Peavey Classic 30 [2005-2012]
+
Peavey Classic 30 [2005-2012]

Classic 30 [2005-2012], Ampli combo tout lampe pour guitare de la marque Peavey appartenant à la série Classic.

Johnny89 10/01/2017

Peavey Classic 30 [2005-2012] : l'avis de Johnny89

« Un élément formidable à condition d'être rafistolé »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
DESCRIPTION

- Amplificateur à lampes de 30 Watts RMS sous 8 ou 16 Ohms
- Haut-parleur Blue Marvel® de 12'' (305mm)
- Trois lampes 12AX7 de préampli
- Quatre lampes EL84 de puissance
- Entrées jacks 1/4'' (6.35mm)
- Préampli 2-canaux activables par bouton poussoir ou par pédalier de contrôle (non inclus)
- Contrôles de Pre et Post Gain sur le canal saturé
- Contrôle de Volume sur le canal Clean
- EQ passive à 3-bandes
- Contrôle de réverbe
- Boucle d'effets
- Accastillage chromé
- Bouton poussoir boost

STYLE MUSICAL

Ampli d'un certain potentiel utilisé pour le blues, le rock, le hard mais pas vraiment fait pour le métal, ni le heavy moyennant une overdrive ou une distortion.
Le Peavey n'est pas excessivement lourd (comparé à un Vox par exemple), parfait pour les enregistrements studios et les concerts en petit local (bars, cafés) mais pas pour les grandes scènes bien sûr. L'utilisation dans un appart est un peu limite dû à sa puissance et à son headroom conséquents.

UTILISATION

Canal clair : le son est assez rond mais manque encore un peu d'onctuosité, il a tendance à être sec malgré un upgrade au canal pré ampli sur le modèle que je possède ; une des 12AX7 a été remplacé par une Electro Harmonix, bien mieux que les lampes JJ et Ruby selon moi. Du coup, le son est un peu moins rondouillard et sec que celui d'origine, plus fenderien. En tout cas, ce n'est pas moi qui ait effectué cette modification.

Canal saturé : son intéressant, se rapprochant d'un Marshall ou d'un Fender accompagné d'une Tube Screamer. Dommage, la course du post gain n'est pas assez progressive. De 7 à 8, il y a déjà trop de saturation quand c'est à fort volume. Le son est trop gras même avec ma Stratocaster en micro aigu dans une petite salle. Ma config préférée était en full gain avec le volume à 2 pour faire ressortir le côté Tube Screamer, le Middle à 2, le Treble à 8 et les fréquences graves pareils mais ça manquait malgré tout un peu de basse. Le son reste dans la globalité plat, trop médium. Pas assez de grave et d'aigu. Pour avoir un son avec un peu plus de grave en full gain, il faut mettre le volume à partir de 3, donc à moitié, mais en appart ouyouyouille !

Je n'ai jamais été super fan de la réverbe ne ressortant pas assez le côté brillant et sparkle d'un son clair et en saturé ça rendait franchement brouillon.

Le boost n'est quasi jamais utilisé, supprimant tout le grain de l'ampli.

AVIS GLOBAL

Le classic 30 est tout de même correct pour le prix en occase. Je dis bien "en occase". Neuve, c'est peut-être un peu cher selon moi. Si vous voulez un ampli pour jouer à la maison, passer votre chemin sauf si vous jouez dans un garage. 30 watts à lampe, ça déménage, grâce à son headroom et à son grain vintage acéré.
Le son pourrait être meilleur et je pense que le HP fabriqué maison, Le Blue Marvel décrédibilise complètement la bestiole. On le trouve déjà sur pas mal de modèle de la marque. C'est aberrant. Au moins, il mérite sa place dans les transistors tel que les Bandits 112. Mais un ampli d'obédience vintage tel que le classic 30 devrait être équipé de haut parleurs à caractère de même type tel que les Weber, Eminence, Jensen ou Celestion Vintage 30. Hartley Peavey voulait en faire un modèle économique, pas trop cher mais le choix est quelque peu judicieux.
J'ai essayé un autre de ce modèle en magasin, il était équipé d'un Vintage 30. Le son était démoniaque en canal saturé, full gain, volume à la moitié, dans une salle exiguë, je dis bien "exiguë". Le son était hyper potable et en aucun cas assourdissant. J'ai été stupéfait. Les fréquences graves étaient bien distinctes. Le son Marshall m'habitait.

VERDICT

Peavey Classic 30 Blue Marvel vendu été 2016.
Mais cela aurait pu être autrement. L'ampli avait beaucoup trop de pêche à la maison. J'ai dû l'amener chez un technicien le rafistoler un peu, faire dessouder le HP du circuit de l'ampli afin de le brancher dans le panel de derrière de sorte que je puisse intégrer entre deux, un VHM Power Break, un atténuateur de puissance pratique pour le jeu en appartement. Il a refusé sous prétexte que cela peut être dangereux pour les lampes. Je reste dubitatif. Je regrette un peu de m'en être séparé.
Mon ampli suite à ça a été remplacé par un Jet City JCA20 où je ne trouvais pas franchement mon bonheur. Je l'ai également vendue. Je suis très content de mon tout nouveau Blackstar HT Studio 20 où pour la première fois dans un ampli à lampe, j'ai trouvé mon son et c'est exploitable en appart. :-D