Studio & Home Studio
Instruments et matériels audio Studio & Home Studio
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Commentaires sur le dossier : 5 astuces pour progresser en MAO

 
  • Signaler un abus
AuteursMessages

magasin

membre non connecté
magasin
246 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 7

81 Posté le 14/01/2020 à 20:43:14Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de patrick_g75 :

Je comprends bien, évidemment, les importances respectives, pour chacun, de son "vivre" et de son "plaisir".
Par contre, même en cherchant profond - et surtout en cherchant profond, je ne vois pas quelle différence essentielle peut se glisser là, entre des méthodologies de composition proprement dite. Qu'est-ce qui va justifier une différence d'exigence vis-à-vis de soi-même. (Les "clients", c'est autre chose)


Parce qu’on fait pas de la musique pour soi mais pour les autres, et le temps que demande de glisser quelques prods sur quelques albums demande souvent d’être au chômage, (ni péjoratif, ni de second degré) et d’espérer que ça marche à court moyen terme.
Avec un 40h semaine et potentiellement des enfants, ça commence à devenir dur d’être bon à tout, tout seul.

Aussi, la (les) technique evolue avec le temps, les genres et les modes, on ne fait pas un arrangement techno aujourdhui comme on le faisait y'a 10 ans ou 20 ans, on ne fait pas du rap, comme on fait de la trap, on ne fait du boombap de 2020 comme on en faisait en 1995.
La technique ce n'est pas seulement savoir utiliser un compresseur et un equalizer, si tu prends l'un des precedents tuto de red beats sur billy ellish, la prod en soi, n'est pas extraordinaire, par contre le travail sur la voix est ...tres particulier, tout cela demande du travail, du talent mais aussi beaucoup de temps,
donc oui, le fait d'en vivre (un peu) est important (ou etre rentier).

(Aussi, on est sur le fil d'une video de red beats, qui est un beatmaker jeune qui suit la tendance actuelle, je ne dirais pas la meme chose dans un fil qui parle de synthé, de musique retro et de reprise.)

[ Dernière édition du message le 14/01/2020 à 20:49:56 ]

patrick_g75

membre non connecté
patrick_g75
3885 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 581

82 Posté le 14/01/2020 à 21:12:10Lien direct vers ce postSignaler un abus
Sûrement Red Beats est ce que tu dis (un beatmaker jeune et actuel...), mais s'il n'avait ici parlé que pour ses semblables, ce dont il aurait parlé ne m'aurait pas du tout intéressé (je ne make pas du beat, et je ne suis pas jeune... ;))
Mais justement, son horizon est ici heureusement plus ouvert.

À part ça, dire que l'on fait de la musique (de la peinture, de la poésie, du cinéma, etc.) "pour les autres et pas pour soi"... c'est une déclaration de principe beaucoup trop abstraite pour moi, trop pour que je puisse correctement la discuter.

"Le jugement est un outil à tous sujets, et se mêle partout... "  (Montaigne / Essais I / chap L)

http://patrickg75.blogspot.fr/

 

https://fr.audiofanzine.com/membres/1073574/tracks/

 

patrick_g75

membre non connecté
patrick_g75
3885 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 581

83 Posté le 14/01/2020 à 21:28:40Lien direct vers ce postSignaler un abus
L'aspect parfois trop général, "abstrait", des échanges leur enlève souvent leur pertinence.
Je comprends que l'on puisse ici éviter d'être trop personnel, par peur de donner l'impression qu'on veut "la ramener", peut-être...
Cependant c'est la référence à l'expérience réelle, effective, qui souvent donne seule toute son importance à ses principes (généraux).
Par exemple : j'ai beaucoup apprécié ce qu'a relaté Will de son histoire, avec sa voix ; sur ce qu'il peut regretter sans doute de ne pas avoir mis en avant ce qu'elle avait de qualité propre, parce que son caractère premier n'était pas alors "à la mode", etc.
C'est plus percutant d'exposer cette expérience, que de seulement déclarer, en général : "distinguez-vous d'abord au moyen de ce qui vous distingue nativement, plutôt qu'en essayant de faire mieux que tout le monde ce que tout le monde peut faire".

