Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
guide d'achat
46 réactions

Plus de 50 logiciels pour se simplifier le mixage

Les meilleurs plug-ins audio pour mixer

Du premier clic de l’editing à l'ultime automation, le mixage est un processus aussi passionnant que laborieux, d'où ce passage en revue d'outils pensés pour vous faire gagner du temps ou élargir vos horizons.

Plus de 50 logiciels pour se simplifier le mixage : Les meilleurs plug-ins audio pour mixer

Il ne s’agira pas dans cet article de détailler tous les outils suscep­tibles d’être utili­sés lors de la produc­tion d’un morceau mais bien ceux qui proposent des fonc­tions origi­nales et inno­vantes pour résoudre des problèmes précis ou amélio­rer votre produc­ti­vité. Pas ques­tion ici de parler donc de la nième émula­tion d’un LA2A, d’un 1176, d’un Pultec ou d’une réverb Lexi­con mais des trai­te­ments, effets et utili­taires réel­le­ment nova­teurs.

iZotope Neutron Advanced : iZotope Neutron Advanced (50943)

À ce titre, il est diffi­cile de ne pas évoquer le Neutron d’Izo­tope d’en­trée de jeu tant son ambi­tion répond à la préoc­cu­pa­tion de cet article. Bien plus qu’une super­tranche réunis­sant un EQ dyna­mique, deux compres­seurs, un exci­teur et un proces­seur de tran­si­toires (tous multi­bandes) complé­tés d’un limi­teur, ce dernier propose une intel­li­gence arti­fi­cielle desti­née à vous faire des propo­si­tions de presets contex­tua­li­sés : le logi­ciel « écoute » en effet vos pistes et vous propose une chaîne de trai­te­ments pré-réglés qui lui semble perti­nente. En marge de cette fonc­tion inté­res­sante même si elle ne met pas toujours dans le 1000, on notera la présence d’autres fonc­tions suscep­tibles de vous faire gagner du temps : un visua­li­seur de zones de masquage qui repère les plages de fréquence trop surchar­gées et un système de couplage d’EQ entre les pistes. Bref, une approche réso­lu­ment moderne à essayer sous Windows ou Mac aux formats VST, AU, RTAS & AAX entre 250 et 350 $ selon la version, et que vous pour­rez décou­vrir plus en détail via l’émis­sion que nous lui avions consa­crée.

On ne saurait toute­fois se conten­ter de Neutron quand de nombreux autres éditeurs ont propo­sés bien des outils tout aussi inté­res­sants. Et parce qu’il ne saurait y avoir de bon mixage sans bonne qualité d’écoute, c’est d’abord au domaine du moni­to­ring que nous allons nous inté­res­ser.

Amélio­rer son système d’écoute

Sans écoute fiable, vous n’irez pas bien loin dans la produc­tion de votre morceau. Vos casques ou vos enceintes sont donc les premiers maillons de la chaîne à chou­chou­ter, et sans parler de leur choix ou du trai­te­ment acous­tique physique de votre pièce, voici quelques utili­taires qui pour­raient vous aider à amélio­rer signi­fi­ca­ti­ve­ment votre système d’écoute.

Sonarworks Reference 3 : sonarworks systemwide 04 plugin real

Corri­ger l’acous­tique de sa pièce
Le mieux pour mixer de la musique, c’est bien sûr de le faire dans une pièce dont l’acous­tique a été trai­tée pour offrir un rendu équi­li­bré et homo­gène. Toute­fois, quand on ne dispose pas d’un tel lieu et qu’on doit bosser dans une pièce qui déforme le rendu des enceintes, il existe des logi­ciels suscep­tibles de gran­de­ment amélio­rer l’or­di­naire. Après une série de mesures réali­sées avec un micro dédié, ces dernier applique­ront une égali­sa­tion diffé­rente pour chacune des deux enceintes, qui aura pour rôle de compen­ser les défauts de la pièce pour linéa­ri­ser le rendu. Si IK Multi­me­dia fut l’un des premier à propo­ser un logi­ciel sur ce marché avec ARC et si plusieurs solu­tions maté­rielles sont sorties, il semble bien qu’au rayon soft, ce soit à l’heure actuelle Sonar­works qui propose la solu­tion la plus abou­tie puisqu’outre un système de cali­brage bien conçu, il est le seul à propo­ser un driver virtuel permet­tant d’uti­li­ser la correc­tion au-delà d’une STAN ou d’un hôte à plug-in. Tout cela au format VST, AU, RTAS et AAX sous Mac comme PC. N’hé­si­tez pas à vous repor­ter à l’émis­sion que nous lui avions consa­cré

