Ibanez SRSC805
+

Ibanez SRSC805

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it

SRSC805, Basse électrique 5 cordes ou plus de la marque Ibanez appartenant à la série SR Workshop.


1 avis d'utilisateur
Neuf à partir de 920 € prix moyen : 1 024 €

Fiche technique Ibanez SRSC805

  • Fabricant : Ibanez
  • Modèle : SRSC805
  • Série : SR Workshop
  • Catégorie : Basses électriques 5 cordes et plus
  • Fiche créée le : 19/01/2016

La SRSC805 est une basse 5 cordes avec un seul cutaway (SC). Elle est sortie en 2016.

General

  • Model Name: SRSC805
  • Series: SR Workshop
  • Finish:
    • Deep Twilight Flat (DTF) [2017-Current]
    • Natural Flat (NTF) [2016]

Body & Neck

  • Neck Joint: Neck-Thru
  • Neck Material: 5pc Maple/Purpleheart
  • Wings Material: Mahogany
  • Neck Profile: SRSC5
  • Fretboard Material: Purpleheart
  • Frets: Medium
  • Scale: 864 mm / 34"
  • Inlays: Abalone Ovals
  • Nut Width: 45 mm
  • Fingerboard Radius: 305 mmR

Electronics

  • Control Pots: Volume, Balancer, Bass Boost/Cut, Mid Boost/Cut, Treble Boost/Cut (Passive Tone when EQ Off)
  • Switches: EQ On/Off, 3-way Mid Frequency  (250/450/700 Hz)
  • Pickups: 2x Bartolini MK-1 (Passive)
  • Special Electronics: Ibanez Custom Electronics 3-band EQ

Hardware

  • Bridge: MR5 bridge (18mm string spacing)
  • Hardware Color: Black Matte

 

Source : http://www.ibanez.com/products/eb_detail18.php?year=2018&area_id=3&cat_id=2&series_id=51&data_id=171&color=CL01

Distribué par Hoshino Europe B.V.

»

Acheter neuf Ibanez SRSC805

Woodbrass
(402 avis)
Bass Workshop Sr Srsc805-dtf Deep Twilight Flat 920 €
Bax Music
(769 avis)
SRSC805 Bass Workshop Deep Twilight Flat 920 €
Amazon.fr
(13 avis)
Basses IBANEZ SRSC805 DTF Basses électriques 5 cordes 1 129 €
Music Store
(356 avis)
Bass Workshop SRSC805-DTF Cerro Deep Twilight Flat 913 €
Pourlesmusiciens.com
(57 avis)
Srsc805 dtf workshop - deep twilight flat 1 075 €

Avis utilisateurs Ibanez SRSC805

Note moyenne :4.0(4/5 sur 1 avis)
 1 avis100 %
Cible : Rapport qualité/prix :
Marc-Henri Fossoyeur25/01/2018

L'avis de Marc-Henri Fossoyeur"Enfin une SR qui ressemble pas à un pingoin. (Edit du 30 mai 2018)"

Ibanez SRSC805
J'ai jamais été branché basse de lutherie à pan coupé, et encore moins porté sur la série SR de chez Ibanez (en effet, je trouve qu'elles ressemblent à des pingouin),
pourtant LA, pour une fois je trouve qu'Ibanez a sorti une basse dessiné harmonieusement et conçu génialement.Après une très longue attente je la déballe et la découvre .

ASpect général


Une basse single cut manche traversant avec table en loupe de peuplier : on trouve pas grand chose voir rien en dessous des 3000 € dans cette catégorie (Warwick SC thumb, Elrick Evolution SC ...) c'est donc une très bonne surprise que ce modèle.

Aucun défaut majeur des bois. La touche est parfaite, la loupe est très belle.

Pourtant j'avoue avoir été un rien déçu par le rendu réel de la finition, notamment le vernis mat qui aplati l'effet buckeye burl, et la teinte... quel intéret d'avoir une table en loupe de peuplier si c'est pour la passer à la peinture aerosol ??? On a donc cette très légère sensation "jouet" qui accompagne nombre de produits asiatiques alors que je m'attendais à un rendu plus "artisanal" .
la teinte rends quand même de beaux effets bleutés et des ondes irrégulières très jolies, surtout de près, et qu'on perds à 2/3m dans une masse sombre et imprécise. Je pense qu'on n'a pas cette perte sur la version non teinte .
EDIT : perso je me suis lancé dans le ponçage et re-finition de l'ensemble... c'est pas décevant :bravo: )

La touche en amarante, au superbe rendu rouge/pourpre , m'a parue un peu sèche, et j'ai fait la connerie de passer un fin tissus à l'huile de lin dessus. Le rouge est devenu plus foncé, on croirait un palissandre maintenant .

Sinon aucun couac à noter ; la basse est nickel en tous point et aucun défaut dans les bois que ce soit la touche, le manche ou le corps au dos.

