Bobo_Lille 05/09/2019

Akai LPK25 : l'avis de Bobo_Lille

« Un couteau suisse pour MAO Mobile »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Bonjour à tous

Ceci est mon premier post d'avis, soyez indulgents !;)

Il y a quelques mois , mon activité professionnelle m'obligeant à quelques déplacements, je me suis posé la question de savoir comment j'allais occuper mes soirées à l’hôtel.

Et la réponse fût automatique : bricoler mes VST sur mon Mac que diantre !!!:-D

Restait à trouver un petit contrôleur peu encombrant mais suffisamment pratique pour cela.

Le AKAI LPK25 étant proposé à un prix très abordable, j'ai décidé de tenter l'aventure.

Je ne refais pas l'article, mais ses avantages sont :
- Faible encombrement / légèreté
- arpégiateur inclus
- bouton de sustain
- Tap tempo

I - Configuration utilisée , Logiciels utilisés , Contexte

Ordinateur : MacBook Pro Core I5 8 Go Ram 250Go SSD
Logiciels utilisés : Ableton Live Lite 10 / Garageband occasionnellement
Contexte : En nomade, le soir dans mes chambres d’hôtel

II - Disposition des contrôleurs / ergonomie

Les contrôleurs sont simples et peu nombreux, mais suffisant pour travailler une idée de sound design , ou mettre à plat une idée de mélodie.
Le mapping est très simple et direct.
Pour peu que l'on utilise le logiciel de paramétrage sur le site de AKAI, on peut se créer des programmes de config MIDI/CC customisés que l'on peut rappeler rapidement.
Son ergonomie est très correcte pour une clavier de sa catégorie.

III) Qualité des touches / Toucher

Il ne faut pas oublier pourquoi on achète le LPK25. C'est surtout pour son côté nomade.
Ne vous attendez pas à de grandes envolées pianistiques avec ce clavier.
Les touches sont très plastiques et petites.
Donc on peut poser des accords pour tester des mélodies.
L'arpégiateur est trés pratique tout de même pour designer un son ou tester des mélodies.

IV - Les plus / les moins

Les plus :
- ultra nomade
- plug & play
- des fonctionnalités déjà bien complète pour son gabarit

Les moins :
- Pas de rotatifs ou fader pour moduler les paramètres des VST
(souris obligatoire)
- Construction très plastique mais je chipote la ...

Conclusion

Vous voulez débuter en MAO sans vous ruiner ?
Vous voulez bricoler un peu de MAO en mobilité (déplacement pro , vacances, etc ..) ?
Vous avez besoin d'un petit clavier secondaire pour votre set MAO ?

Ce clavier peut parfaitement vous convenir.

Pour ma part, depuis j'ai craqué pour un Arturia MiniLab mkII dont je posterais un avis prochainement.
Il est un peu plus encombrant , mais tient tout de même dans ma sacoche d'ordi.
Il a l'avantage d'intégrer des pads et des rotatifs en plus ainsi que des bandeaux de pitch bend et de modulation.

Je garde tout de même le LPK25 en clavier secondaire, il est parfois pratique d'assigner un VST par clavier controleur.

Je ne regrette en rien l'achat du LPK25 , et le referais sans souci.

Par contre depuis quelques jours , est sorti le Arturia Microlab, un nouveau clavier ultra nomade qui est 30 euros plus cher que le LPK25.

Ce dernier pourrait changer la donne quand on connait la qualité de construction Arturia , ainsi que le toucher clavier même sur le plus petits claviers.

Merci de m'avoir lu.
Et n'hésitez pas à m'envoyer un message sur AudioFanzine si vous avez des questions.

Keep on Rocking ! ;)