Corri­ger la réponse en fréquence de son casque
Sonark­works, encore eux, propose égale­ment de corri­ger la réponse en fréquence et l’équi­libre gauche/droite de votre casque via le même plug-in. La chose n’a rien de super­flue si l’on consi­dère que la réponse en fréquences des casques est beau­coup moins linéaire que celle des enceintes, tandis qu’on observe même sur des modèles très chers, des diffé­rences surpre­nantes entre l’oreillette droite et l’oreillette gauche. De fait, le plug-in permet de corri­ger cela, soit en se basant sur des courbes moyennes four­nies pour chaque modèle de casque popu­laire, soit en se basant sur les courbes de votre propre casque que vous aurez envoyé pour cali­brage. Notez que la société vend égale­ment des casques déjà mesu­rés, prêts pour un usage cali­bré donc. Là encore, nous avions testé la chose.

Moins cher mais forcé­ment moins pointu qu’un système sur mesure, le TB Morphit de Tone­boos­ters vaut sans doute qu’on y regarde de plus près, sachant qu’il vaut 30 € et qu’il est dispo aux formats AU et VST pour Mac et Windows.

Simu­ler le rendu d’en­ceintes au casque
Tout le monde le dit : parce qu’il ne propose pas une spatia­li­sa­tion natu­relle des sons (il offre une écoute bi-aurale et non binau­rale), il ne faut pas mixer avec un casque… mais tout le monde le fait ! Que ce soit par commo­dité ou parce qu’à la fin, le morceau sur lequel on travail sera juste­ment écouté au casque par la majo­rité des gens. Pour ce faire, on aura tout inté­rêt à s’équi­per d’un plug-in simu­lant la resti­tu­tion sur une paire d’en­ceintes, et dont le prin­cipe est simple : il s’agit pour l’es­sen­tiel d’ajou­ter un peu du canal droit filtré dans le canal gauche et vice et versa, en saupou­drant le tout d’une simu­la­tion de pièce. De nombreux plug-ins proposent cela, plus ou moins chers et complexes à régler, l’un des plus abou­tis étant le NX de Waves. Capable de gérer plusieurs casques, ce dernier assure surtout le suivi de la tête de l’au­di­teur, soit au moyen de votre webcam, soit au moyen d’un capteur à fixer sur l’ar­ceau de votre casque. Si vous avez envie d’en savoir plus, n’hé­si­tez pas à lire ou relire notre banc d’es­sai.

Waves NX Virtual Mix Room

N’hé­si­tez pas aussi à aller voir du côté des concur­rents plus ou moins chers, qu’il s’agisse du Moni­tor MSX5 de G-Sonique (VST sous Windows unique­ment pour 46 euros), du Redline Moni­tor de 112db (VST, AU et AAX pour Windows et Mac à 70 €) en encore du Isone 3 de Tone­Boos­ter (VST & AU pour Windows et Mac à 20 €).

Proté­gez vos oreilles
Vos oreilles sont ce que vous avez de plus précieux, et vos moni­teurs sont ce que vous avez de plus cher : deux bonnes raisons de proté­ger les unes et les autres avec l’Ice9 de Cerbe­rus Audio, un plug-in AU & VST pour Mac et PC à placer en bout de chaîne sur le Master de votre STAN. À quoi sert-il ? À couper le son auto­ma­tique­ment à partir d’un seuil que vous aurez préa­la­ble­ment fixé : de quoi éviter plus d’un acou­phène en se prenant un malen­con­treux larsen dans les oreilles ou une distor­sion numé­rique. Bref, indis­pen­sable, de la prise jusqu’au maste­ring, parce qu’on n’est jamais trop prudent.

Éduquez vos oreilles
C’est une appli­ca­tion un peu à part sur laquelle nous fini­rons dans cette section puisqu’il s’agit surtout ici de déve­lop­per vos capa­ci­tés d’écoute. Conçu à l’in­ten­tion des appren­tis ingé son, Trai­nYou­rEars EQ Edition 2 reprend en effet le prin­cipe des logi­ciels de recon­nais­sance de notes à ceci près qu’il l’ap­plique à la recon­nais­sance de fréquences. Avec son inter­face bien fichue, ce logi­ciel pour Mac et PC vendu 80 € vous garan­tit des progrès rapides concer­nant l’ou­til le plus crucial pour vos mixages : vos oreilles. Et si même Bob Katz dit que c’est bien… 

Dans le même genre mais en moins cher, on pourra aller voir les plug-ins et applis d’Auri­cula Soft­ware ou encore le très sympa­thique service en ligne Sound­Gym proposé à 15$ par mois ou 120$ par an.

