Les Mains dans le Cambouis
Forums thématiques Les Mains dans le Cambouis
pédago

Les composants passifs : les commutateurs et les diodes

L’électronique pour le musicien partie 3
  • Réagir
  • 42 réactions
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Suite et fin de cette première série d’articles sur les composants passifs. Aujourd’hui nous terminons ce tour d’horizon par deux types de composants qui apparaissent souvent en façade de nos appareils (mais pas que) : les commutateurs et les diodes.

Les commutateurs

Vous les bougez délicatement sur vos façades de préampli Universal Audio ou vous les écrasez avec vos gros pieds sur vos pédales. On a tendance à les angliciser en « switch » mais le terme le plus général qu’on peut leur appliquer est probablement celui de « commutateur ».

DSC_0150.JPG

En vérité ils portent des noms spécifiques selon leur fonction et leur technologie.

Par exemple :

  • Un « interrupteur » a deux positions : soit il autorise, soit il interrompt le passage du courant. Techniquement, à l’intérieur de l’interrupteur, il y a souvent deux lames en métal. En position ouverte, elles ne se touchent pas, le courant ne passe pas ; en position fermée, elles entrent en contact, ce qui permet la conduction du courant. Le symbole est assez parlant : 

Switch

  • un « inverseur » a également deux positions. La seule différence : il y a contact dans les deux positions. Il permet d’envoyer le courant dans deux parties différentes du circuit. Là aussi le symbole est clair :

Double throw

Attention, j’ai ajouté des couleurs pour rendre la chose plus parlante : soit le courant passe entre le point rouge et le vert, soit entre le rouge et le bleu.

  • Certains commutateurs ont plus de deux positions. Sans entrer dans les détails de leur fonctionnement, on pensera en particulier aux commutateurs rotatifs, très courants en audio.

DSC_0149.JPG

Les diodes

Là aussi, on peut penser à quelque chose qui se trouve en façade : la LED. Cela veut dire Light-Emitting Diode ; en français on dirait « diode électroluminescente » (on ne va pas vous mentir, presque personne ne dit cela).

Une diode est un composant passif, mais c’est aussi le premier « semi-conducteur » que nous abordons. Qu’est-ce que cela veut dire ? Un semi-conducteur est un composant qui laisse passer le courant dans certaines conditions, et qui le bloque dans d’autre.

Dans le cas de la diode, le courant peut passer à travers elle dans un sens, mais est bloqué dans l’autre.

Voici différentes diodes :

DSC_0146.JPG

Elles ont toutes un côté marqué d’un trait noir ou gris : c’est le côté négatif (nommé cathode). Assez logiquement, cela implique que l’autre est positif (et on le nomme anode). D’ailleurs on le voit bien sur le symbole : 

Diode

Prenons un exemple : un courant continu +9V (comme peut générer une pile 9V de pédale) pourra la traverser du + vers le -, mais pas dans le sens inverse.

Ça c’est pour la théorie. Dans l’usage une diode peut avoir de nombreuses utilités, définies par son implémentation dans un circuit. Dans des pédales de distorsion, par exemple, elle peut servir à écrêter le signal. Et pour en revenir au cas particulier de la LED, il s’agit d’une diode qui, lorsqu’elle est traversée par un courant, émet une lumière.

DSC_0145.JPG

La semaine prochaine, on commencera à traiter des composants actifs et on se penchera sur un autre semi-conducteur : le transistor bipolaire.

← Article précédent dans la série :
Les composants passifs : le condensateur
Article suivant dans la série :
Les composants actifs : les transistors bipolaires →
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail