Studio & Home Studio
Instruments et matériels audio Studio & Home Studio
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Commentaires sur le dossier : 5 astuces pour progresser en MAO

 
AuteursMessages

lowweek

offline
lowweek
621 posts au compteur
Posteur AFfolé

Score contributif : 448

11 Posté le 10/01/2020 à 20:04:04
Très bon, plus sobre.

A 100% d’accord avec le plug’n’play, les templates et le fait de maîtriser ce qu’on a d’abord.
Et j’ajouterai: ne pas dépenser des petites sommes dans pleins de gadgets, mais mettre de côté et s’acheter de la qualité.
Un peu moins vrai de nos jours car on a de la qualité pas cher.
Mais il y a des pelletées d’offres de plugin & librairies en solde en permanence et j’ai dépensé dans pleins de petits plugs/librairies à une époque et ils dorment sur mon disque dur...

Ramses28

offline
Ramses28
1087 posts au compteur
AFicionado

Score contributif : 185

12 Posté le 10/01/2020 à 22:09:35
Citation de Mheyos :
C'est clairement dirigé pour les débutants


Non pas spécialement je trouve. En ce moment je suis bloqué dans le syndrome de la boucle et le premier conseil me plait bien, ça me rappelle que l'arrangement c'est pas mon point fort et que je suis un gros naze de pas me forcer à finir mes boucles parce que je les trouve chiantes... Du coup j'pense que j'ai au moins un album qui dort dans le pc :-D

LaB.O.

offline
LaB.O.
2 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 17

13 Posté le 10/01/2020 à 23:48:41
Créer une boucle et structurer un morceau nécessitent des compétences vraiment différentes l'une de l'autre. Et ce qui va souvent guider l'évolution d'un morceau c'est le chant et les paroles, comme je n'en ai jamais je ne sais pas dans quelle direction mener l'arrangement. Sinon il y a quelques styles d'électro qui ont des standards de structures assez faciles à étudier et reproduire.
Ça fait un moment que j'ai pointé le problème mais je n'ai pas encore trouvé les ressources ou les solutions pour le dépasser. Si vous avez des pistes pour progresser dans ce domaine je suis preneur.

Et merci pour les vidéos, c'est toujours un plaisir de voir du bon contenu en français.

Le Lemming

offline
Le Lemming
2906 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 47

14 Posté le 11/01/2020 à 03:23:54
Très bon, la piqure de rappel qui fait du bien même quand on fait de la musique depuis 20 ans ^^
On a trop tendance à revenir sans cesse s'embourber dans les mêmes fanges et oublier ces principes de base. Merci de les avoir reformulés aussi clairement ça reboost un coup !

PLAIP

offline
PLAIP
7 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 20

15 Posté le 11/01/2020 à 08:23:37
:bravo::bravo::bravo::bravo:
Basique mais tellement nécessaire !!!
généreux, attentionné,clean,clair,efficace et productif
pétard, j'vais virer mon bordel
nettoyer mes oreilles
pelucher mes lunettes
et m'y mettre
Retourdages

digital experience

offline
digital experience
203 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 96

16 Posté le 11/01/2020 à 08:42:49
Citation de Mheyos :
C'est clairement dirigé pour les débutants

Heu non : après 10 ans de recherches du top des plugins, je viens seulement de comprendre que le son dépend de l'utilisation du vst . Et je fait encore l'erreur de commencer des projets et de next sur un autre au bout d'une heure :facepalm:

La musique est magique: elle nous procure des émotions. Ce qui en fait une passion éblouissante. 

spark972

offline
spark972
2600 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 706

17 Posté le 11/01/2020 à 09:12:09
Autant je n'étais pas fan des autres formats (les trucs beat trap & co), autant celui-ci j'ai beaucoup accroché même si je connaissais déjà et que je suis pas jeune. :bravo:

Alban428

offline
Alban428
32 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 2

18 Posté le 11/01/2020 à 11:24:22
ok super, si si même pour ceux comme moi qui ont une conf 100% hardware. En plus je débute donc c'est parfait !
J'arrive à choisir des instruments : OK
J'arrive à faire des boucles sympa : OK
La batterie, bon on arrive toujours à poser un kick+snare au minimum.
J'ai fais des p'tites mélodies pour couplets et refrains : OK
Les transitions... je ne sais pas encore
Le mix, la grande inconnue
Les effets, ouch c'est quand qu'on en met. C'est quoi la différence entre délai et reverb.
et j'en oublie ?

C'est plein d'étapes qui méritent d'être développées de la même manière. Vidéo courte, explications simples et sujet unique.