"Le jugement est un outil à tous sujets, et se mêle partout... "  (Montaigne / Essais I / chap L)

http://patrickg75.blogspot.fr/

 

https://fr.audiofanzine.com/membres/1073574/tracks/

 

magasin

membre non connecté
magasin
246 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 7

84 Posté le 14/01/2020 à 22:14:11Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de patrick_g75 :
L'aspect parfois trop général, "abstrait", des échanges leur enlève souvent leur pertinence.
Je comprends que l'on puisse ici éviter d'être trop personnel, par peur de donner l'impression qu'on veut "la ramener", peut-être...
Cependant c'est la référence à l'expérience réelle, effective, qui souvent donne seule toute son importance à ses principes (généraux).
Par exemple : j'ai beaucoup apprécié ce qu'a relaté Will de son histoire, avec sa voix ; sur ce qu'il peut regretter sans doute de ne pas avoir mis en avant ce qu'elle avait de qualité propre, parce que son caractère premier n'était pas alors "à la mode", etc.
C'est plus percutant d'exposer cette expérience, que de seulement déclarer, en général : "distinguez-vous d'abord au moyen de ce qui vous distingue nativement, plutôt qu'en essayant de faire mieux que tout le monde ce que tout le monde peut faire".



Je parle de ma propre expérience, j'ai 37 ans et j'ai longtemps suivi la tendance musicale par choix! ça m'intéressait bien plus que la bien pensance rétrograde du rock ou autre des années 90, a l'heure ou le hip-hop, la techno la drumnbass explosaient
depuis les années 2000 et jusqu'a aujourd’hui, je continue a travailler dans l'évènementiel et je dois voir des musiciens tous les jours.
il y'aura toujours des gens pour dire "non, mais la mode c'est nul, je préfère la musique que j'écoutais dans ma chambre d'ado dans les années 70, 80 ou 90. :)

Les jeunes aujourd’hui sont souvent beatmaker et quand ils ne le sont pas, ils ont souvent complètement intégré la production type beatmaking.
Je ne donne pas ici de technique de prod, mais pas plus que toi ou les autres, mais ce que je retiens surtout c'est la première astuce de red beats: terminer ses prods, à quoi diable se forcer à terminer ses prods, si c'est pour ne les faire écouter à personne.
La question qui revient souvent chez les jeunes, c'est forcement comment en vivre, le djaying est une des solutions, ça permet de directement parler à son public, sa communauté ou du moins d'en faire partie.


Je crois que c'est l'idée de la tendance ou de la mode qui te gêne dans mes propos, peut être parceque comme tu dis, tu es "vieux", mais ça ne veut pas dire grand-chose, la vérité c'est que les plus jeunes sont souvent intéressés par la tendance et souvent pour de bonnes raisons. Ça ne les empêche pas d'avoir un spotify rempli de playlist de classique d'il y'a quelques décennies.

La question ce n'est pas de suivre la mode bêtement, qui plus est, la radio ou la télé n'a plus d'impact sur la consommation musicale aujourd’hui, je t'invite à faire un tour sur youtube pour justement voir que la distinction dont tu parles, tout le monde la,
La tendance aujourd’hui c'est justement que tout le monde est dans sa propre niche et que les moyens de toucher sa niche n'ont jamais été aussi à la portée de tous,
il n’empêche que poster une compo sur facebook, ca ne ramènera que deux ou trois like, par contre une vidéo et des photos de toi en live aura déjà plus d'impact, parce que le public potentiel qui te suit veux se sentir faire partie d'un truc.

La mode c'est plutot de suivre toute les actu d'une reedition de synthé analogique, poste une vidéo de toi en train de triturer ton synthé, tu recevras plein de like, poste une compo avec ce meme synthé, ca n'interesse personne, c'est ca la mode, et c'est ca qu'il faut parvenir a combattre.

il ne reste que pour se faire connaître pour ce que l'on fait et pas pour ce que l'on a, ça demande autant de technique que de charisme, et on acquiert pas du charisme en restant derrière son ordinateur ou en ne composant que pour soi.
Ce que dit will zegal est tres juste, mais elle relève peut etre d'une gêne qu'il avait plus jeune, aujourd’hui il à l’expérience pour ne plus avoir cette gêne et il ferait de sa voix une fierté et une distinction, mais la on parle encore de s'exposer devant un public ou en tout cas, oui! d'avoir le courage de le faire.

En tout cas, c'est mon astuce: sortir de son studio! tu peux ne pas être d'accords, mais de la à dire que mon propos est abstrait...

