Compos inspirées
Les projets collectifs Compos inspirées

Le principe est simple : réaliser une compo à partir d'une image parce que "l'oeil écoute" comme le soulignait Paul Claudel. Ne soyez pas timide : tous les styles et les niveaux sont acceptés.

Articles
Tutoriels
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Commentaires sur la news : Saison 39 des Compositions Inspirées

 
AuteursMessages

Celestin records

offline
Celestin records
297 posts au compteur
Posteur AFfamé

Score contributif : 31

431 Posté le 31/03/2020 à 17:59:00
Zebli : Vertige : une guitare (un peu poussiéreuse:P:) directement branchée sur le cœur :clin:

101112

Laetidjey

offline
Laetidjey
67 posts au compteur
Posteur AFfranchi

Cet utilisateur possède un compte compos

432 Posté le 31/03/2020 à 18:03:29
Citation de [newline :
(En clair : que ce soit hors concours est une chose. Mais quelques échanges de messages eurent lieu déjà, en effet, dans ce contexte particulier que nous connaissons - et qui m'ont semblé, exceptionnellement, tout à fait à propos, pour des tas de raisons.)

Entièrement d'accord sur le coté "à propos" des posts, cela n'était point une critique de ma part, mais plutôt un soutient, car, on morfle tous à plus ou moins forte dose, en ce moment et je ne parles même pas de nos amis compoteurs qui n'ont plus le temps de faire leur passion à cause de... ;)

philrud

offline
philrud
3110 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 11 910Cet utilisateur possède un compte compos

433 Posté le 31/03/2020 à 19:37:22
Citation de Patrick :
Citation :
Philrud : Mon Soleil

Devant les propositions de Philrud, je suis souvent, la plupart du temps, comme devant une forme de puzzle, avec au moins trois pièces : une musique, un texte, une voix. Et chacune de ces trois pièces a sa place, pleine et entière, avec chacune son contour, ses couleurs, son caractère. [--------]Pourtant, dans ce morceau, il y a un endroit où une pièce du puzzle m'a fait l'effet de ne pas avoir été assez exactement limée. Mais comme c'est tout au début, ça passe vite, en force mais sans casser, emporté par le flux irrésistible de ce qui vient tout à la suite.
Je parle du tout début, de la façon dont le chant y surgit immédiatement avec l'instrumental. Pour moi, ça peut entraîner un 'conflit d'attentions' chez l'auditeur. Il vaut mieux, je pense, soit lui laisser le temps de percevoir le "décor" seul, soit le fixer sur le "personnage" seul, par exemple avec quelques mots 'a capella ? Les deux protagonistes (musique / texte) étant bien repérés, l'action sera mieux suivie.
C'est un 'truc' d'acteur.
*
Quoiqu'il il en soit, Philrud est à chaque fois une des 'signatures' dont le caractère est le plus affirmé. Et c'est parfait !


Ah ben, un grand merci Patrick ! :bravo: Ca me fait super plaisir ce que tu me dis. Mais je note qu'à l'intro il faut que je revoie ma copie et tu as raison, j'aurais dû y aller bien plus progressivement. J'y penserais pour la prochaine, promis ! Encore Merci d'avoir pris du temps pour m'écouter. :clin:

Mon soundcloud  Mon youtube Good times !   

                      

patrick_g75

offline
patrick_g75
4211 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 593

434 Posté le 31/03/2020 à 23:01:03
Citation de philrud :
Citation de Patrick :
...
C'est un 'truc' d'acteur.
----------------------------------

...
Mais je note qu'à l'intro il faut que je revoie ma copie et tu as raison, j'aurais dû y aller bien plus progressivement..



Pour l'anecdote : j'ai pratiqué (théâtre amateur) pendant une dizaine d'années. Et j'en ai retenu deux ou trois choses - dont celle-ci : ne pas produire simultanément deux gestes signifiants. Si le personnage doit - par exemple - se lever ET parler, et que ces deux actions doivent avoir un sens, dans la situation dramatique, pour le spectateur, alors l'acteur doit choisir de faire l'une PUIS l'autre. Ceci afin d'éviter que la compréhension de l'une soit parasitée par la perception de l'autre.
Bonne continuation, Phil !
:bravo:


"Le jugement est un outil à tous sujets, et se mêle partout... "  (Montaigne / Essais I / chap L)

http://patrickg75.blogspot.fr/

 

https://fr.audiofanzine.com/membres/1073574/tracks/

 

[ Dernière édition du message le 31/03/2020 à 23:02:01 ]

philrud

offline
philrud
3110 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 11 910Cet utilisateur possède un compte compos

435 Posté le 01/04/2020 à 09:19:25
Merci Patrick ! Je prends toujours les bons conseils des expérimentés. :bravo:

Mon soundcloud  Mon youtube Good times !   

