Applied Acoustics Systems Strum GS-2 Acoustic & Electric Guitar
+
Applied Acoustics Systems Strum GS-2 Acoustic & Electric Guitar

Strum GS-2 Acoustic & Electric Guitar, Guitare acoustique virtuelle de la marque Applied Acoustics Systems.

Marginal Ray 03/11/2019

Applied Acoustics Systems Strum GS-2 Acoustic & Electric Guitar : l'avis de Marginal Ray

« Pour faire de la guitare sans guitare… ou presque ! »
3

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Préambule :
PC Windows 10 64 bits – Intel I5-4440 à 3.10 GHz - 24 Go de Ram, disque SSD.
Reaper.
Installation et gestion des licences faciles.
Pas trop gourmand en ressources (surtout en espace disque, s’agissant de modélisation).
Prise en main assez facile, tout comme l’édition midi, mais il faut mieux être guitariste pour ne pas faire n’importe quoi.
Sons réalistes en guitare électrique (mais avec des ampli tiers), mais pas vraiment en acoustique. En revanche, le jeu du guitariste est crédible sur les presets de strumming.


Jouer de la guitare sans guitare n’est pas évident, car le guitariste effectue d’innombrables actions avec ses mains qui affectent significativement le rendu. On peut certes obtenir un son fidèle, ne serait-ce qu’avec un sampler ou une application basée sur des échantillons comme celles, au demeurant excellentes, de Amplesound ou avec du hardware. Tant que l’on joue en solo, note par note, tout va à peu près bien. Mais dès que l’on veut jouer des accords en strumming, faire des rifs mélangeant accords et arpèges, du slide, du hammer on, etc., ça se complique. C’est là qu’interviennent justement les applications dédiées, dont AAS Strum GS2, qui a la particularité d’être basée sur de la pure synthèse, en l’espèce de la modélisation physique, et non sur des échantillons. C’est plus souple, plus rapide, plus simple. C'est vrai en édition midi (sur le piano roll), mais plus encore en jeu au clavier : après un temps d'apprentissage assez bref, c'est un vrai plaisir de jouer. Inutile d'être virtuose, Strum GS fait le job. Sur ce terrain, il fait la différence avec les autres applications que j'ai essayées.

S’agissant du son lui-même, Strummer GS2 permet d’aller bien plus loin qu’un sampler : il propose quelques presets de guitares célèbres, comme les Fender Stratocaster et Telecaster et permet de créer sa guitare sur mesure, en intervenant sur d’innombrables paramètres comme les micros (type, emplacement…), la dureté du médiator, la taille de la guitare (pour la guitare acoustique), la diffusion de l’énergie le long du manche, les cordes, etc. Outre la "fabrication" de l'instrument, on peut intervenir sur la manière de le jouer : attaque de la corde, rapidité du struming, position de la main... Tout cela est possible parce qu’il s’agit d’un synthé et non d’un lecteur d’échantillons.

Pourtant, Strum GS2 a plusieurs points faibles, qui expliquent ma note finale : en guitare électrique, les amplis virtuels fournis avec l’application ne sont pas à la hauteur. Ça passe tout juste sur des sons clean, mais pour du crunch et au-delà, n’importe quel ampli virtuel gratuit fait mieux. Mais après un essai approfondi, on s’aperçoit que le coupable n'est pas l'ampli lui-même (tout juste moyen), mais le "cabinet" virtuel (baffle / HP), que l'on peut couper et remplacer par un lecteur externe de "cabinet IR" (échantillons de réponses impulsionnelles). AAS a peut-être péché par excès de confiance, en voulant modéliser les cabinets, alors que quasiment tous les autres éditeurs d'amplis virtuels utilisent un lecteur d'IR. L'idéal est d'utiliser Strum en mode DI (sans ampli, cabinet, et effets). Sauf que les presets livrés avec Strum, comme ceux qu’on peut acquérir séparément, sont basés sur des réglages globaux, donc de guitare et d’ampli. C’est dommage, car en guitare électrique, le son brut, non amplifié, est presque comparable à celui d’une guitare basée sur des échantillons. On aurait toutefois souhaité quelques bruits "fret noise" et un maintien de la note (sustain) un peu plus long. Si l’on fait le bilan pour le volet électrique, Strum GS2 avec un ampli externe (mes préférés sont les PRS Supermodels de Waves) mérite d’être essayé, surtout pour jouer au clavier, où il surpasse la concurrence. Globalement, c'est un bon produit pour les arrangements. Le jour où le son sera au niveau des meilleures guitares samplées, ces dernières auront de quoi s'inquiéter quant à leur avenir

Reste la guitare acoustique : d’abord, c’est un point positif que d’avoir l’acoustique et l’électrique dans une même application. Mais malheureusement, si l’esprit de la guitare est bien là, le son a encore un coté synthétique et pas vraiment crédible. Ce n’est pas forcement désagréable, mais ce n’est pas tout à fait une guitare. Une fois encore, si la priorité est de s'amuser sur son clavier midi, Strum GS2 fera l'affaire, même en acoustique. Si l'on cherche le réalisme sonore, il faudra voir ailleurs ou attendre (on l'espère) la prochaine version.

Enfin, il est dommage qu’un éditeur québécois, dont le site web est en anglais et en français, ne fasse pas l’effort de traduire sa doc en français.