Théorie musicale
Forums thématiques Théorie musicale

Comme tout langage, la musique a sa grammaire, son orthographe et son vocabulaire. Si vous êtes las de ne composer qu'à partir des 3 mêmes accords depuis des lustres, nul doute que ce forum vous ouvrira des horizons créatifs insoupçonnés, quel que soit l'instrument que vous pratiquiez.
Infos

Premier solo

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

Djangu

membre non connecté
3 posts au compteur
3 posts au compteur
Nouvel AFfilié

1 Posté le 04/04/2012 à 10:37:27Lien direct vers ce postSignaler un abus
Bonjour,

Je suis débutant en Jazz. Je me suis inscrit dans une école. La première partie de l'année consistait en cours seul avec le prof pour apprendre à jouer des standards et renverser les accords (au piano) ensuite la deuxième partie est de jouer avec d'autres élèves dans un combo encadré par le prof.

J'ai aussi un cours d'harmonie.

Tout se passe à merveille sauf que je n'arrive pas à démarrer mes solos quand c'est à mon tour.

Je sais ou je me trouve, je ressens les temps (C'est un morceau en trois temps) mais je n'arrive pas à démarrer.
Mon prof m'a dit que je pouvais travailler mon solo à la maison et au début rejouer le même que c'est comme ça que lui a commencé. Mais même ça je n'arrive pas à trouver comment commencer. Il me dit que c'est normale au début...

Est-ce que vous auriez une idée ou des conseils?

mateopero

membre non connecté
407 posts au compteur
407 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 195

2 Posté le 04/04/2012 à 11:04:56Lien direct vers ce postSignaler un abus
Première chose: dis-toi que tu n'es pas obligé d'envoyer du lourd des les premières secondes de ton impro, et que tu as tout à fait le droit de faire une petites notes ou deux pendant les premières mesures (histoire de dire que tu prends la parole), ponctuées par un p'tit accord renversé en l'air, là comme çà, hop, le tout séparé par de plus ou moins grand silences, c'est pas grave tant que c'est en place. N'oublie pas que le silence fait aussi partie de la musique, et donc que les respirations sont indispensables dans une bonne impro. Alors cherche à garder de l'air, surtout si tu es pianiste, instrument qui a tendance à pousser à en mettre des tartines. Mais au moins pour le moment, on peut pas te reprocher çà!!

Une impro peut se comparer à une histoire qu'on raconte, avec une entrée en matière, suivie d'une montée en puissance du récit et terminée par un épilogue.
Donc prends le temps de te mettre dedans, et d'instaurer le dialogue avec les autres membres du combo (certes pas toujours présent dans un combo de débutant, mais écoute-les quand même).

Deuxième chose: passer du mode "accompagnement" au mode "impro" n'est pas forcément évident, mais c'est surtout dans la tête. Il faut chercher à abolir la frontière qu'on peut vouloir dresser entre les deux, comme s'il s'agissait de deux mondes différents...Je l'ai longtemps fait à la guitare, et ça m'a longtemps bridé: les accords c'était pour accompagner, et les lignes mélodiques pour improviser...bonjour la connerie! Tout çà pour dire qu'à l'entame de ton impro, rien ne t'empêche de claquer les premiers accords de la grille, peut-être en jouant un peu sur le placement rythmique, et de t'appuyer dessus pour développer ton discours. Tu peux par exemple enchaîner par un petit travail sur les arpèges, pour ensuite dériver le plus naturellement du monde vers un jeu en gammes, et caetera. Car au fond, le discours est autant rythmique que mélodique, et si tu plaques des accords avec un groove de malade, tu vas titiller le batteur qui pourrait bien te répondre, ce qui ne va pas aller sans chatouiller le bassiste, etc...et le feu va prendre!

En conclusion, essaie de ne pas avoir peur du silence car il fait partie du jeu, et cherche à voir l'accompagnement et l'impro comme étant une continuité, plutôt que deux univers séparés.

