Phoenix Audio DRS-8
+

DRS-8, Préampli à transistors de la marque Phoenix Audio.

Tous les avis sur Phoenix Audio DRS-8

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.0(4/5 sur 1 avis)
 1 avis100 %
Rapport qualité/prix : Excellent
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?
Kopeck05/02/2013

L'avis de Kopeck"Le son Neve à petit prix ?"

Phoenix Audio DRS-8
Il s'agit d'un octuple préampli mic/line/instru avec sortie monitoring stereo au casque.

La connectique est complète : 8 entrées combo XLR/TRS/jack, 8 sorties lignes en XLR ou en D-sub 25.

Les réglages sont eux aussi complets : on retrouve pour chaque tranche un PAD (-30dB), le 48V, un inverseur de phase, un coupe bas (80Hz à pente douce) et un mute.

Le DRS8 encaisse +24dBu en entrée et délivre jusqu'à +26dBu en sortie.
Le niveau de bruit est inférieur à -90dB sur tout le spectre.

On dispose de 70dB de gain en entrée (par pas de 5dB de 30 à 70dB) et +10dB en sortie (trimmer)

L'étage de préamplification en entrée est discret, sans transfo et l'étage de sortie est plus coloré, avec transfo.


UTILISATION

L'utilisation est simple même si il faut prendre quelques précautions dans le réglage des gains.

Ne pas oublier que le gain se règle de +30 à +70dB ou de 0 à +40dB lorsque le PAD est enclenché. Ce qui nous laisse une plage de 40 dB seulement.

Ainsi, à moins d'avoir le PAD enclenché ou des sources faibles, on évitera de trop charger le gain d'entrée sous peine de tordre rapidement. C'est toujours tentant au début de pousser le gain d'entrée quitte à baisser le niveau de sortie mais la saturation du DRS8 a vite calmé mes ardeurs !

Une fois qu'on a bien intégré ça, et qu'on reste dans la plage d'utilisation normale du préampli il devient facile d'explorer les sonorités de l'appareil tout en ayant un niveau correct.

Petite mise à jour :

A l'usage, le PAD à -30dB n'est vraiment pas pratique car il oblige à pousser le gain ce qui ramène du souffle. En allant sur le forum gearslutz, j'ai vu que je n'étais pas le seul à le regretter si bien qu'un distributeur américain propose le DRS8 avec des PAD à -15dB. Aussi, je vais sans doute faire faire cette modification chez Funky Junk pour plus de souplesse d'utilisation.

QUALITÉ SONORE

Nous y voila !

Il s'agit d'un préampli typé qui profite du savoir-faire d'un ancien de chez Neve et en reprend la philosophie. Des circuits à transistor discrets qui offrent une belle coloration harmonique quand on les pousse.

Attention toutefois à ne pas dépasser le seuil critique de saturation du préamp car c'est le point de non-retour !

J'aime l'utiliser sur des batteries où il excelle à adoucir les transitoires, à apporter un peu d'épaisseur tout en conservant une bonne impression de dynamique.

Je n'ai pas été déçu sur des instruments plus exigeants comme un piano à queue ou un violon où il reste très respectueux du timbre qui reste bien défini.

Pour résumer, si le timbre reste toujours bien défini, on apprécie cette tendance à adoucir et à épaissir le son sans que ça ne devienne mou.

Un petit bémol toutefois, le DRS8 génère pas mal de souffle quand on le pousse. Pas de buzz, pas de ronflette, ou de bruit chelou ! juste du souffle pas vilain mais bien présent.

AVIS GLOBAL

Depuis 2 ans que je le possède, je suis très content de la sonorité de ce préampli qui sait être discret et à la fois m'apporter un peu de douceur et d'épaisseur avant d'attaquer mes convertisseurs.

Certes, pour comparer, on est pas au niveau de transparence d'un Millennia ou de richesse harmonique d'un préampli à lampe haut de gamme comme un A-Designs par exemple. La finition de l'appareil laisse apparaître aussi quelques lacunes dans la qualité de fabrication.

Mais pour ce prix là, je trouve que le DRS8 offre un très bon compromis entre discrétion et coloration. Même si la qualité de fabrication peut sembler un peu limite, je n'ai pas encore rencontré de soucis avec et le coté artisanal dans sa conception n'est pas pour me déplaire. Si certaines concessions ont du être faites sur la qualité et sur la souplesse d'utilisation, ce qui ne fait aucun doute c'est que ça sonne !

Je ne serais pas contre en avoir un deuxième ! Cependant, aujourd'hui, le DRS8 se vend 3400 euros, Après avoir été développé en Angleterre, Phoenix Audio a été relocalisé en Californie et en a profité pour améliorer sa chaîne de production, la qualité, la finition. Je ne sais pas si cela justifie la hausse des tarifs... à moins que ça ne soit le coût de l'import ! Du coup, c'est clairement une moins bonne affaire :-/