Yamaha P-115
+
Yamaha P-115

P-115, Piano Numérique de la marque Yamaha appartenant à la série P.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Yamaha P-115 notés 5/5

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
Note moyenne :4.7( 4.7/5 sur 3 avis )
 2 avis67 %
 1 avis33 %
Cible :Tout public
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?Demander un nouvel avis
Comparer les prix
17/08/2016

L'avis de Anonyme "Un très honnête piano portable"

Yamaha P-115


J'écris ce commentaire avec l'idée de dire deux choses principales : ce piano dispose d'une réserve de polyphonie énorme qui permet de le faire chanter de façon très agréable, et il m'a laissé m'abandonner à la musique bien davantage que d'autres plus chers et techniquement meilleurs, il a donc selon moi une qualité musicale tout à fait appréciable d'un point de vue de musicien, indépendamment du reste. Ces points sont valables quoi qu'il en soit et sans doute d'autres usagers s'y retrouveront aussi!

J'ai acheté ce piano neuf dans un magasin pour pouvoir en jouer pendant les vacances, je l'ai comparé au P-45 et je joue d'ordinaire sur un piano acoustique droit équipé d'un système silencieux.

Le P-115 se distingue d'abord en magasin du P-45 par son moteur sonore très nettement supérieur. En vacances, j'aurais bien préféré dépenser le moins possible pour ce piano, mais autant le dire tout de suite, chez Yamaha le sérieux commence avec le P-115, en dessous, ou bien vous êtes totalement dénué de sens pianistique si vous prenez l'autre, ou bien vous voulez faire un sale cadeau à quelqu'un!

Le P-115 est équipé du clavier Standard Graded Hammer Standard (GHS) de la marque, que l'on retrouve sur les modèles jusqu'à la mi-gamme (1500 euros.) C'est un clavier simple et efficace, il n'a pas de texture ni de triple senseur comme chez d'autres, mais il n'a pas non plus les défauts de ces modèles plus avancés et néanmoins low cost: ici il permet de travailler le piano dans des conditions très similaires à ce que des pianos droits Yamaha donneraient, le toucher est léger, il n'est pas inadéquatement flatteur, il peut être rapide à condition de jouer rapidement, il permet toutes les nuances du jeu, et il est agréable, bien que l'on sente le rebond des ressorts, il y a un effet d'inertie des marteaux, et de fait, on le joue en oubliant la technique. Je ne le choisirais pas comme clavier principal dans l'absolu, ce n'est pas le meilleur clavier, mais jusqu'à des classes avancées il donne la possibilité de travailler sans prendre de défaut majeur.

Yamaha semble avoir réglé un problème avec ce clavier, qui a tendance à être bruyant lorsque les touches ne sont pas très bien ajustées (la touche flotte de quelques microns dans son guide) Cela n'empêche en rien le fonctionnement, mais sur le P-115 rien de tel, le clavier est très bien ajusté et le feutre amortit de fait le bruit des touches de façon satisfaisante.

Le P-115 dispose d'un moteur sonore qui permet de rendre les ppp à p, le timbre du piano est gradué dans cette zone comme un piano bien harmonisé, contrairement au P-45 qui rend un son de casserole dans cette zone de jeu et interdit de facto toute expression musicale de nuances... Il permet aussi bien entendu de rendre les notes de p à fff, mais ce n'est généralement pas dans cette zone que les pianos numériques posent problème, mais dans la zone pianissimo pour jouer les nuances. Notamment il faut que le sample utilisé soit assez souple pour cela. Le P-115 me semble-t-il utilise 4couches de vélocité, c'est assez standard pour un numérique de cette gamme, mais de fait on n'entend pas de saut flagrant au jeu, c'est assez bien fait pour se faire oublier.

On dispose de 3 sons de pianos, l'un du CFIIIS, grand piano de concert de la marque, un deuxième qui est une variation avec juste un filtre bright (assez synthétique au casque, ce piano est très utile via les HP internes car il permet de jouer des parties pop et rock avec toute la pêche nécessaire), et un troisième que je soupçonne d'être tiré des samples de l'autre piano de concert, le S6. Ce troisième piano, mellow, est d'un timbre très réussi, on retrouve les sonorités des albums solo du début du Keith Jarrett par exemple, c'est la tentative de Yamaha de plaire à un public habitué au sons de Steinway samplés, et cela fonctionne assez bien (même s'ils jurent que c'est le même CFIIIS...)

On ne peut pas changer le son, mais ajouter de la réverbe et jouer sur les courbes de vélocité, ainsi qu'activer un boost/EQ pour les HPs. Il y a de la résonance avec la pédale forte, mais pas de release samples, ni de résonances sympathiques. En revanche,il y a les variations de la pédale forte (mais la pédale switch incluse est assez cheapo, pour cela il faut une pédale supplémentaire sur jack, ou le pédalier officiel sur prise mini DIN) Sur des pianos concurrents chez Roland il y a ces éléments, mais attention, la polyphonie de 128 est très vite bouffée à compter un sample release, plusieurs réson. sympath., plus la pédale forte, plus sample alternate sur les répétitions de notes, de 128 on passe vite à 32... Sur le P-115 on a 192 vraies voies de polyphonie puisque même la pédale forte est constituée par un effet type pianoverb. Et 192 voies de polyphonie cela veut dire que l'on peut vraiment faire sonner le piano avec la pédale enfoncée, et ça donne vraiment une impression de coffre, au casque ou avec les HPs. C'est un petit piano qui a du coffre, et je n'ai noté aucun problème de phase lors de la répétitions des notes pédale forte enfoncée, on peut taper la même touche encore et encore et le son monte et monte comme il se doit de façon assez naturelle.