En espérant t'avoir donné matière à avancer,

Bonne route vers les sommets du kiff jazzistique

Oui à l'érudition, mais seulement à bon escient.

[ Dernière édition du message le 04/04/2012 à 11:08:45 ]

Djangu

membre non connecté
3 posts au compteur
3 posts au compteur
Nouvel AFfilié

3 Posté le 04/04/2012 à 13:33:57Lien direct vers ce postSignaler un abus
Merci.

Effectivement, j'ai tendance à vouloir remplir. Comme avec une fille qu'on rencontre pour la première fois, on supporte mal les blancs, on est mal à l'aise donc on remplit...:mdr:

Je vais essayer de suivre tes conseils démarrer groove...

Les arpèges et gammes, je les ai déjà travaillé, le problème c'est que je ne joue que ça et que ça ne donne rien. Par contre c'est vrai que je m'étais tellement focalisé sur le remplissage que j'oubliais le rythme...

Bonne idée de travailler peu de son mais en focalisant sur le placement.

je me lance et te tiendrai au courant dans un jour ou deux pour te dire comment la sauce prend.

merciiiiiiii:bravo:

mateopero

membre non connecté
407 posts au compteur
407 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 195

4 Posté le 04/04/2012 à 14:46:12Lien direct vers ce postSignaler un abus
Ben de rien...
Mes petits conseils sont d'ordre très général, de la part d'un gars qui est allé en école de jazz il ya des années et qui est passé par là.
Il y a bien sûr des cas où ils s'appliqueront plus facilement qu'à d'autres, selon le tempo, la carrure et le style du standard que vous jouez en classe d'ensemble.
Arrivé au 4/4 final, c'est sûr qu'il faut dégaîner un minimum, mais les possibilités sont très grandes.
Se laisser le temps d'écouter ce qui se passe entre deux phrases, peut aussi permettre à l'oreille de prendre le dessus sur l'esprit, et c'est là que la vraie musique sort du musicien.
A la fin, tu n'as pas joué ce que tu avais prévu, tu ne te souviens quasiment pas de ce que tu as fait, mais bizarrement c'est toujours la que la salle applaudit :)

Oui à l'érudition, mais seulement à bon escient.

Djangu

membre non connecté
3 posts au compteur
3 posts au compteur
Nouvel AFfilié

5 Posté le 04/04/2012 à 15:49:31Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
A la fin, tu n'as pas joué ce que tu avais prévu, tu ne te souviens quasiment pas de ce que tu as fait, mais bizarrement c'est toujours la que la salle applaudit


Pour moi, pour le moment si la salle applaudit se sera par politesse... ;)

Mais bon on a tous commencé à un moment donné.

Ce que je retiens aussi de ce que tu me dis, il faut aussi apprendre à écouter différemment de ce qu'on à l'habitude... Pour ma part en tout cas...

J'essaie et je te dirai dans quelques jours...

Merci

_d j a n g o

membre non connecté
14778 posts au compteur
14778 posts au compteur
Drogué à l'AFéine

Score contributif : 2 292

6 Posté le 04/04/2012 à 21:52:01Lien direct vers ce postSignaler un abus
Je pense que les conseils de mateopero sont très bons ! Pour prolonger, je dirai que tu peux penser à un motif rythmique pour "prendre la parole". Genre : dap douba. Et tu laisses passer un silence, puis tu répond à ton propre motif : Dap Douba, tout pareil, mais avec d'autre notes. Puis tu le modifies légérement : Dap ...padap ... pa.

Ma dernière compo qui commence à dater : http://bdemanuele.free.fr/Musique/Mp3/lonely%20trip.mp3

 

mateopero

membre non connecté
407 posts au compteur
407 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 195

7 Posté le 04/04/2012 à 22:03:17Lien direct vers ce postSignaler un abus
J'approuve à mon tour cet excellent complément à mon humble effort pédagogique :)
Incontournable, le travail du motif!

Oui à l'érudition, mais seulement à bon escient.

Revenir en haut de la page