[ Dernière édition du message le 14/01/2020 à 22:40:37 ]

chapolin

membre non connecté
chapolin
6117 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 755

85 Posté le 14/01/2020 à 22:52:47Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation :
je ne vois pas quelle différence essentielle peut se glisser là, entre des méthodologies de composition proprement dite. Qu'est-ce qui va justifier une différence d'exigence vis-à-vis de soi-même ?


Simplement une question de temps ... le pro se donne le temps qu'il faut, qu'il soit vertical, dans la journée, ou bien horizontal, au fil des années qui passent ...
Après fondamentalement la démarche est la même, le solfège est le même pour tout le monde etc etc mais à un moment il faut se demander si on a vraiment envie d'en vivre et si ce que l'on aimerai produire ne nécessite pas d'en vivre ?

Après la situation et le contexte peuvent changer beaucoup de choses: il y a une grande différence entre le musicien de 20 ans qui vit en collocation, tranquillou la fleur à la bouche, prêt à toute les expériences et la personne de 50 ans avec un foyer dont le budget mensuel est de 1600 euros avec des emprunts qui courent sur 20 ans ...

Pour répondre à Magasin, sachant que je vis de la musique, donc que je ne suis peut-être pas objectif, je ne fais absolument pas de la musique pour les autres mais avant toute chose pour moi, parce que j'aime çà. Je me lève le matin et il faut que je joue sinon je suis pas contenté.

[ Dernière édition du message le 14/01/2020 à 22:55:16 ]

magasin

membre non connecté
magasin
246 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 7

86 Posté le 14/01/2020 à 23:02:27Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de chapolin :
Pour répondre à Magasin, sachant que je vis de la musique, donc que je ne suis peut-être pas objectif, je ne fais absolument pas de la musique pour les autres mais avant toute chose pour moi, parce que j'aime çà. Je me lève le matin et il faut que je joue sinon je suis pas contenté.


On pinaille sur les mots, ou alors tu es au chomage, bien sur que l'on fait la musique pour soi c'est un truisme, travailler dans la musique, c'est pas travailler a l'usine ou dans un centre d'appel.

Tu joues dans un ou plusieurs bands? tu fais de la musique pour de la pub? tu es ingenieur du son? (c'est deja pour moi quelque chose de different que d’être musicien, mais passons) tu compose pour d'autres?
Il y'a bien un moment ou tu dois être au milieu d'un public, de personnes qui reçoivent ta musique et qui l’apprécie, qui l'apprecie parfois plus et parfois moins.
On ne peut pas faire abstraction de ca, mais bien sur que la musique comme la peinture, c'est beaucoup de nous pour nous, mais meme quand on fait de la peinture, quand on souhaite vendre une oeuvre a 5000 euro, un moment donnée, on cherche à plaire à un acheteur, on ne lui demande pas forcement son avis artistique, mais on le garde pres de soi, d'une maniere ou d'une autre.

Meme si on compose pour d'autre et que l'on a donc pas un lien direct avec le public de l'artiste pour qui on a composé, pour que cet artiste nous trouve c'est que l'on fait quelques choses qui lui a plu ou qu'on est capable d'etre dans une tendance.

En fait je me rends compte qu'avec ce debat, sur la mode ou ce qu'est pas la mode, personne ne se rend compte qu'il suit en fait une mode et une tendance.
Tout le monde pense etre hors de la mode, alors que des qu'on proche de pres ou de loin d'un style ou d'un genre musical, on est dans la mode, "l'occident" à meme su inventé un terme tendance et fourre tout pour tout ce qui est musique non occidental, la "world music" resultat meme le mec au fin fond du bouthan est dans la tendance sans le savoir.

Mais on s'accroche à ses reves d'ado et on continue a penser que l'on est illustre et unique.

[ Dernière édition du message le 14/01/2020 à 23:15:24 ]

bNoir

membre non connecté
bNoir
3195 posts au compteur
Squatteur d'AF

Score contributif : 252

87 Posté le 14/01/2020 à 23:08:32Lien direct vers ce postSignaler un abus
Astuce ou pas, bon sens peut être.
Pour revenir sur le syndrome de la boucle évoqué dans la vidéo, au moment de parler de ça c'est mieux d'être en fenêtre arrangement d'ableton et non dans fenêtre session :oops2:

voikopà, donc pour les gens qui bloquent sur des boucles dans ableton.
Ne jamais utiliser la fenêtre session pendant l'arrangement et la compos, travaillez uniquement en linaire à l'horizontal dans la fenêtre arrangement !