Analy­ser et visua­li­ser

On a beau dire qu’il ne faut pas mixer avec les yeux, les visua­li­seurs et autres solu­tions d’ana­lyse sont des atouts précieux lorsqu’il s’agit de réali­ser un mixage, à plus forte raison quand on doit faire avec les limites de son système d’écoute : pas évident de savoir ce qui se passe dans le bas avec des moni­teurs de 5 pouces… Voici donc une petite sélec­tion de plug-ins qui donne­ront des yeux à vos oreilles… ou l’in­verse !

Sugar Audio Oscarizor V2

Visua­li­ser plusieurs pistes en même temps
Si l’on trouve d’ex­cel­lents outils de visua­li­sa­tion chez Nugen Audio, Blue Cat, Flux ou encore Izotope pour n’en citer que quelques uns, les home studistes feront bien de ne pas passer à côté de l’ex­cellent Osca­ri­zor Pro qui, pour 45 euros seule­ment, offre une très sérieuse solu­tion de visua­li­sa­tion en 2D ou 3D, avec la possi­bi­lité d’af­fi­cher la réponse en fréquence, la forme d’onde ou l’image stéréo de 10 pistes en simul­ta­née. A ce prix là, on aurait tort de se priver d’au­tant que l’ou­til gère le MS, le Surround, qu’il regorge d’op­tions pour ajus­ter la visua­li­sa­tion et qu’il est dispo sous Mac et PC aux formats VST, AU et AAX. No brai­ner ? Yes, it is !

Dans le genre, on pourra aussi aller reni­fler du côté du MMul­tiA­na­ly­zer de Melda­Pro­duc­tion (offrant une vue sono­gramme), du Schope de Schwa , de l’IQ-Analy­ser de HOFA ou encore des outils propo­sés par Blue Cat, sachant qu’on retrouve la possi­bi­lité de compa­rer plusieurs courbes de réponses dans les excel­lents Glis­sEQ de Voxengo et EQII Pro de DDMF.

Détec­ter la tona­lité d’un morceau
Que ce soit pour mixer deux boucles ensemble, réali­ser des program­ma­tion ou pour accor­der un kit de batte­rie, savoir quels sont les accords utili­sés dans un morceau peut s’avé­rer précieux. C’est tout l’enjeu du Song­Key Mk2 de Hornet Audio qui détec­tera en temps réel les accords présents dans les pistes que vous lui soumet­tez. Pour 10 euro­balles aux formats AU, VST, RTAS & AAX sous Mac et PC.

Amélio­rer la qualité des pistes et simpli­fier l’edi­ting

iZotope RX6

Restau­rer des pistes
Bien évidem­ment, il ne s’agit pas ici de parler mixeur, casse­roles ou piano de cuis­son, mais des logi­ciels desti­nés à corri­ger les défaut d’un signal de qualité médiocre ou maltraité, ce qui ne manque jamais d’ar­ri­ver dans le cadre de la produc­tion musi­cale. De la piste qui sature au bruit de ronflette en passant par les problème de repisse, de phase ou d’en­co­dage destruc­teur, les problème à régler en amont du mixage et de l’edi­ting ne manquent pas.

Bien conscient de cela, Izotope propose avec RX 6 une suite de modules permet­tant de se sortir de la plupart des situa­tions via un éditeur spec­tral et quan­tité de modules, tous dédiés à un problèmes parti­cu­lier : suppres­seur de bruit de fond, de vent, de racle­ment de micro, de claque­ment de bouche, de plosives, de repisse, de satu­ra­tion, etc. Initia­le­ment pensé pour l’uni­vers de la post produc­tion et du son à l’image, le logi­ciel est désor­mais tout aussi appré­cié dans la musique, comme le souligne Michal Brauer qui voudrait pour cela décer­ner un prix Nobel de la Paix à l’édi­teur, de sorte que même la plus complète édition à 1500 $ ne semble pas si chère en regard des services rendus. Souli­gnons toute­fois que l’en­trée de gamme RX se situe à 130 $, la version Stan­dard à 400 $ consti­tuant selon nous le meilleur compro­mis pour la plupart des musi­ciens. En atten­dant le test du joujou, vous pouvez toujours vous repor­ter au banc d’es­sai de la version 4 que nous avions publié

