Gibson
Hot newsSummer NAMM

Gibson sera au NAMM, mais pas que pour présenter des guitares

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

La suite du feuilleton Gibson continue, avec de nouveaux rebondissements ces deux dernières semaines. Vous n’avez pas suivi ? Résumé…

Est-ce l’approche de l’été ou l’ambiance à la Maison Blanche qui a donné un coup de chaud à James Curleigh, le nouveau grand patron de Gibson ? Celui-ci a en effet déclaré ces dernières semaines vouloir attaquer en justice les fabricants de guitares qui utilisaient les formes des instruments de la célèbre marque américaine. Dans le viseur notamment, Dean Guitars dont les avocats avaient déjà reçu une assignation en justice et avaient répliqué à leur tour, puis la tentative infructueuse de faire déposer la forme de la Flying V en Europe.

Alors que certains fabricants de guitares boutique devaient sentir leur avenir compromis et que beaucoup criaient au harcèlement, James Curleigh a fait un pas en arrière ces dernières heures en annonçant qu’il allait mettre en place un programme de partenariat dont les détails seront dévoilés cette semaine au Summer NAMM 2019. Gibson dit être déjà en négociation avec trois ou quatre fabricants boutique qui utilisent les formes réclamées par Gibson, il entend faire de même avec des marques plus importantes et pose comme première condition que ces fabricants doivent reconnaitre que les formes qu’ils utilisent sont celles de Gibson, et la marque accepter en retour qu’ils peuvent le faire. En cas de non-accord, Gibson se réserve toujours le droit de recourir à la voie judiciaire.

Un petit mot de James Curleigh au sujet d’éventuels procès et de la démarche de Gibson : "Je ne veux pas [aller en justice, ndlr], mais une partie de notre marque et de notre business repose sur la propriété intellectuelle. […] Nous devons préserver et protéger nos marques, mais je pense que nous pouvons le faire sans confrontation, de manière plus collaborative."

Affaire à suivre…