Techniques du Son
Forums thématiques

Techniques du Son

De la synthèse à la prise de son, en passant par le mixage, le sound design, le son à l'image ou encore le mastering, ce forum et ses sous-forums envisagent tous les sujets liés à la production audio. Un espace à fréquenter si vous vous sentez trop seul dans votre Home Studio au moment de passer aux choses sérieuses.

[FAQ] Toutes les réponses à vos questions existentielles sur le 24 bits et le 96 kHz

 
  • Sujet épingléSignaler un abus
AuteursMessages

gulistan

membre non connecté
gulistan
4498 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 101

501 Posté le 23/05/2017 à 22:11:08Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
J'ai une spécialisation en Arithmétique, en mathématiques pures, Tu me convertira la liste des nombres premiers avec un facteur 160/147, et tu reviens me parler sciences, après.

Moi j'en ai peut-être une plus grosse que toi. Va savoir.

Anonyme

membre non connecté
aztrop
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 27

502 Posté le 23/05/2017 à 22:16:17Lien direct vers ce postSignaler un abus
OK, moi j'en ai une tout petite, et elle me convient .

alex.d.

membre non connecté
alex.d.
1891 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 294

503 Posté le 23/05/2017 à 22:43:41Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de aztrop :
J'ai une spécialisation en Arithmétique, en mathématiques pures, Tu me convertira la liste des nombres premiers avec un facteur 160/147, et tu reviens me parler sciences, après.


Comme tu l'indiques très bien, il y a effectivement un rapport rationnel entre le 48kHz et le 44.1kHz. Dans ce cas, la conversion de taux d'échantillonnage ne pose pas de problème (sil elle est faite avec la bonne méthode).

Le seul vrai problème du 44.1kHz tout le long de la chaîne, y compris en capture, c'est la pente du filtre analogique nécessaire pour l'antialiasing si on ne veut pas couper avant 20kHz. Mais comme toutes les cartes savent désormais travailler avec une fréquence plus élevée, on utilise un filtre analogique à pente faible et un oversampling, et ensuite on filtre en numérique.

Anonyme

membre non connecté
aztrop
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 27

504 Posté le 23/05/2017 à 22:52:21Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bien.
Moi je préconise juste un travail en 48 ou 96, car je sens pointer un changement de norme à terme.
Après, il est vrai que avec les bons traitement, mes conversions ne posent probablement pas de vrais problèmes.
Et Je ne suis pas une personne ayant autorité dans le domaine, j'admets.

gulistan

membre non connecté
gulistan
4498 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 101

505 Posté le 24/05/2017 à 14:35:15Lien direct vers ce postSignaler un abus
Eh bien voilà une réponse qui me convient bien :bravo:

Anonyme

membre non connecté
aztrop
Ce membre n'existe plus

Score contributif : 27

506 Posté le 31/05/2017 à 20:04:52Lien direct vers ce postSignaler un abus
Ah ! Non ! C'est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme...
En variant le ton, —par exemple, tenez :
Agressif : « moi, monsieur, si j'avais un tel nez,
Il faudrait sur le champ que je me l'amputasse ! »
Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse :
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »
Descriptif : « c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap !
Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! »
Curieux : « de quoi sert cette oblongue capsule ?
D'écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »
Gracieux : « aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »
Truculent : « ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu'un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
Prévenant : « gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »
Tendre : « faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »
Pédant : « l'animal seul, monsieur, qu'Aristophane
Appelle hippocampelephantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d'os ! »
Cavalier : « quoi, l'ami, ce croc est à la mode ?
Pour pendre son chapeau c'est vraiment très commode ! »
Emphatique : « aucun vent ne peut, nez magistral,
T'enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »
Dramatique : « c'est la Mer Rouge quand il saigne ! »
Admiratif : « pour un parfumeur, quelle enseigne ! »
Lyrique : « est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »
Naïf : « ce monument, quand le visite-t-on ? »
Respectueux : « souffrez, monsieur, qu'on vous salue,
C'est là ce qui s'appelle avoir pignon sur rue ! »
Campagnard : « hé, ardé ! C'est-y un nez ? Nanain !
C'est queuqu'navet géant ou ben queuqu'melon nain ! »
Militaire : « pointez contre cavalerie ! »
Pratique : « voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l'harmonie ! Il en rougit, le traître ! »
—Voilà ce qu'à peu près, mon cher, vous m'auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit :
Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres
Vous n'avez que les trois qui forment le mot : sot !
Eussiez-vous eu, d'ailleurs, l'invention qu'il faut
Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
Me servir toutes ces folles plaisanteries,
Que vous n'en eussiez pas articulé le quart
De la moitié du commencement d'une, car
Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
Mais je ne permets pas qu'un autre me les serve.
Revenir en haut de la page