Celemony Melodyne 4 Studio : sans titre

Corri­ger la juste et le place­ment des notes
A n’en pas douter, il y a eu un avant et un après Auto­tune dans le monde de la produc­tion audio et si ce dernier reste toujours une valeur sûre pour rame­ner de la justesse sur une prise pleines de faus­se­tés (ou encore faire des effets spéciaux), il semble bien que ce soit le Melo­dyne de Cele­mony qui lui ait volé la vedette ces dernières années. Non seule­ment le logi­ciel est capable de jouer avec l’au­dio comme de la pâte à mode­ler, permet­tant de trans­po­ser et dépla­cer les notes comme de jouer sur leurs formants, leur vibrato ou leur enve­loppe de volume, mais il sait faire cela avec une source poly­pho­nique. C’est en effet le premier logi­ciel grand public à avoir permis le démixa­ge… et il est toujours le seul à le faire aussi bien, d’au­tant qu’il s’in­tègre de plus en plus dans les diffé­rentes STAN du marché. Proposé de 100 à 650 € selon la version, le logi­ciel s’utilse comme plug-in aux formats AU, VST, RTAS, AAX, ReWire ou ARA sous Mac ou PC. Pour en savoir plus, nous vous renvoyons à l’émis­sion que nous avions consa­crée à sa dernière version.

Traitements spectraux logiciels : RP V2 Full Screen oc

Auto­ma­ti­ser le calage des notes
Tant qu’on en est à parler édition de la hauteur et du place­ment, il est diffi­cile de faire l’im­passe sur le VocA­lign Pro 4 et le Revoice Pro 3 de SynchroArts, deux logi­ciels permet­tant de syncro­ni­ser à la perfec­tion plusieurs pistes en usant d’al­go­rithm time stret­ching et de pitch shif­ting. Le gain de temps est énorme lorsqu’on doit travailler sur des choeurs ou des unis­sons et valent sans doute de ce point de vue les 400 à 600 euros récla­més par l’édi­teur selon la version, d’au­tant qu’il est possible d’uti­li­ser le logi­ciel pour bien d’autres choses : géné­rer des doublages, resyn­cro­ni­ser une voix sur de la vidéo, etc. À décou­vrir dans l’émis­sion que nous lui avions consa­crée.

Auto­ma­ti­ser le calage des pistes et gérer les problèmes de phase
À cause de problèmes d’hor­loge ou d’ex­port, il arrive que les diffé­rentes pistes d’un même enre­gis­tre­ment soient très légè­re­ment déca­lées, posant par la suite des problèmes de phase ou de filtre en peigne. Pour régler cela, on n’hé­si­tera pas à aller du côté du Track Align Pro d’Ad­van­ced Audio Wave, du Auto Align de Sound Radix ou encore du dont MAutoA­lign de Melda Produc­tions dont le rôle est préci­sé­ment de reca­ler les pistes à la perfec­tion.

Prise de Son & Mixage : Pha979

Si de nombreux autres outils existent pour gérer ces problèmes de phase, comme le Voxengo PHA-979 (70 $ en AU & VST sous Mac et Windows) ou encore le Little Labs IBP d’Uni­ver­sal Audio (100 € au format UAD sous Mac et PC), c’est encore vers Sound Radix qu’on revien­dra pour jeter un oeil sur Pi qui nous promet, au-delà du calage, de détec­ter et résoudre les problèmes de phase pouvant surve­nir lors de la somma­tion des diffé­rentes pistes d’un morceau.

drumatom 2 player kvr

Suppri­mer la repisse
Le problème avec les micros, c’est qu’ils ont le chic pour enre­gis­trer un peu tout ce qui leur passe sous la capsu­le… et pas seule­ment ce qu’on aurait voulu qu’ils captent. Le cas est notam­ment problé­ma­tique pour la batte­rie où la dizaine de micros souvent utili­sée n’en fait un peu qu’à sa tête et si les Noise Gate et autres proces­seurs de tran­si­toires peuvent amélio­rer l’or­di­naire, il demeure encore souvent compliqué d’ob­te­nir un résul­tat propre de cette manière. C’est pour régler ce problème qu’Ac­cu­so­nus a créé Druma­tom qui vous permet­tra de gran­de­ment atté­nuer la repisse sur les diffé­rentes pistes de votre batte­rie.

