• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Fatar / Studiologic SL-88 Grand notés 5/5

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.5( 4.5/5 sur 2 avis )
 1 avis50 %
 1 avis50 %
Rapport qualité/prix : Correct
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Comparer les prix
musicoli406/05/2016

L'avis de musicoli4"Un vrai bonheur"

Fatar / Studiologic SL-88 Grand
Joueur de piano et de synthé, les touches légères m’ont toujours rebuté, donnant l’impression de faire perdre en cinq minutes mes trois dernières heures d’arpèges sur mon clavier de piano. Un peu comme celui qui après trois heures de sport se ruerait sur le premier gâteau venu. Ayant acquis récemment un Korg m3 et disposant d’un son de piano, disons enfin acceptable, les 73 touches type orgue sont devenues une vraie torture.
88 touches lourdes, un vrai after touch au moins monophonique et un minimum de contrôleurs pour assaisonner les sons du m3 correctement, il n’est vite resté que les SL88 Studio et SL88 GRAND.
Après un essai en magasin, je suis vite rentré à la maison avec mon ‚GRAND‘.
21 kg sur la balance, un corps en métal, cela nous change du plastique, il donne une impression de solidité. Les touches sont d’un beau blanc légèrement cassé ou noir et glissent moins que le plastique. Elles rappellent effectivement les beaux claviers d’antan (en fait un peu jaunis) sans avoir sur la conscience un éléphant et un ébénier.
En jouant sans produire de son, les touches font un bruit mat, tout à fait décent, identique à celui de mon vrai piano.
Les 6 contrôleurs (trois fois X& Y) peuvent envoyer pitch bench, after touch ainsi que tous les CC de #1 à #119. Pour un cuisineur de sons sur m3, un big plus! J’ai été positivement surpris par le troisième joystick qui (je cite le manuel) „est totalement libre et conserve la position dans laquelle vous l'avez placé, sur les deux axes X et Y, vous permettant de contrôler n'importe paramètre qui doit rester stable une fois réglé.“
Sur ce joystick 3, j’ai par exemple programmé en X le CC#71 (résonnance) et en Y le CC#16 dirigé sur „manual voice control“ et „wet/dry“ d’un effet „Talking Modulator“ plus le cutoff des filtres. Avec cela sur un gros son, manipuler le joystick, qui se révèle fin et stable, donne la même joie que le pilotage au manche d‘ un A380 (si si, je vous le jure)…
Ayant remisé le clavier de mon m3, je n’ai plus de ruban. Mais le GRAND a une entrée MIDI qui peut être renvoyée (mergée en bon français) sur la sortie MIDI. Je songe à acquérir un ‚vrai‘ ruban qui profitera de cette entrée MIDI.
Le manuel est du type ‚léger‘, c’est moins grave que pour les touches et l'on se fait vite à la logique de programmation. Un joystick central plus trois touches (in/out/home) permettent une navigation intuitive. Par contre je n’ai pas compris à quoi servent les groupes et le manuel est assez discret sur le sujet.
On a jusqu’à quatre zones que l’on peut rapidement, grâce au joystick central, activer ou désactiver. Les zones peuvent se chevaucher, ou non, comme dans les COMBI de Korg. La désactivation est très pratique si l’on veut vraiment couper les sons (programmes chez Korg) réactifs au canal de la zone désactivée. Sur mon m3 (que j‘adore aussi) mettre les sons en mute les coupe mais continue d’occuper des voix, qui en piano peuvent vite manquer. Ceux qui comme moi jouent la sonate au clair de lune avec la pédale forte presque toujours activée me comprendront.
Du négatif ? Pas de ruban, un manuel maigrichon et le prix nettement plus élevé que son frère jumeau aux touches sans bois . Pour le prix, je me suis fait une raison. J’imagine qu’il va me durer longtemps.
En bref, un vrai bonheur