 propose huit formes d'ondes calculées, le 8000 double la mise, et propose de surcroit les formes classiques des synthés analogiques. Attention toutefois, on ne retrouve pas pour autant toutes les formes d'ondes du 6000 sur le 8000.

    Parmi les formes disponibles sur le DW-8000, on note comme une prédominance de formes d'onde au rendu assez métallique, ou cuivrée. On voit bien là la volonté de Korg d'aller chercher le Yamaha DX7 sur son terrain supposé de prédilection.
    A noter : un défaut récurrent sur les Korg de cette époque, il n'y a pas de modulation ni de synchronisation possible entre les oscillateurs.

    Le DW 8000 est l'un des derniers avatars de Korg avant le rachat par Yamaha en 1987, et se signale donc par son filtre analogique de grande qualité, qui a fait la réputation de la marque. Ce filtre développé par Korg est un "pseudo SSM", et sonne du coup particulièrement bien ! A noter : la résonance atteint l'auto-oscillation, et la fonction "keyboard squaling" propose une échelle à quatre degrés contre trois pour le 6000.

    Quant aux générateurs d'enveloppe, un pour le filtre et le générateur de bruit blanc, l'autre pour les oscillateurs, ils sont à six étages tels que ceux inaugurés sur le Poly-800 (1984), mais contrairement à ce dernier, on est étonné de ne pas disposer d'un générateur d'enveloppe par oscillateur.

    D'ailleurs, là ou le DW-6000 reprend trait pour trait le LFO du Poly-800, le 8000 apporte des modifications bienvenues : on dispose de quatre formes d'onde au lieu de deux, mais pas de sample/hold, et c'est bien dommage.

    Petite particularité du DW-8000 par rapport au 6000 : outre un portamento, on trouve un "auto-bend" paramétrable : il s'agit d'introduire un glissando à l'attaque de chaque note. Là encore, on sens la volonté de s'aligner sur le DX7, qui lui propose carrément un générateur d'enveloppe dédié au pitch.

    Le DW-8000 est polyphonique huit voix, au lieu de six pour le 6000, propose deux modes polyphoniques, et deux modes unisson puissants, d'une influence différente sur le déclenchement des enveloppes à l'attaque des notes.

    Enfin, terminons par ce qui distingue nettement le 8000 du 6000 : d'abord sont delay numérique, qui fait aussi office de chorus et offre en plus un LFO numérique bien utile pour seconder celui du circuit principal. Toutefois, la valeur de temps de delay n'est pas graduelle comme sur le Poly-800 II, mais ne propose que sept valeurs. Du coup, on passe à côté des supers effets de flanging du Poly-800 II. Dommage...

    Ensuite, bien sûr, l'arpégiateur, avec sa fonction Latch, qui le transforme en petit séquenceur. On est dans la lignée des Polysix et Poly 61, mais... Si on a bien le mode Up/down, les mode Up et Down sont remplacés par un mode Assign quand même moins groovy dans certains cas. Il est dommage d'avoir supprimé ces deux modes.

    Grande nouveauté, le joystick permet sur le 8000 de commander en direct l'ouverture du filtre, comme sur les Roland.

    Enfin, terminons par le clavier, différent de celui du 6000 : là il est sensible au toucher, et propose un after touch. Pour ceux qui connaissent le Korg M1, eh bien... ce n'est pas le même clavier, car le M1 emploi la mécanique du DX7 là ou le DW-8000 utilise un clavier spécifique, dont l'amortissement est moins agréable.

    Au final, même si on a noté quelques bémols, le DW-8000 s'avérait assez complet en 1985, et de nos jours, il satisfait assez bien les amateurs de synthèse.

    UTILISATION

    Le seul vrai défaut du DW-8000 est d'appartenir à la génération "calculette", et de ne pas proposer des potards en façades, comme les grands synthétiseurs américains où quelques japonais de légende. Mais ici les commandes sont réellement intuitives, bien pensées, avec le récapitulatif de toutes les fonctions en façade, le tout présenté avec plus d'élégance que sur le DW-6000.

    C'est net, c'est clair, et un amateur de synthèse peut se passer de mode d'emploi. Celui-ci, en anglais, ne révèle d'ailleurs pas de grands secret, et pour qui maîtrise l'anglais, il est très didactique. On ne se prend pas la tête comme à la lecture de celui du DX7, synthétiseur autrement plus complexe et complet il est vrai.

    En outre le DW-8000 peut s'adresser à un débutant, pour constituer une bonne école.



    SONORITÉS

    Soyons clair : le DW-8000 est un pur instrument électronique, pour faire de la musique électronique, faire de la recherche, et rien d'autre. Ce n'est pas dans sa personnalité d'aller imiter un instrument acoustique. Ce n'est pas une Workstation gavée au PCM et autres sons General Midi, c'est un véritable synthétiseur. Et, dans son domaine, il a sa personnalité, elle lui est propre, et il ne se confond pas avec un autre. Pour qui aime le son Korg très typique des années 80, son filtre type SSM est à ravir les oreilles.

    Les oscillateurs, eux, ne sonnent pas du tout "à l'américaine" comme les SSM des Polysix et Poly 61, et ne sonnent pas non plus comme ceux des Poly-800, même si on sent que tout ce beau monde appartient à la même famille.