Le système des HPs projetant sur le dessus et le dessous est très efficace, il ne produit pas de vibrations parasites et il y a un filtre bass boost qui permet de jouer à faible volume sans avoir besoin de tendre l'oreille ou de jouer comme une brute pour compenser. Ce filtre est réglable et débrayable.Il y a un autre boost qui concerne la mise en valeur d'une des deux voies du séquenceur. On a deux sorties casques sur jack 6,35mm (de fait ce sont deux sorties lignes toujours actives), une sortie ligne stéréo sur 2 jacks mono, et les HPs internes sont débrayables dans ce cas (ou activables en cas de casque), ce qui veut dire que l'on peut faire de la scène avec des configurations de retours multiples ET une ligne pour la console principale.

Il y a par ailleurs du MIDI sur l'USB, et le P-115 est capable d'envoyer directement des program changes et des control changes (me semble-t-il), tandis que selon la charte MIDI il reçoit des sysex pour des paramètres non accessibles via l'interface pour des effets avancés des autres sons que les pianos. Ce sont des fonctions qui peuvent servir un de ces jours pour des usages plus complexes.

Les autres sons sont utiles, décevant pour le Rhodes mais pas mal du tout pour le Wurlitzer, le reste, vibraphone très chouette, orgue liturgique, clavecin, orgue Hammond, strings, etc. On peut combiner ces sons en split ou layer, ou en mode duo (deux pianos de même tessitures sur un clavier coupé en deux, prof/élève par exemple) Ces sons sont très utiles pour le séquenceur 2 pistes, avec les rythmes (bon son et des rythmes bien choisis), il est donc possible de faire des morceaux à 5 sons, deux layers + le rynthme, ou plus communément un trio basse batterie piano. C'est aussi là où les 192 voies de polyphonie sont utiles (et d'ailleurs Roland ne propose qu'une seule piste à son séquenceur, on comprend pourquoi!)

Le séquenceur me semble-t-il annonce 100Ko de stockage,dans la pratique, j'ai essayé de l'épuiser avec un solo de piano bien complexe de 18mn mais je ne suis pas parvenu au bout (et ça commence à faire long, même pour un solo), autant dire, avec la pédale switch de base, il n'y a que des note on/off et des #cc de la pédale, 100Ko à remplir avec ça, il faut vraiment s'époumoner pour venir à bout de cette distance! Cela signifie que l'on peut travailler le piano, s'enregistrer (on peut exporter en MIDI via l'USB), s'écouter, ou même y confier ses impros sans vraiment de souci sur la bande qui défile.

Il y a des fonctions éducatives avec des palanquées de morceaux classiques pré-enregistrés que l'on peut répéter main droite / main gauche au choix, j'avoue je ne me suis pas trop intéressé à cet aspect du P-115.

Beaucoup de fonctions sont avec des combinaisons de touches, mais il y a un guide sonore pour indiquer si les fonctions sont ON ou OFF. Au moins Yamaha a eu la délicatesse de ne pas écrire toutes ces fonctions sur le bord du clavier, afin que l'on puisse oublier ces aspects Bontempi.

J'aurais aimé un audio in, mais avec un splitter audio tout simple on peut envoyer une entrée ligne sur la prise casque et obtenir le son de la ligne sans bouffer trop la ligne sortie casque et donc c'est fonctionnel (vieux truc qui marche toujours lorsqu'il n'y a pas d'entrée aux)

Le poids, 11,5Kg, c'est le rêve pour le transport, puis le piano est très peu profond (tout est sur la hauteur c'est vrai, donc il faut ajuster le stand, mais on parvient au 72cm de la hauteur des touches d'un acoustique sans mal avec un stand RTX classique) La coque en plastique pour un tel poids en font un piano très solide, il ne se tort pas, cela inspire confiance.

Le Rhodes aurait pu être moins anémique, mais il y aussi un piano DX FM qui est rafraîchissant et réussi.

Voilà, pour les défauts, je ne trouve que des détails pas bien graves.

Je veux dire un dernier mot au sujet des pianos Yamaha, en comparant avec d'autres marques (Roland notamment), il ont une qualité rare : ce n'est pas que le son soit tellement plus beau, ni le clavier meilleur, souvent même on pourrait reprendre Yamaha sur tous ces points. Mais ce sont des pianos que l'on joue, que l'on se surprend à jouer des heures, ils ont une indéniable qualité musicale qui inspire à jouer. D'autres seront meilleurs en magasin le temps de tester, mais n'auront pas cet effet.

C'est la deuxième fois que je ressens cela avec un piano numérique Yamaha, c'est un trait de la marque manifestement, ils réussissent à vous faire oublier le plastique, les limites des spécifications techniques, l'aspect discutable de certaines sonorités (le Rhodes , le bright piano), et ils donnent non seulement envie de jouer,mais de fait, je me suis surpris plusieurs fois à jouer plus longtemps et de façon plus intensément absorbé qu'avec des pianos ou des samples plus beaux et meilleurs techniquement.

Yamaha sait faire des instruments de musique à jouer, aussi je suggère, si vous voulez choisir en magasin, de faire ce test du morceau le plus long qui vous vient : si un piano vous fait spontanément jouer davantage de musique et plus longtemps, c'est probablement le bon!
mordec2510/03/2016

L'avis de mordec25"Excellent piano, très bonne qualité de son, très bonne qualité de touche"

Yamaha P-115
Le piano peut être utilisé pour tous les styles. Cela peut être utilisé à la maison, sur scène, au concert, pour l'enregistrement, etc. C'est très utile d'avoir la fonctionnalité USB pour le brancher à un ordinateur. Très bonne qualité de son. Très bonne qualité de touche. Cela marche très bien avec l'application iPhone. Très utiles d'avoir 2 sorties casques.