Klangfreund LUFS Meter : LUFS sync

Harmo­ni­ser le niveau des pistes
Ceux qui ont suivi la série d’ar­ticles de Nantho sur le mixage le savent : la première étape d’un mixage consiste à harmo­ni­ser le gain des diffé­rents pistes compo­sant le morceau. S’il existe bien des vu-mètres logi­ciels pour faire cela manuel­le­ment (notam­ment l’ex­cellent VUMT de Klan­ghelm), le LUFS Meter de Klang­freund procure l’énorme avan­tage d’au­to­ma­ti­ser tout le proces­sus, ce qui permet de gagner pas mal de temps, surtout que les projets conte­nant 30 ou 40 pistes voire plus ne sont pas rares. Dispo aux formats AAX, AU & VST pour Mac et Windows, ce petit plug-in devra être placé en insert chaque piste. Il suffira ensuite de syncro­ni­ser les instances d’un simple clic pour que le gain de chaque piste soit ajusté autour du niveau LUFS défini. Brillant ! Ne manquez pas d’ailleurs notre test détaillé du logi­ciel.

Simpli­fier l’éga­li­sa­tion

Il existe quan­tité de formi­dables EQ sur le marché, logi­ciels ou maté­riels, à la person­na­lité neutre ou affir­mée, et un certain nombre qui font de gros efforts sur le plan de l’er­go­no­mie (chez Fabfil­ter notam­ment ou encore DMG Audio).

Eiosis AirEQ Premium : EQ Global Curve

Ils ne sont pas nombreux toute­fois à dispo­ser d’une inter­face aussi intel­li­gente que l’Ai­rEQ Premium d’Eio­sis. Plutôt que de parler unique­ment de fréquences en Kilo­Hertz, ce dernier utilise un voca­bu­laire nette­ment plus compré­hen­sible pour un musi­cien : on y parle ainsi de corps, de présence, d’air, de sub, les déno­mi­na­tions de chaque bande s’adap­tant à chaque preset. Ce n’est sans doute qu’une révo­lu­tion linguis­tique mais c’est déjà beau­coup, et on appré­cie en outre le fait de pouvoir chan­ger par un simple slider le carac­tère de l’éga­li­sa­tion ou sa force (de 0 à 150%). Le son étant vrai­ment au rendez-vous, on fera bien de s’in­té­res­ser ce plug-in dispo sous Mac et PC aux formats VST, AU & AAX pour 150 $, que nous avions adoré lors de notre banc d’es­sai.

Sound Radix SurferEQ2 BOOGIE : SounDradix SurferEQ2 Boogie

Plus origi­nal encore, le SurfEQ de Sound Radix pense l’éga­li­sa­tion non pas en termes de bandes de fréquences mais de notes, se char­geant en cas de boost ou d’at­té­nua­tion de l’une d’elle de réper­cu­ter les modi­fi­ca­tions sur les harmo­niques qui la compose. Une idée brillante qui pourra rendre de fiers services en complé­ment d’un EQ stan­dard, pour 200 $ sur Mac comme PC aux formats VST, AU, AAX. Red Led avait en tout cas bien appré­cié la première version du plug-in.

Beau­coup plus qu’un EQ dans tous les sens du terme, le Frei:raum de Sonible propose enfin un trois en un combi­nant égali­seur intel­li­gent, « dére­ver­bé­ra­teur » et proces­seur de tran­si­toire. L’in­tel­li­gence en ques­tion consiste à faire écou­ter une bande précise au plug-in pour qu’il propose de lui-même les correc­tions à appliquer. Notez que si le logi­ciel aux formats VST, AU & AAX pour Mac et PC est proposé à un tarif assez élevé de 280 €, chaque module est dispo­nible en plug-in séparé à 130 €. Si vous souhai­tez en savoir plus, n’hé­si­tez pas à lire le test que nous avions publié.