Un potar n'est pas serré, j'ai du m'y atteler, et une fois les cordes enlevée je découvre un sillet... il fait un peu peur. Les encoches sont mal limées , on voit encore des lambeaux de plastiques...Bon il ne m'a jamais géné dans mon jeu au quotidien cela dit.
Mais bon... "Workshop", mon c** :oops2: !

Prise en Main


La forme de cette bestiole, en plus d'être très esthétique, est complètement au service de la prise en main. Le poids est plume, on la sens à peine ! elle est très fine et tout dans sa forme en fait un instrument agréable au touché ( ce qui serai encore mieux avec un vernis nitro mais passons :oops2: ). L'accès aux aigus est
...:bravo:
Je commence à remarquer le talon en baladant entre la 20 et la 24eme case sur les cordes si grave et mi quoi !

L'attache-courroie aurait gagné à être plutôt situé au dos du corps ; là il n'empeche pas la basse de plonger à l'horizontale.

Le diapason 34": Je pensais avoir plus de tension dans les cordes, mais c'est la déception et c'est ma préoccupation du moment: Tension trop faible ! Très vite le SI grave vient se coucher sur les micros,on a des bruits parasites ""ChAkatiKatak"" pourquoi ? ELIXIR ?? n ce moment je me tâte à la percer pour y mettre des cordes traversantes (les chevalets le permettent), mais c'est un gros dilemme ! je vais donc tester d'autres cordes ! fais ièch !
En attendant je l'accorde en C/F/SIb/MIb/LAB ; c'est la bonne tension pour moi :bave:

Le Sustain !:8O:

Qu'est-ce qui favorise au juste le sustain sur cette basse ? Le fait que ce soit une single cut ? Le manche traversant 5 plis ? le choix des bois ? J'en sais foutrement rien mais j'ai jamais vu ça. Ca vaudrait le coup de le chronométrer !
Après moi je me pose une autre quetsion : en tant que bassiste que vais-je faire de ces notes à rallonge, vu que dans 98% du temps j'étouffe les cordes en jouant ?
Après c'est privilège dont on ne va pas se priver, et il est vrai que pendant un chorus (0,1% du temps de jeu) ou pendant que je me la pète tout seul dans mon salon en me prenant pour Wooten (100% des 1,9% du temps de jeu restant), c'est vraiment indispensable enfin je dit ça pour moi :-D

Du reste le manche est en tout point une autoroute ; c'est le genre de config qui nous invite à toute sorte acrobaties, et le son déjà fait de belles promesses ; c'est chantant.
Cela dit j'ai de la frisouille sur une fret vers le haut du manche... Encore un point qui me fait penser qu'on n'est pas dans ce que Ibanez fait de mieux, même si on n'en est pas si loin.

L'espacement des cordes est de 17/18mm, pour une 5 corde c'est bienvenu. 20 ce serai bien aussi...
Donc une ergonomie quasi-parfaite, mais avec cette pitite sensation d'usine asiatique néanmoins.


Electro et sons


les micros MK1, voir mon avis sur les barto MK1... mais je développe ici dans la foulée.
De l'attaque, un timbre un peu (trop) neutre, un rien pâteux, du grain à la PB mais moins la chaleur et un chouilla de bouilli en plus (chakatak + mk1 = cheuarkouartüark).

Font le job, on peut effectivement les garder tels quels ,mais déjà l'équilibre entre les cordes laisse beaucoup à désirer; cordes SI et SOL très présentes, et la corde de LA en dessous. Puis sur une basse comme ça on veut pas que ça "fasse le job", on veut le son qui tue.
Peine perdue, comme souvent chez Ibanez, on sauve a peine les meuble niveau micro... C'est pas nul mais pas très intéressant.C'est ni droit ni chaud ni vraiment heavy, c'est bouche-trou, et encore une fois, c'est jouable, juste triste de pas avoir un son a la hauteur du reste.

Je m'amuse plus avec le micro bridge qui nous donne ce qu'il peut de précision et a une certaine dynamique. C'est surtout que le Neck est un peu fadasse et inégal.Inégalité, cela dit, légèrement réduite lorsque j'ai monté la tension des cordes ! Donc bon à savoir pour la suite ;)
je changerai plus tard pour des Crel DB52, et bon bah là... c'est un autre monde ;) .

le préamp
S'active via un switch on/off, on a un equalo sur 3 potars BASS/MID/TREBLE et un switch 3 positions qui filtre (ou boost) les médiums sur les fréquences 250, 450 et 700 hertz.

A midi, les 3 potars sont sensés être neutres (j'imagine) mais on prend du gain, le son est plus gonflé avec des basses présentes et les aigus assez christallins. C'est pas dégeu.

Il m'a fallu des heures de jeu pour m'avouer que ce préamp, bien qu'en apparence très polyvalent, est en fait assez limité sur les barto MK1 !

