Tshaw91 07/06/2019

Starway Arapaho : l'avis de Tshaw91

« Quadruple gradateur à 16 programmes sympathique »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Bonjour à tous,

C'est un quadruple gradateur standalone contrôlable par une petite interface numérique embarquée. Il est idéal avec 4 projecteurs type PAR à répartir dans une salle en ligne, carré ou rectangle par exemple pour donner un coté artisanal/amateur à une instal lumière.
C'est un appareil assez robuste et léger. Il interface l'électronique numérique pour la partie commande et l'électronique analogique pour la partie opérative.
Je l'ai eu d'occasion, il a du trainer un peu dans différents garages ou abri-jardins supplantés par des scans, lyres et contrôleurs DMX mais pour des évenements avec des spots décoratifs et statiques c'est génial pour les fonctions et la légerté de l'appareil. Pour le fixer sur un trépied et former un T il faut un adaptateur. La structure tubulaire métallique est solide et ne fléchit pas sous le poids des lumières.

Le manuel n'est pas très clair mais en une petite heure on peut rapidement s'amuser avec les 16 programmes du mode master. Ils sont assez variés : éclairages deux par deux, un à la suite, les 4 synchronisés, random, snake dans un sens ou dans l'autre etc.

En mode master P01 à A16 représente le programme que vous voulez voir tourner.

A00 à A99 concerne la vitesse d'éxecution des programmes. Ils sont difficilement synchronisables avec de la musique car les pas sont assez grands (en particulier entre A80 et A90 qui correspondent aux tempo des musique dance ou un pas représente parfois jusqu'à 2 bpm) mais l'étendue est très large je pense environ un pas toutes les 30 secondes à 10 pas par secondes ce qui permet d'imaginer de nombreux scénarios.

La lettre D correpond au dimmer autrement dit à D00 la puissance envoyée aux spots est hyper faible et à D99 vous êtes au max. Il y a deux autres paramètres le F et le E qui servent aux préchauffages et aux fondus pour une utilisation avancée.


Le point de fragilité se situe au niveau des changements de fusible. En effet en voulant en retirer vous pouvez sans faire exprès faire tourner tout le compartiment recevant le fusible et faire rompre les fils électriques présents derrière. Cela se répare rapidement mais c'est aussi facile de tomber dans ce piège.
Pour le démonter il faut enlever les caches sur le côté ce qui donne accès aux deux barres arrière qui cachent l'électronique du système.