blackle

 France
inscrit le 06/08/2010
Score contributif 5 420 pts
Taux de confiance Aucun vote

    Présentation

     

    Elle :

    Me présenter, me présenter.. Mais comment? Par quel bout commencer? Que dire et que cacher? Faut-il que je raconte mon enfance pour que vous analysiez ma jeunesse? Que je dessine à gros traits ma personnalité? Parlerai-je seulement de moi, ou aussi de tout le reste? Quelques lignes dans un style télégraphique d'une carte d'identité ou Ma vie en quatre tomes reliés? En plus je ne sais toujours pas vraiment qui je suis, mais je sais cependant ce que je fais et où je vais. Si l'être se définit par ses actions que par autre chose. Alors quoi?.. Peut-être que ces quelques lignes vous donnerons envie de me connaître... Je suis blonde, mais considérée comme pas trop bête.. et je m'appelle Sarah.

    On dit de moi que je suis facile à vivre et à la fois compliquée, que j'écris des textes parfois obscurs et peu compréhensibles, que j'ai un coté artiste donnant dans la rue. J'ai 36 ans derrière moi et encore une vie devant, ainsi qu'un demi million de choses encore à faire.

    J'aime passionnément mon mari, ma fille et le chocolat. J'aime la musique et le théâtre de rue. J'aime les livres, les objets ainsi ce qu'ils racontent.J'aime les œuvres de Schubert et recevoir des lettres extrêmement longues. J'aime l'art moderne et mes amis. Mais je n'aime pas trop les comédies musicales et les histoires qui finissent mal. J'aime la mer en hiver. J'aime les vieux films de cow boy et le cinéma en général. J'aime les mots, j'aime être sur scène.. J'aime être chez moi. Mais je n'aime pas trop l'opéra et la télévision. J'aime rire, j'aime quand le vent caresse mes cheveux, j'aime quand mon mari me sert tendrement dans ses bras, j'aime câliner ma fille. Mais je n'aime pas trop les religions et les politiques..

    J'ai fait des études de musique en conservatoire, des études de danse classique et d'art moderne. Je joue du piano, je danse et je chante (qui a dit que la passion n'était qu'extatique?) J'adore ou je hais mon piano, il ne m'est jamais indifférent... Je suis bretonne de vie et de cœur.. Quand certaines aimaient les boysband ou Julio Eglesias, moi je vouais un véritable culte aux origines du Jazz et du rock, à mes racines celtique, à mes lointains ancêtres Irlandais, aux lieux de mon enfance, aux légendes Arthurienne et aux musiques populaires.. de ces engouements, j'ai également appris à jouer du Tin-whistle de l'orgue et du violon.

    Ce que je sais faire? Je sais cracher du feu et chanter. Je sais coudre et rouler sur une roue. Je sais jouer du piano et faire d'énorme bulles avec un Malabar. Je sais faire le poirier et bricoler un peu. Je sais dessiner et rêvasser parfois. Je sais monter à cheval et danser. Je sais naviguer en bateau à voile et jouer de l'harmonica. Je sais faire le grand écart et conduire une moto. Mais il y a tellement d'autres choses que je ne sais pas faire..

    On me dit souvent que j'ai un humour à deux balles aussi.. C'est probablement à force de travailler et de trainer avec des techniciens du spectacle, et plus particulièrement d'en avoir épousé un.

    Quand j'étais petite fille je rêvais d'être princesse et d'aller sur la lune. Qui sait. Peut-être que la danse m'a fait me sentir princesse et que la musique m'a fait suffisamment voyager pour ne plus en rêver aujourd'hui.. Mais je resterais toujours une femme qui aura des rêves plein la tête..

     

     

    Lui:

    Après une enfance heureuse et sans problème en Bretagne, je choisis de m'exiler pour la capital pour poursuivre mes études.  J'intègre alors l'École nationale supérieure Louis-Lumière en 1989, j'en ressors 4 ans plus tard avec mon diplôme d'ingénieur du son (musique). En 1993 j'intègre la société de prestation audio Dispatch pendant 5 ans. En 1998 je pars pour la  concurrence  chez Melpomen pour me rapprocher de mes racines géographiques. Mais je retourne (et fort heureusement) sur Paris à peine une année après pour retrouver mes anciens collègues de la grande famille Dispatch qui décidément me manquaient énormément, mais cette fois avec le statut d'intermittent du spectacle. Ce retour parmi mes "maitres" m'a permis de collaborer et de travailler (modestement) sur la mise en œuvre du Voyageur 1.