Après dans la fenêtre arrangement on peut aussi travailler uniquement des passages, des boucles, des phrases, etc... ils suffit de copier des passages plus loin dans la time line, se réserver des espaces de travail dans la page arrangement qu'on importera dans le morceau.
On peut copier 2 fois, 3 fois, dix fois le morceau sur la time line pour bosser des idées sans toucher directement au morceau maître.
Ils suffit simplement de placer des marqueurs pour passer d'un point à l'autre.

Alors sauf ceux qui tiennent absolument à bosser à la vertical ou commencer par faire du live avant de faire un morceau studio, par pitié bossez à l'horizontal !
Le vertical c'est principalement pour le live, c'est à dire piocher des boucles dans l'arrangement ou autre pour le live.
Faire l'inverse, c'e'st à dire importer de la page session vers l'arrangement, c'est souvent casse gueule si on cherche à ne pas rester bloqué dans le syndrome de la boule.

magasin

membre non connecté
magasin
246 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 7

88 Posté le 14/01/2020 à 23:13:37Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de bNoir :

Pour revenir sur le syndrome de la boucle évoqué dans la vidéo, au moment de parler de ça c'est mieux d'être en fenêtre arrangement d'ableton et non dans fenêtre session :oops2:

voikopà, donc pour les gens qui bloquent sur des boucles dans ableton.
Ne jamais utiliser la fenêtre session pendant l'arrangement et la compos, travaillez uniquement en linaire à l'horizontal dans la fenêtre arrangement !


Meilleur astuce pour les utilisateurs d'ableton!

Je rajouterais que pour ceux pour qui ca marche, de se reserver un jour ou deux d'improvisation en mode loop et d'utiliser le reste du temps en fenetre arrangement.

chapolin

membre non connecté
chapolin
6117 posts au compteur
Je poste, donc je suis

Score contributif : 755

89 Posté le 14/01/2020 à 23:17:58Lien direct vers ce postSignaler un abus
J'ai plusieurs activités qui changent au fil du temps. En ce moment ma principale activité est de donner des cours de violon et de piano et je monte un programme pour jouer dans le futur -je travaille çà le soir- en public, je ne suis pas encore fixé sur la formule. Mais j'ai d'autres projets en cours.
Donc comme en ce moment je ne joue pas en public, je n'en ai pas l'obligation, quand je joue tous les matins c'est avant tout pour moi, des choses que j'ai envie de développer et de travailler à titre personnel et qui ne sont surtout pas destinées au public. Par exemple entre autre choses je joue des gammes et arpèges que je manipule un peu dans tous les sens, pour augmenter ma technique certes, mais aussi par pur plaisir du geste. Je les ai détestées quand on me les faisait faire jeune et maintenant je les adore pour plusieurs raisons (...), c'est vraiment un bon moment et je doute que çà puisse intéresser le moindre public, au contraire.

magasin

membre non connecté
magasin
246 posts au compteur
Posteur AFfiné

Score contributif : 7

90 Posté le 14/01/2020 à 23:22:58Lien direct vers ce postSignaler un abus
Citation de chapolin :
J'ai plusieurs activités qui changent au fil du temps. En ce moment ma principale activité est de donner des cours de violon et de piano et je monte un programme pour jouer dans le futur -je travaille çà le soir- en public, je ne suis pas encore fixé sur la formule. Mais j'ai d'autres projets en cours.
Donc comme en ce moment je ne joue pas en public, je n'en ai pas l'obligation, quand je joue tous les matins c'est avant tout pour moi, des choses que j'ai envie de développer et de travailler à titre personnel et qui ne sont surtout pas destinées au public. Par exemple entre autre choses je joue des gammes et arpèges que je manipule un peu dans tous les sens, pour augmenter ma technique certes, mais aussi par pur plaisir du geste. Je les ai détestées quand on me les faisait faire jeune et maintenant je les adore pour plusieurs raisons (...), c'est vraiment un bon moment et je doute que çà puisse intéresser le moindre public, au contraire.


bonne reponse :)
Revenir en haut de la page