Lâg Imperator Stage I100
+
Lâg Imperator Stage I100

Imperator Stage I100, Guitare de forme LP de la marque Lâg appartenant à la série Imperator 100.

SlapKid 23/07/2012

Lâg Imperator Stage I100 : l'avis de SlapKid

« Grosse erreur, le prix demandé! Incroyable. »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Dernière chouchoute, coup de foudre total en magasin, reparti avec!

China bien sur, 22 frettes, manche vissé, cordes traversant le corps, mécaniques fiables, chevalet réglable en tout sens, deux humbuckers moulés dans la résine non-splittables, deux volumes un tonalité, sélecteur 3 positions aussi mal placé que chez Gigi.

Le corps est moins épais que chez Les, pas de table rapportée en érable non plus. Mais elle n'est pas plate pour autant, et très agréable.
Vernis brillant pour le corps, mais satiné mat pour le manche, felling in-fer-nal d'efficacité et de rapidité. Précis en plus. Les frettes sont jumbo, polies, c'est top.
Le profil lag est fin, c'est quasi le meme que sur ma lag folk (d66ce) de l'an passé et quasi le meme que sur ma lag made in toulouse de 1985.
Nous voyons donc bien que nous avons affaire à un multi-récidiviste. Pour notre plus grand bonheur!

Cette imperator dégage une classe terrible, sobre et de bon gout, très petite bombe si vous voyez le genre...

UTILISATION

Guitare équilibrée debout-assis, poids plume,3160grs sur ma balance digitale, accès ozégu parfait, mécaniques très stables et précises, c'est Noel.
Pas de prise de chou, trois positions zéro bruit, tout baigne bref on gère tranquillos.

Elle offre la possibilité de s'accorder nettement en dessous car les pontets ont une bonne plage de réglage, chez Gigi vous n'osez pas bouger sous peine d'harmoniques fausses...

SONORITÉS

A vide elle sonne un poil maigre, presque telecaster (à y regarder: manche vissé, cordes traversantes, chevalet de grande surface en contact avec le corps...), les graves plutot en retrait mais bon sustain. Assez médium donc, avec un joli claquant, nerveuse la demoiselle.

Les micros sont des belcat (bon fabricant de pedales, reverbes à ressorts et autres babioles donc compétent) noyés dans la résine donc peu sujets au feedback indésiré. Je ne l'ai cependant pas jouée très fort en répète, par contre pas noté de microphonie non plus.

Le son est à l'image du tandem classique de seymour (jazz-jeff beck) soit très rond mais perlé et défini en grave et plutot nasillard médium soliste en chevalet. Moins aggressif que le SD sh4, moins d'harmoniques.

Donc sur un ampli classique vous ne ferez pas de rythmiques hard d'outretombe, mais sur un recto and co y a pas de raisons que ça le fasse pas tant ces amplis imposent leur signature sonore.

En grave clean c'est génial tant c'est perlé et chaud tout en étant précis.
La surprise c'est que cette imperator excelle dans les rythmiques funk, l'architecture donne un sacré claquant dans les attaques.

Je dirais que pour avoir la totale il suffirait de changer le micro aigu pour un shadow sh680 (voir mon avis sur le machin) et là vous avez la balle absolue pour un prix ridicule.

AVIS GLOBAL

C'est addictif cet engin, impossible de ne pas garder ses pattes dessus. Un tel confort de jeu c'est pas souvent sans meme parler du prix.

J'ai eu une roxanne 500 assez haut de gamme de lag, mais china, et elle m'a fait des chicanes niveau sélecteur et jack que j'ai du changer. Je n'ai l'imperator que depuis un mois, je mettrai à jour au besoin, mais nous voilà avertis.

Coup de coeur total donc, et j'ai pourtant 2 Gigis Les, et ce qui ressort c'est une lag qui ne copie en rien l'originale et c'est tant mieux tant le résultat est pertinent à tout point de vue.
L'imperator 100 permet plus niveau rythmiques funk, permet d'autres accordages, est plus précise niveau micro grave, est plus confortable, a les frettes nettement mieux finies, et surtout tient absolument l'accord.
Ca commence à faire beaucoup en sa faveur non?
Attention, attaque de trolls en vue! Tous aux abris!

MaJ 18 mois apres:
Elle vieillit bien, les frettes sont toujours bien et ne dépassent pas de la touche (comme quoi les bois étaient bien secs à la fabrication), les mécaniques tiennent toujours très bien l'accord meme si des point durs sont un peu apparus.
Je l'ai montée en 11-52 et accordée un ton plus bas, c'est vrai que les pontets ont suffisamment de place pour la justesse harmonique, par contre comme les trous dans la plaque sont toujours au meme endroit c'est galère pour enfiler 2/3 des cordes.
Le micro manche combiné avec un micro aigu cablé parallèle donne un super résultat, chaud fin claquant précis n'en jetez plus. Vous pouvez faire avec un shadow sh680 et un tonalité push-pull soit à peine 50 euros plus main-d'oeuvre.

Elle réagit bien à l'accordage baissé d'un ton , c'est grave chaud et profond, une sacrée présence (bell-like tone, de l'autre coté de la gouille).

Si c'était à refaire je signe tout de suite, mais la finition bordeaux (old port shadow je crois) est bien plus jolie. De plus étant plus sombre les raccords éventuels seront invisibles.
Le toggle switch a défuncté, ainsi que le jack de sortie, c'est une manie chez lag et bien dommage. De plus en poussant le jack dehors un beau rond de vernis est parti avec, j'ai absolument a-do-ré...

Encore une chose, par rapport à la forme les paul normale cette lag est une guitare high-speed, je joue beaucoup plus vite là-dessus. Le manche est juste pas possible, et la guitare tout près du corps donc c'est fluide et sans effort, ça déménage sans qu'on s'en rende compte!
La 200 m'intéresse bien sur, mais elle a un tunomatic qui interdit l'accordage non-standard, bon c'est dommage car elle est superbe...
A la pesée (balance digitale) elle accuse 3120 grs, c'est donc pas lourd.