Oek-sound Soothe : Oek-sound Soothe (57675)

L’un des prin­ci­paux usage de l’éga­li­seur consiste à suppri­mer les fréquences qui tournent, produisent des réso­nances vrai­ment disgra­cieuses au sein du mix. Si la chose n’a rien de très compliquée, elle n’en demeure pas moins fasti­dieuse et c’est pour cette raison qu’Oek-sound a conçu Soothe, un égali­seur dyna­mique qui assure la détec­tion des problèmes et y appor­tant des solu­tions. Dispo­nible aux format VST, AU et AAX pour Mac et Windows pour 150 €, le logi­ciel s’avère rela­ti­ve­ment effi­cace et pourra trou­ver son utilité bien au-delà des problèmes de réso­nances (dees­sing notam­ment). Pour plus d’in­fos, c’est ici que ça se passe.

Finis­sons ce tour des égali­seurs pas comme les autres avec le véné­rable Q-Clone de Waves, un logi­ciel qui permet de captu­rer la courbe d’éga­li­sa­tion d’un EQ maté­riel pour la repro­duire à loisir ensuite. Pour Mac, PC aux formats habi­tuels pour un prix… qui varie toutes les semaines vu que Waves passe son temps à faire des promos !

Faire du trai­te­ment M/S ou multi­bande

main

Le multi­bande pour tous
Tout le monde n’a pas la chance de bosser sous Reaper et Studio One et de pouvoir split­ter à loisir le signal comme bon lui semble. Mais tout le monde a la possi­bi­lité d’avoir encore bien mieux avec le MB-7 Mixer de Blue Cat : un plug-in qui, pour 100 €, permet de split­ter un signal en 7 bandes para­mé­trables, et offre ensuite un contrôle complet sur ces dernières, de la visua­li­sa­tion à l’au­to­ma­tion en passant par le panning ou le trai­te­ment, chaque bande étant suscep­tible de passer au travers de 4 plug-ins VST. Autant dire que les possi­bi­li­tés sont nombreuses et s’étendent bien au-delà de la compres­sion ou de la distor­sion multi­bande, d’au­tant que comme d’hab avec le chat bleu, le MIDI s’en mêle…

Le M/S pour tous 
Pour jouir du Mid/Side le plus simple­ment du monde, on ira en revanche voir chez Audio Vita­mines qui propose Msg, un petit plug-in AU/VST/AAX capable d’he­ber­ger d’autres plug-ins VST/AU qui, par son biais, trai­te­ront le signal en Mid/Side. Pour 28 €, ce serait dommage de se priver…

Simpli­fier l’au­to­ma­tion et le contrôle

La clé d’un mix dyna­mique où l’on ne s’en­nuit pas et où tout reste en perma­nence parfai­te­ment intel­li­gible, c’est cette bonne vieille auto­ma­tion. Le problème, c’est que tout le monde ne dispose pas d’une surface de contrôle MIDI pour faire cela de manière intui­tive, de sorte que de nombreuses solu­tions sont appa­rues pour assis­ter la créa­tion des fameuses courbes.

waves vocal rider 95180

Géné­rer une piste d’au­to­ma­tion pour la voix ou la basse
Les compres­seurs ont beau être de formi­dables outils pour travailler sur la dyna­mique d’un signal, il n’ont pas pour autant remplacé le fait d’ajus­ter conti­nuel­le­ment le niveau d’une piste en gardant un doigt sur le fader de volume, comme conti­nuent de le faire les plus grands ingés son derrière leur console. À mi-chemin entre cette démarche et le prin­cipe du compres­seur, Vocal Rider et Bass Rider (très inspi­rés du Wave Rider d’Au­to­ma­tic Mixing) permettent d’en­re­gis­trer auto­ma­tique­ment des courbes d’au­to­ma­tion pour les pistes de Voix ou Basse en fonc­tion de règles préa­la­ble­ment établies. Certes, l’algo ne sera jamais aussi perti­nent qu’un travail fait par l’hu­main, mais il permet d’ob­te­nir une courbe d’au­to­ma­tion qui consti­tuera une bonne base de travail éditable pour gérer au mieux le niveau de la piste, tout en s’af­fran­chis­sant des arte­facts et de la colo­ra­tion que peut amener l’usage d’un compres­seur. Comp­tez 200 à 300 $ selon le format (RTAS, AU, VST & AAX sur Mac et Windows).

Dans le même genre, on ira reni­fler du côté du  Quiet Art Wave Rider 3 et du HoRNet Auto­gain Pro.  