Mr vide

offline
Mr vide
26 posts au compteur
Nouvel AFfilié

Score contributif : 20

19 Posté le 11/01/2020 à 11:38:19
Salut.
Au départ je me dis "bah , ça fait 20 piges que je fais ça , pas la peine de regarder la vidéo.."
et je regarde quand même , et oui,ça fait du bien. S'embourber dans ses mixes ,ses sons etc..et laisser tomber c'est le syndrome qui nous touche tous!
Bien de se le rappeler de temps en temps.
Au bout des choses!!!

Will Zégal

offline
Will Zégal
60835 posts au compteur
Will Zégal

Score contributif : 5 998Cet utilisateur possède un compte compos

20 Posté le 11/01/2020 à 11:40:06
Bon, ben ces recommandations me semblent excellentes. Impeccable. J'aime bien la forme aussi. Efficace et cool.

La n°4 est très valable pour tous et pas que pour les débutants.

Je me permets de compléter l'astuce n°5 à laquelle j'adhère totalement en recommandant d'aller écouter ET critiquer les prods des autres.
Analyser le travail des autres et sortir des arguments est incroyablement formateur. On développe énormément son écoute et son analyse, ce qui permet de percevoir les détails des morceaux et des pistes qui le composent au lieu de n'entendre qu'un tout. Et quand on constate par exemple qu'une prod intéressante est abîmée par une basse trop présente, on y repensera lors de ses prochaines prods et on évitera de faire la même erreur.

J'ajoute les astuces numéros 6 et 7 :

Numéro 6 : restez musicien, ne vous prenez pas pour un ingé son.
Un beatmaker doit savoir un peu tout faire. Sauf qu'être un bon musicien, c'est déjà du boulot. Apprendre le son, c'est aussi un énorme travail. Faire les deux, c'est gros, très gros, trop gros.
Heureusement, la production sonore en beatmaking est beaucoup, beaucoup plus facile que quand il s'agit d'enregistrer et mixer plein de sources acoustiques et électrique. Par exemple, enregistrer et mixer une batterie demande un gros savoir faire alors qu'une banque de batterie ou une boîte à rythme sonnera déjà bien telle quelle.
Donc, penser comme un musicien : soigner ses compositions, travailler ses sons pour qu'ils fonctionnent bien ensemble, ses arrangements pour éviter d'empiler des sons qui vont se marcher dessus et essayer de faire des choses simples et efficaces. Et donc ne pas trop se prendre la tête avec les outils de mixage que sont égalisation et compression. ça, ça viendra plus tard, au fil du temps.

Numéro 7 : pratiquez un instrument, quel qu'il soit
Que ce soit les percussions, la flute à bec, la guitare, le clavier, un instrument à vent... mais de préférence un instrument acoustique. Ne pas forcément bosser l'instrument pour en devenir un pro, mais se faire plaisir avec. La pratique d'un instrument va apporter plein de choses en plus des outils de beatmaking :
- le plaisir de pouvoir jouer un peu quand on veut où on veut sans aller allumer tout le bordel et souvent, sans dépendre de présence d'électricité, d'enceintes, etc.
- le plaisir de jouer d'autres trucs que ce qu'on fait en beatmaking
- le plaisir de jouer avec d'autres, de faire des jams, ce qui est aussi extrêmement formateur sur plein d'aspects
- une toute autre perception musicale que la création face à un ordi ou avec des machines, ce qui enrichira les productions faites aux machines
- un développement neuro-musculaire qui permettra ensuite de jouer de ses machines au lieu de juste les programmer, et ainsi de pouvoir plus facilement donner du groove, de la vie au lieu de passer du temps à la recréer sur les programmations.
- à terme, une fois un peu de maîtrise acquise, l'instrument pratiqué pourra venir enrichir ses prods. Une prod électronique peut prendre une toute autre dimension en lui ajoutant un instrument acoustique ou électrique.

Pour le choix de l'instrument, OSEF un peu. Cependant, les percussions me semblent un des meilleurs choix : la maîtrise du rythme qu'elles donnent est précieuse en beatmaking, on peut se faire une collections au fur et à mesure sans investir beaucoup (un bon tambourin coûte quelques dizaines d'euros) et comme il n'est pas nécessaire de maîtriser toute la partie harmonique, on peut rapidement avoir un niveau suffisant pour aller jammer avec d'autres.
Cependant, un instrument mélodique aura l'avantage de développer l'aspect mélodique et harmonique qui sont aussi précieux.
L'essentiel, c'est de s'éclater, donc de prendre l'instrument qu'on kiffe. :bravo:

Des machines et du biniou Skeud ha luc'h (ombre et lumière) - Le clip

Revenir en haut de la page