Gibson 1959 Les Paul Standard VOS - VOS Iced Tea Burst
+
Gibson 1959 Les Paul Standard VOS - VOS Iced Tea Burst

1959 Les Paul Standard VOS - VOS Iced Tea Burst, Guitare de forme LP de la marque Gibson appartenant à la série Custom Shop Les Paul.

Pucelle_Dabidjan 13/09/2017

Gibson 1959 Les Paul Standard VOS - VOS Iced Tea Burst : l'avis de Pucelle_Dabidjan

"ICED TITBURST"
5

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Je me suis fait un petit comparatif des Les Paul aujourd'hui.

Il y a avait une Gibson LP Standard de 2017, sa copine la LP Traditional 2017, et celle-ci.

Je voulais voir si j'étais complètement un salaud bloqué en mode cassage de sucre, ou si les critères que j'ai cité dans les autres avis étaient assez objectifs. Il me fallait donc une bonne Les Paul en "test témoins", si je puis me permettre, et c'est cette VOS qui m'a finit dans les mains.

La description technique, vous l'avez juste en dessous, sur l'autre avis. Je vais encore noter la présence d'un vernis Nitrocellulose, qui est agréable au toucher bien qu'un peu collant à la transpi et TRES délicat à garder propre quand on fait de la scène. Soyez vraiment attentifs à ce détail qui semble ne pas y toucher, mais ça peut vite demander de gros efforts, si vous voulez garder votre guitare en bon état.


Tripotons l'engin :


Les finitions sont bonnes. Pas de craquelure, pas de pets ou de rayure. La qualité des bois ne fait aucun doute. La table est somptueuse (il existe mieux, mais on est déjà sur quelque-chose de vraiment bien). Le grain des bois est joli, le bois de touche est joli, tout est bien intégré et le hardware semble stable.

J'ai aussi apprécié le retour du profil de manche 1959. Quand-même bien plus agréable que le profil CD actuellement utilisé sur la standard. Ici, je me sens à l'aise. Le manche a une largeur correcte, sans exagération, et une épaisseur plutôt bonne, sans être envahissant. On tourne facilement autour, et ça aide même à avoir une meilleure position dans les accords aigus. Ca reste ma vision des choses, qui ne sera peut-être pas partagé par un autre, mais moi, c'est un truc que je remarque direct.

La jouabilité est bonne, en haut comme en bas du manche. Je trouve à cette guitare une consistance louable quand on rentre dans les cordes, le son ne s'écroule pas et évite de tordre inutilement.

A vide, le vernis nitro tempère un peu le son, donnant un léger plus en chaleur. Mais je constate une bonne régularité des sons. Cette guitare se veut un peu moins neutre que la Custom Shop essayée récemment. Mais cette petite bosse dans le médium lui va comme un gant.


Branchons l'engin :

Branchée, le son se montre vraiment à la hauteur de ce qu'on doit attendre d'une bonne Les Paul. J'ignore quels micros sont utilisés. Mais ils ont de la race, du chien... tu tapes dans les cordes et la guitare part en KAARRRAANNNG puissant et contrôlé, même avec le gain à fond, tu peux faire vibrer une corde ou l'autre, et ça passe dans le son d'ensemble. On est de retour sur une BONNE guitare.

Les cleans sont beaux, ont une belle clarté bien qu'un peu duveteux sur l'aigu, mais on s'y fait sans autre et ce n'est pas un défaut, plutôt une caractéristique propre à cet instrument en particulier. Ils ont aussi un petit côté policé dans le bas, qui les rends intéressants par rapport à une autre guitare.

Le médium est bien articulé, bien dégrossi sur toute sa plage peu importe la quantité de crunch ou de disto demandée.

Je note que la belle peut aussi se faire violente. La distorsion ayant une belle patte, et rappelle le tout meilleur des années Hard Rock.

Tout l'instrument à du craquant, du mordant, ou de la douceur. Mais tout vient si on le demande. La guitare ne te force pas dans un son ou dans l'autre, elle suit nos émotions.


Mot de la fin :
A 7'900, il faut avoir vachement beaucoup de reins à vendre pour pouvoir s'offrir un tel instrument. Mais c'est une valeur sûre. Les bois sont bons, la table remarquable et les sonorités de premier plan. Si Gibson venait à disparaître dans la décennie à venir, c'est de CETTE guitare, et de ses sœurs du même acabit, dont on se souviendrait.

Photos liées à cet avis

photo photo photo photo