Blue Cat Audio Blue Cat's Dynamics 4 : Zoom

Géné­rer des données MIDI à partir de l’am­pli­tude d’un signal
L’une des grandes forces de produits de Blue Cat Audio réside dans leur apti­tude à géné­rer des données MIDI en fonc­tion du signal audio qui les traverse. Dès lors, il est simple de récu­pé­rer ces données pour pilo­ter n’im­porte quel para­mètre de n’im­porte quel plug-in ensuite : un compres­seur évidem­ment, ou encore la fréquence de coupure d’un filtre, sa réso­nance, ou le dosage d’une reverb, le gain d’une disto. Bref, les possi­bi­li­tés sont extrê­me­ment vastes… On se penchera ainsi, entre autres, sur le DP Meter Pro à 100 € (VST, AU, RTAS, AAX & DirectX sur Mac et PC) ou encore sur l’ex­cellent Dyna­mics à 150 € que nous avions testé juste à cette adresse.

Unifier le contrôle de ses plug-ins
Toujours chez Blue Cat, on s’in­té­res­sera de près au Remote Control qui, pour 50 €, se propose d’être l’unique inter­face pour gérer diffé­rents plug-ins. Certes la chose demande un mini­mum de prépa­ra­tion en amont, mais une fois votre mapping réalisé, vous voici prêt à gérer depuis une unique surface jusqu’à 64 para­mètres MIDI. De quoi s’aé­rer l’es­prit pour se concen­trer sur l’es­sen­tiel : le son. 

Cableguys MidiShaper : Cableguys MidiShaper (21856)

Géné­rer des auto­ma­tions en boucle
Si les toutes les STAN permettent de tracer des courbes d’au­to­ma­tion, force est d’ad­mettre qu’au­cune ne propose d’ou­til aussi abouti que le Midi­Sha­per de Cable­guys. Ce dernier s’avère en effet capable de tracer les courbes les plus complexes, de défi­nir leur pério­di­cité et de les assi­gner à n’im­porte quel contrô­leur MIDI, qu’il s’agisse d’un para­mètre de synthé, d’un pan ou d’un volume. Tout ça pour seule­ment 24 € aux formats VST & AU sous Mac et Windows. Dans le genre à 50 $, on ne loupera pas non plus son grand concur­rent : le LFOTool de Xfer

Véri­fier son mix

Simu­ler des écoutes diffé­rentes

Audified MixChecker : MixChecker 1.1

En marge des analy­seurs et des outils de compa­rai­son, rien de tel pour véri­fier un mix que de le tester sur diffé­rents systèmes d’écoute, si médiocres soient-ils, pour s’as­su­rer qu’il sonnera bien en toute occa­sion. C’est juste­ment ce que propose le MixChe­cker d’Au­di­fied qui simule diffé­rents types d’écoutes et vous permet de passer de l’une à l’autre d’un simple clic. Pas sûr que la chose vaille les 150 $ récla­més quand on peut sans doute trou­ver des réponses à impul­sion gratuites pour faire la même chose. Dans le même genre, on pourra d’ailleurs aller reni­fler du côté du free­ware Virtual Studio de Beyer­Dy­na­mic qui propose 4 simu­la­tions diffé­rentes pour le casque.

Exami­ner les diffé­rents aspects du mix
Moins ambi­tieux mais sans doute plus utile, l’Au­dio Control AC1 de G-Sonique rassemble sur un unique inter­face un ensemble d’ou­tils et de visua­li­seurs desti­nés à écou­ter votre mix dans tous ses détails : par bande de fréquence, canal LR ou MS, en filtrant les tran­si­toires, etc. Pas mal pensé pour 22 € mais dispo­nible unique­ment sous Windows au format VST.

Sonnox Fraunhofer Pro-Codec : 01-Sonnox Fraunhofer Pro-Codec

S’as­su­rer que son mixage ou son maste­ring est MP3-friendly
À l’heure de la déma­té­ria­li­sa­tion galo­pante de la musique, la plupart des mixes que vous passez des heures à peau­fi­ner en 24 bits/96 kHz finissent dans un bala­deur MP3, avec un enco­dage qui peut varier du pire au meilleur. Autant anti­ci­per la chose dès votre mixage donc en vous servant de ce plug-in qui, pour la coquette somme de 490 €, vous permet de simu­ler le rendu audio des enco­dages destruc­tifs (MP3, AAC, etc.). Une excel­lente idée qui, au-delà des musi­ciens, sera surtout utile aux produc­teurs de broad­cast qui veulent éviter les mauvaises surprises à l’écoute de leur titre sur YouTube qui, ne l’ou­blions pas, est aujour­d’hui la première plate­forme d’écoute musi­cale en ligne et qui, ne l’ou­blions pas non plus, n’offre aucun para­mé­trage en termes d’en­co­dage audio et ne gère toujours pas les formats Loss­less. Nous l’avions testé juste ici.