                      

Doc Sticko

offline
Doc Sticko
539 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 333

436 Posté le 01/04/2020 à 11:18:13
Citation de philrud :
les bons conseils des expérimentés...


ou... des expérimentaux!

:oo:

patrick_g75

offline
patrick_g75
4211 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 593

437 Posté le 01/04/2020 à 11:56:16
Doc Sticko : Trou Noir (feat Rasta Rocket)

Certains, sans doute, doivent penser que je suis trop bavard parfois, mais, comme ils sont polis, ils gardent ça pour eux ?
:mrg:
Mais je trouve, avec ce morceau de Doc, une belle occasion de compenser, par un commentaire on ne peut pas plus bref, puisque tout entier contenu en ce seul mot :
JOUISSIF !

Voilà, c'est dit.
Mais, ayant chassé mon naturel, je le sens qui rapplique au triple galop...

Donc, pourquoi et comment, si jouissif ?

Je suis quasi absolument inculte en matière de musique "jamaïquaine". Donc, je ne vais pas m'occuper de juger si ce morceau est ceci ou cela "dans son genre". Je suis là écoutant de la musique, simplement.

Mais, si je dis que ma jouissance trouve sans doute sa source, ici, "dans le rythme", j'aurais l'impression d'avoir débiter une parfaite banalité !
Pourtant, ce n'est pas si évident.
Parce que - je crois - ce qui fonctionne ici (ce qui fonctionne dans la production de jouissance), ce n'est pas le rythme comme élément quantifiable (mesure, répartition des temps, distribution des durées et des accents, tempo...). C'est la façon dont ce rythme "quantitatif" est qualifié - par les couleurs instrumentales.
Pour le dire de manière peut être moins abstraite : les instruments de percussion savent 'chanter' à leur tour, et les instruments à vocation mélodique savent 'percuter' comme il faut quand il faut.
Et ça, la façon dont ils font tous ça si bien ici, ça me plaît !
:bravo::bravo::bravo:



"Le jugement est un outil à tous sujets, et se mêle partout... "  (Montaigne / Essais I / chap L)

http://patrickg75.blogspot.fr/

 

https://fr.audiofanzine.com/membres/1073574/tracks/

 

[ Dernière édition du message le 01/04/2020 à 12:12:54 ]

Doc Sticko

offline
Doc Sticko
539 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 333

438 Posté le 01/04/2020 à 12:05:58
Merci Patrick (_g75), tu n'ignores pas que nous devons tout à nos aïeux!
Moi, ce sont les grands Pygmées!
:bravo:

Doc Sticko

offline
Doc Sticko
539 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 333

439 Posté le 01/04/2020 à 12:09:59
Quand je dis tout, je compends aussi l'iconoclastie et sa petite soeur l'hétérodoxie!
:clin:

patrick_g75

offline
patrick_g75
4211 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 593

440 Posté le 01/04/2020 à 12:34:55
Celestin records : Spacecraft

Il y a là quelque chose qui me plaît en particulier : la façon dont sont intégrés ce que l'on peut appeler des "bruits".
Il y a beaucoup de façons pratiquables, pour cela, toutes estimables quand elles vont dans le sens d'un projet. On peut - par exemple - jouer du 'collage' de bruits cités pour eux-mêmes, pour leurs capacités de connotation...
Ici, c'est plus subtil. Les bruits sont dans un processus de métamorphose en quelque sorte 'à vue' (ou plutôt 'à ouïe'), de telle façon qu'à peine on les a identifiés comme 'bruits' (hétérogènes), qu'ils se trouvent déjà reconnus comme sons 'musicaux', participant à l'homogénéité du flux musical.
Il me semble que ce processus est pensé - subtilement - comme 'en phase' avec la nature d'espace décrit par l'image ?

Je suis si bien immergé dans ce processus "relativiste" que je suis un peu dérangé par l'insistance de cette boucle de kick, plutôt conventionnelle, elle, qui s'inscruste dans le dernier tiers du morceau.
Heureusement, elle se dissout au final.

Cette citation de cette pièce de Bach, sur laquelle la musique ici s'épuise, est très bien venue ! Mystérieusement adéquate...
:bravo::bravo::bravo:

"Le jugement est un outil à tous sujets, et se mêle partout... "  (Montaigne / Essais I / chap L)

http://patrickg75.blogspot.fr/

 

https://fr.audiofanzine.com/membres/1073574/tracks/

 

Revenir en haut de la page