Guild B-240EF Fretless
+
Guild B-240EF Fretless

B-240EF Fretless, Basse fretless acoustique ou électro-acoustique de la marque Guild appartenant à la série Westerly Collection.

Comparateur de prix
Petites annonces
j-master 26/06/2020

Guild B-240EF Fretless : l'avis de j-master

« Contrebasse de poche »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Je suis essentiellement guitariste, j'ai commencé la basse pour mes besoins de home studio, j'en ai joué en groupe (surtout sur 5 cordes)
Issu du metal et du rock au sens large, j'ai une petite passion "privée" pour les musiques un peu plus tradi-acoustiques, notamment dans le folk, le blue grass et le jazz acoustique.
J'ai acheté cette basse pour m'adonner un peu plus à cette passion, en complément d'une guitare folk, un dobro et une mandoline

Cela ne fait pas longtemps que je la possède, aussi je me permettrai au besoin de revenir amender cet article au fil de mes découvertes, bonnes ou mauvaises, et de mon expérience.

Je n'étais à la base pas convaincu par les basses acoustiques. Nécessitant le plus souvent d'être amplifiées pour être correctement entendues, je ne voyais pas l'avantage face à une basse électrique. Mais tout change, et finalement l'attrait de la sonorité plus proche de la contrebasse que tout autre instrument m'a poussé à rechercher une electro-acoustique fretless.
Quitte à avoir un instrument différent, autant qu'il se démarque franchement.

J'avais déjà mis mes mains en de rares occasions sur des fretless, je connaissais donc la difficulté additionnelle, mais on insurmontable.


La basse elle-même : conçue dans un esprit plutôt vintage (Westerly Collection de Guild) on a un instrument fort joli, 4 cordes, en finition satinée (ma folk aussi, à la base, d'expérience cette finition marque plus facilement les rayures), bois clair, joli pickgard façon écaille, légère incrustation nacrée autour de la rosace.
La caisse est de format jumbo, donc un corps assez rond, et aux épaules larges.
Absolument aucun défaut de finition notable, tout est bien posé, aligné.

Table en épicéa de Sitka massif
Fond et éclisses en acajou
Manche en acajou
Touche et chevalet en pau ferro
Profil du manche en C
Diapason: 781 mm (30 3/4")
Largeur au sillet: 41,13 mm (1 5/8")
Système de micro Guild/Fishman Bass Sonitone

Le manche est ligné, donc avec un motif de frettes apparent sur la touche (mais c'est vraiment totalement lisse partout. Ces fausses frettes sont en érable). Dommage pour l'esthétique, tant mieux pour le jeu.

Le diapason (longueur vibrante maximale de la corde, du chevalet au sillet) la classe dans les short scale. Et pourtant, en passant d'une long scale (une 5 cordes) à celle ci, je ne vois rien de déstabilisant. L'encombrement est amélioré, car le chevalet part de beaucoup moins loin qu'une basse électrique, on risquait donc d'avoir un manche qui partait beaucoup trop loin pour être joué confortablement s'il avait été en 34".

Le dos est légèrement bombé. La jonction table-éclisses a un filet noir et blanc du plus bel effet (on le retrouve aussi à la jonction éclisses-dos)

Le manche a un profil très agréable, relativement fin. Ni bûche, ni manche à balai, je le trouve parfait.
L'accordage est très facile, les clés tournent de manière on ne peut plus fluide.

Les attache courroie sont classiques, mais celui côté manche est implanté sur le dessous du talon. Pas de sortie jack sur l'autre attache, elle est ailleurs. Par contre il faut prévoir une courroie plutôt longue, avec l'épaisseur de la caisse, on a vite fait d'avoir l'instrument sous les aisselles (bon, j'en joue surtout assis)
L'instrument est vraiment léger, c'est agréable pour une basse ! D'ailleurs, l'équilibre est bon, le manche étant assez léger pour ne pas faire plonger la tête.

Les cordes d'origine sont des d'Addario enduites EXPPBB170 (45-100), bronze phosphoreux, à filet rond, étonnament en long scale. Pas faciles à trouver, et assez chères.
La projection sonore y gagne avec les filets ronds , mais les bruits de glissements de doigts aussi.
D'emblée, non branchée, ça résonne fort joliment. Elle disparaitra cependant rapidement si les autres musiciens s'emportent un peu.

Le jeu est un régal, si on a un peu de rigueur dans le placement de la main gauche, on ne se retrouvera que rarement obligé de vérifier sur le manche son positionnement. Par contre parfois, avec un peu de fatigue et d'empressement, la main peut avoir tendance à glisser vers le corps, et à jouer de notes un peu fausses vers l'aigu :D

Il faut une pile 9V (fournie) pour alimenter l'électronique, et la sortie jack sur la tranche se fait au même endroit que sur un instrument électrique (ce qui permet de poser plus facilement l'instrument au sol, sans avoir à le débrancher)
Au début, je n'avais même pas vu qu'il y avait des contrôles ! (pas d'accordeur intégré, attention)
En fait, je n'utilise pas ces contrôles pour le moment : tout à fond et c'est bon, mais au besoin, ils sont à l'intérieur de la rosace, sous le bord haut. Volume et tonalité.

Le niveau de sortie est tout à fait correct, et le son amplifié reprend fidèlement ce qu'on entend. J'ai testé sur un combo basse Ashdown 15" et en direct carte son-monitors, rien à signaler. On ne cherche pas les effets spéciaux, mais une jolie reverb donne un résultat assez plaisant, à défaut d'être tout naturel :)
En poussant un peu le son, ce graaaaaave splendide est un pur bonheur. Jamais eu de signes d'accrochage, à tester à plus fort volume.

Mon verdict ?
Depuis que je l'ai, elle passe un temps peu raisonnable entre mes mains, c'est un bel objet, un bon instrument, un régal.
Le côté fretless nécessite de bien calibrer son jeu, et on a un sustain franchement raccourci. Je ne crois pas qu'on puisse être aussi proche de la sonorité d'une contrebasse avec une autre basse.

Je l'ai déjà utilisée pour un enregistrement amateur, c'est du tout bon.