Prise de Son & Mixage : Magic AB

Compa­rer des mixages ou des maste­rings
Parce que la mémoire audi­tive est très vola­tile et qu’il est souvent diffi­cile de prendre du recul sur le travail qu’on accom­plit, il est primor­dial de confron­ter son mixage avec un ou plusieurs morceaux de réfé­rences pour juger de son équi­libre et de la justesse des déci­sions prises. Si le choix des morceaux en ques­tion vous regarde (il s’agira de prendre pour réfé­rences des morceaux dont vous appré­ciez la produc­tion, et en nombre suffi­sant pour que vous puis­siez toujours dispo­ser d’une source de compa­rai­son), vous gagne­rez un temps précieux en vous équi­pant du Magic AB de Sample­ma­gic plutôt que d’uti­li­ser un lecteur audio de base. Utili­sable comme plug-in AU, VST, RTAS et AAX pour Mac OS X et Windows 32 ou 64-bit, ce dernier permet non seule­ment de char­ger et d’ajus­ter le niveau de diffé­rents morceaux entre lesquels vous passe­rez d’un clic, mais il offre en outre des fonc­tions de marquage, de bouclage et de visua­li­sa­tion très utiles pour scru­ter un détail précis. Bref, un indis­pen­sable à 60 euros testé à cette adresse et auquel les posses­seurs de Reak­tor préfé­re­ront peut-être le MixRight de Ghost­wave audio, plus abouti sur la visua­li­sa­tion, moins sur les fonc­tions de lecture, et surtout moins cher (10 balles)…

Et pour quelques plug-ins de plus

MNotepad01

Prendre des notes sur le projet
La prise de note est loin d’être un luxe lorsqu’on s’atèle au mixage ou au maste­ring d’un titre. Ça n’em­pêche pour­tant pas certains séquen­ceurs d’être dépour­vus de toute fonc­tion la concer­nant. Un oubli qui sera vite réparé avec le MNote­pad de Melda­Pro­duc­tion qui se place en Insert de piste et permet­tra de s’as­su­rer que tous les détails qui vous ont semblé impor­tants ont été sauve­gar­dés avec le projet. 

Stocker en ligne ses Recall Sheets
Fonc­tion­nant sur un système d’abon­ne­ment à partir de 6,66 $ par mois, Teaboy permet de stocker des notes de studio pour effec­tuer les Recall de n’im­porte quel maté­riel audio (plus d’un millier de Recall Sheets sont propo­sées) sur une session. Si vous bossez en tout plug-in, inutile de dire que la chose vous passera au-dessus de la tête, mais si crou­lez sous les outboards et les effets analo­giques, inutile de dire que cette drop­box du studio devrait vous inté­res­ser au plus haut point. 

Have a Break

Ne pas oublier de faire des pauses
Parce que la tâche solli­cite autant votre audi­tion que votre concen­tra­tion et votre faculté de juger, mixer se révèle aussi exigeant pour les oreilles que pour le cerveau. Dans ce contexte, faire des pauses fréquentes n’est pas seule­ment conseillé, c’est presque obli­ga­toire pour repo­ser vos tympans et vos yeux comme pour vous détendre et lais­ser faire la séren­di­pité. Et comme la rela­ti­vité du temps fait que deux heures sont parfois perçues comme dix minutes, un petit utili­taire vous rappe­lant de faire une pause à inter­valles régu­liers ne sera pas de trop, dans le sillage de la méthode Pomo­doro. Il en existe des quan­ti­tés de solu­tions sur le marché, l’une des plus connues étant Workrave pour Windows et Linux. Sous Mac, on ira voir du côté du Time Out de Dejal, tandis qu’on trouve aussi beau­coup de petites applis très bien sur l’App Store d’Apple, l’An­droid Store et le Chrome Web Store de Google ou encore des exten­sions pour Fire­fox en faisant des recherches sur les mots clés ‘Timer’, ‘Break Timer’ ou encore ‘Pomo­do­ro’. 

Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.