Dans plusieurs situations différentes (branché direct dans la sono, direct dans la carte son ou ZOOM, ou certains amplis), si on veut garder un jeu propre, on se méfiera du potar MID en "positif", c'est à dire au dessus de la moitié. Poussé à 7,5, çà devient limite, à 10 c'est quasi interdit ! Boueux et dégueulasse, surtout si on pousse aussi les basses a donf, ça fini par saturer. Aucun intérêt selon moi, il y a des basses qui donnent de la bonne boue, comme les EB0 ou autres, c'est a priori pas ce qu'on cherche ici...

Dans d'autres situations (direct dans le retour pour une répète), les MID ont au contraire "sauvé les meubles", mais sans jamais obtenir un son bien propre ou égal.

Les réglages les plus heureux que j'ai trouvés avec les mk1 sont en creusant l'EQ plutot qu'en le poussant. Seul le potar TREBLE reste fin et précis, mais c'est pas lui qu'on va le plus solliciter !

Je trouve ça étrange ce truc de coller une telle artillerie tout ça pour sonner moins bien que deux micros passifs biens choisis. Et pourquoi autant de patat si on a un son ingérable ? Au final a quoi sers l'ampli derrière ? Donc pour moi : électro décevante bien que prometteuse sur le papier...

Au passage on a fait, avec mon frere egalement bassiste, un comparatif avec une JB US passive sur un ampli 15" au son brouillon : la jazz fait son boulot de jazz, valeur sûre, malgré le son boeux de l'ampli elle perce et reste intélligible en groupe alors que celle-ci nous a sorti une purée ingérable. Trop d'éléctro tue le son bordel ! ou alors il faut de la bonne.

Après l'upgrade pour des micros CREL DB52 (que je recommande), je redécouvre ce préamp, qui est finalement assez sympa ! Mais les MK1 étant potentiellement du dégeuli surtout dans les fréquences médiums, il ne fera que moduler du dégeuli de façon plus ou moins heureuse hein, sur cette basse.
AVec les CRel, point de dégeuli ni de boue, ca sature moins et on a un préampli intéressant... qu'on peut même éteindre si on n'en veut pas;)



Avis global


Donc c'est bien une trèèès zouli basse et on n'est pas non plus sur du haut de gamme de ouf, je pense en avoir pour mon argent mais pas plus.
Telle qu'elle tout un chacun pourra en faire plein de chose, personnellement je trouve malheureusement que ma vieille Roadster achetée 180€ n'est pas encore égalée, bien que ce soit aussi Ibanez.

Ibanez est capable du meilleur à mon avis, mais est quand même sur le coup des lois du marché, et je me demande ce que donnerai cette basse si elle était MIJ à la bien, comme dans le bon vieux temps.

On peut se laisser séduire par la cosmétique ( à l'écran surtout) et la renommée du sérieux de la marque, trop floués par d'autres marques plus légendaires. Ne nous y trompons pas trop... Quand je vois le sillet , la planimétrie, le potars qui déconne, ça sens plus l'usine à haut rendement que l'atelier.

L'electro plus ca va plus je constate que les actives, ça vaut pas le coup si on n'a pas une base solide. Ici sur ampli on a beau être bluffés qqs minutes, le "vrai" son de la basse en devient presque brouillon tellement il y a de paramètres (discutables) en série. Alors qu'une precision va aller droit au but.
Après c'est aussi une question de goût. Moi je trouve qu'avec de tels engins, on pourrait quasiment se passer d'ampli !

C'est quand même un super coup qu'ils ont joué là en sortant une SC avec manche traversant et loupe, pour le tout-venant alors que je regardai jusque là ces basses par curiosité ! et là c'est devenu abordable, et pourquoi pas ? bien joué .
É Pi ba, malgré les points négatifs que j'ai noté ca reste selon moi une petite bombe d'ergonomie et d'esthétique, une conception globale plutôt audacieuse qui sors enfin de 30 ans de basses dont le dessin était fadasse ( je trouve )

Ce qu'il faut savoir, c'est que son sous-titre de "workshop", c'est un peu de la blague : on est bien sur un produit marketing, industriel avec des sacrée incohérences (config micros-preamp...), ce qu'on ne trouvera jamais chez un luthier ou sur un produit d'atelier.

ci joint un bounce d'un enregistrement direct dans l'ordi, tout eq (de l'ordi) a plat, en mode actif.
»

News Ibanez SRSC805

[NAMM] Ibanez dévoile une basse 5 cordes

[NAMM] Ibanez dévoile une basse 5 cordes

18 Publiée le 19/01/16
La SRSC805 sort tout droit du Bass Workshop d'Ibanez. Cette 5 cordes est particulièrement bien équipée avec son manche traversant, et son EQ intégré.

Images Ibanez SRSC805

  • Ibanez SRSC805
  • Ibanez SRSC805
  • Ibanez SRSC805

Fichiers audio Ibanez SRSC805

Découvrez d'autres produits !

Basses électriques 5 cordes et plus concurrents

Autres basses électriques 5 cordes et plus Ibanez

Autres catégories dans Basses électriques

Autres dénominations : srsc 805, SRSC805-DTF, SRSC805-NTF

Évolution des prix - Ibanez SRSC805

Forums - Ibanez SRSC805

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.