    Fait étonnant : si on a signalé que l'on ne retrouvait pas sur le DW-8000 toutes les formes d'onde du 6000, quand elles sont communes, eh bien... elles sonnent différemment ! Est-ce dû aux convertisseurs D/A ? toujours est-il que le son du 8000 parait plus lourd que celui du 6000. Du coup, le DW-6000 est capable dans certains cas d'une délicatesse dans les harmoniques, d'un côté plus aérien qu'on ne retrouve pas sur le grand frère, mais celui-ci se montre plus rond et plus cuivré. D'une certaine manière, il se rapproche plus du son d'un Poly-800 par moment, tout en gardant la spécificité de ses timbres inimitables, propre à sa nature hybride.

    Bref, le 8000 n'est pas le 6000 et vice-versa. On aime le DW-8000 pour ses basses courtes, impeccables pour les séquences et les arpèges, ses sons progressifs grâce à un filtre de haute qualité, ses cuivres puissants, ces effets spéciaux. Son delay numérique apporte lui aussi une couleur très typée et intéressante.

    En clair, le DW-8000 est à la fois très Korg, mais n'a pas d'équivalent. si vous êtes attiré par les instruments dotés d'une personnalité marquée et savez en tirer partie, il trouvera sa place dans votre set, et vos projets de musique électronique.

    AVIS GLOBAL

    Je possède depuis de nombreuses années des Korg, dont justement un DW-6000. Je me suis muni du 8000 pour ce qu'il apporte de plus en pensant avoir à faire à une partie synthèse absolument comparable. Si c'est le cas sur le papier, à l'écoute en revanche, les deux frères se distinguent assez nettement... et je vais certainement garder les deux !

    S'il est par ailleurs clair que le DW 8000 n'atteint pas la puissance de synthèse de certains ténors de l'époque, comme le DX7, ou les Oberheim Matrix autrement plus onéreux, il n'est pas non plus comparable à l'autre hybride de l'époque, l'ESQ-1, très typé US et plus complet.

    Pour autant, le DW-8000 n'a rien d'un jouet, et reste performant pour son époque. Et surtout, il y a le son, sa personnalité, sa marque de fabrique inimitable. Avec sa personnalité propre, il est capable de sonorités variées, et s'offre avec facilité à l'exploration.

    Le DW-8000 s'adresse donc aux amateurs de synthèse, ceux qui aiment les vrais synthés. Alors ceux-là ont intérêt à aller le découvrir, souvent pour une somme modique, mais attention, la cote monte.
    »
    2o2rnr2y2d01/11/2011

    L'avis de 2o2rnr2y2d"Enorme, pour son age"

    Korg Dw-8000
    synthe hybride oscillateur analogique , parametres numeriques, 8 voies de ployphonie, 64 memoires pour stocker les sons , une soixantaine de parametres.
    sorties line L/R separées , midi In,out, thru, pedales. Clavier lesté 61 touches, avec velocité. Arpegiateur, detune, joystick,pas de preset (le son c'est vous...)

    UTILISATION

    La config est simple ( si vous savez ce qu'est un vrai synthé), pas de menu , un parametre une valeur, on va directement au numero par le clavier numerique. On a besoin du manuel juste pour eclaircir 2-3 points obscurs (on le trouve sur internet), pour les debutants il introduit les bases du synthe.
    La programmation est tres simple il n'y a pas enormement de parametre et ils permettent d'atteindre deja une grande variete de son, jusqu'aux son extremes.

    SONORITÉS

    Le son c'est vous qui le faite,donc si vous le trouvé mauvais , ..ben c'est que vous etes mauvais !!!
    Les basses sont puissantes donc on peut vraiment fzire des gros sons, au point qu'aprés il est difficile de repasser sur un Yamaha PSR on a l'impression qu'il manque la moitié du son, notemment sur les sons type orgues.
    Maintenant la bete a des limites liés à sa generation, surtout au niveau de l'attack : les sons hyper dynamiques moderne forget, .
    Les sons type orgue, piano electrique, brass, chorus, violon, synthe delirants sont son truc mais à condition de ne pas chercher de realisme, les sons realistes forget.
    Si vous sentez ses limites rapellez vous le prix actuel ( dans les 250) et la date de commercialisation (1985).
    Ah j'oubliais le clavier , c'est du bon, du costaud, avec des touches bien dessinées, par contre il est semi lesté tendance lourde, trés bon pour muscler les doigts mais pas trop. C'est des contacts à lame, donc un petit nettoyage a la bombe contact peut etre necessaire.

    AVIS GLOBAL

    On peut surement trouver des synthé plus complet au niveau sonorités mais aussi simple à mettre en oeuvre pas sur. Et à ce prix certainement pas. C'ets un tres bon synthe pour debuter l'approche vrai synthé , il a en plus la possibilité de faire de gros son plein de basse. Si en plus vous etes nostalgique alors n'hesitez si l'occasion se presente.
    »

    Images Korg Dw-8000

    • Korg Dw-8000
    • Korg Dw-8000
    • Korg Dw-8000
    • Korg Dw-8000

    Vidéos Korg Dw-8000

    Fichiers audio Korg Dw-8000

    Manuels et autres fichiers Korg Dw-8000

    Découvrez d'autres produits !

    Autres dénominations : dw 8000, dw8000, dw 80 00, dw80 00

    Évolution des prix - Korg Dw-8000

    Forums - Korg Dw-8000

    Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.