    Mais cette année là est surtout marquée par une rencontre. La rencontre. La rencontre d'une personne qui allait devenir très rapidement mon amie, et plus tard ma femme, et qui allait changer complètement et radicalement ma vision du travail de technicien du spectacle.. Sans l'artistique il n'y a pas de technique.. Une rencontre en amenant une autre elle me fait découvrir sa compagnie de danse, univers fantastique mais qui m'était encore totalement inconnu, elle me présente à Dominique Hervieu et José Montalvo.. Je resterais alors 4 années au sein de  cette grande et magnifique compagnie de danse (Cie Montalvo-Hervieu) et en découleront mes premiers pas professionnels dans l'univers fascinant de la post-production audiovisuel, ainsi que des enregistrements et mixages en vues de diffusions multi-points. C'est assurément les quatre années les plus enrichissantes de ma vie de technicien.. Nous sommes parties sur tous les continents.. Une expérience humaine incroyable, mais aussi une véritable chance qui ne se produit que rarement.

    En 2005, un nouveau virage s'opère pour nous, c'est l'arrivée de notre petite fille née de notre union.. Nous quitterons alors la compagnie qui nous avait tant donné. Changement de vie radical.. Mais aussi et surtout bonheur d'être parents.. Nous sommes toujours très proche de cette compagnie (en contact quasi permanent), nous n'effacerons jamais ces années passées ensemble et qui ont donné tant de joies et de bonheurs, mais aussi  de douleurs et souffrances physiques pour ma femme. Cette année 2005 lui permettra également d'exercer à 100 % son métier initial. Pianiste de formation, 3 années au conservatoire de Brest, perfectionnée à l'école de Gabriel Yared. A présent, elle travaille pour ses propres spectacles sur lesquels nous collaborons systématiquement.

    Je continu de plus en plus à m'éloigner de la technique pur pour me rapprocher justement de l'artistique (c'est un gros gros défi) aidé en cela par mon épouse qui à toujours été, et est toujours là, pour me donner de bons conseilles et me faire explorer de nouvelles voies. Ma moitié artistique en quelque sorte, ce qui m'avait tant manqué quelques années auparavant, et dont je ne soupçonnais même pas l'importance à vrai dire..

    Nous avons quitté la capitale pour la province il y a quelques années maintenant, pour pouvoir enfin retrouver une qualité de vie perdue, et surtout pour pouvoir élever notre petite fille dans les meilleurs conditions possibles, afin qu'elle puisse grandir et s'épanouir tout en douceur aux contacts des grandes prairies verdoyantes et des grandes forêts de l'ouest. A présent, les campagnes enchanteresses de notre Bretagne natale nous manque de plus en plus.. Probablement dans quelques temps notre prochaine destination, notre nouvelle étape.. Le retour au source.. Et finalement pour peut-être boucler la boucle..

    Papa-poule dans l'âme, ma grande passion est de m'occuper et de jouer avec ma gamine, ce qui m'a donné entre autres compétences une très grande dextérité dans le maniement de poupées, peluches et autres nounourses,  ce qui m'a valu dans le métier le petit surnom de Dadycotcotte.

    Influences

     

    Absolument toutes les musiques, de Mozart à Björk en passant par Pink-Floyd, Supertramp, Édith Piaf, AC/DC, David Krakauer, Fela Kuti, Nina Simone, George Brassens, Cornell Campbell, János Starker, Chick Corea, Stevie Wonder, Sergey Rachmaninov, Rhoda Scott.. avec une passion, voir une certaine fascination, pour les musiques de Tori Amos et de Polly Jean Harvey.

    Hobbies

    architecture, balades, cinéma, cuisine, danse, dessin, lecture, nature, photo, théâtre, voyages
    Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.