Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
E.m.i RITM2
Photos
1/138
< Retour à la liste des avis
Dark Boubou Dark Boubou

« Le meilleur 1-VCO jamais créé sur terre »

Publié le 08/04/21 à 12:12
Rapport qualité/prix : Excellent
Cible : Tout public
Point historique
Nous sommes en URSS, en 1983, dans les ateliers Kirovsky. Viktor Nikulin, ingénieur industriel, souhaite produire à grande échelle un mono aussi bon qu'un synthé occidental.
Il s'intéresse alors de près au Moog Prodigy, qu'il a réussi à se procurer malgré la guerre froide. Il développe en 1 an le Ritm-2, dont le filtre s'inspire beaucoup du Ladder VCF de Moog.
A ce qu'il parait, les enveloppes suivent également une conception assez proche de celle de chez Moog. Mais soyons clair, ce n'est pas un Moog, malgré une musicalité certaine du filtre!
La production débutera en 1985, jusqu'en 1992. En tout, 6767 EMI ont été construits, mais il n'en reste plus qu'entre 200 et 500. Tous étaient assemblés à la main avec les pièces qu'ils trouvaient sur le moment, du coup selon les années ils ne sont pas tous pareils.

Specs
Générateurs: 1 VCO (Tri/Saw + PWM), noise, glide
Modulateurs: 1 LFO (Tri/Square/Random)
Enveloppes: 2 ADSR, dont celle du VCA avec fonction Loop/Retrig
Filtre: ~24dB/oct passe-bas,
Pas de CV, mais ça se modifie très facilement pour le Gate/Trig/VCF, un peu moins pour le pitch (L'oscillo ne fonctionne pas en 1V/oct mais dans un truc genre -2/3V par oct... Donc un bail inverse pas entier mdrr)

Construction
Le synthé est tout de bois et de métal, encastré dans une valise-flightcase assez indestructible.
Les potards un peu légers, mais les sélecteurs sont très durs, très solides comme sur les compresseurs des années 50. Les switchs sont en plastique, il sont devenus un peu fragiles avec le temps. Les sliders sont encore bons.
Globalement sur ce point ça va, par contre le clavier...
Un vulgaire bricolage de fils de fer et de cordes de piano, ça retrig de partout, les touches s'enfoncent et déforment le chassis (en métal souple). Le clavier est injouable, mais heureusement un boug en russie fait des ptits kits MIDI :D Du coup on s'empressera de désactiver le clavier.
Parenthèse à cela, j'ai entièrement reconstruit le clavier, et malgré tout il était toujours injouable, apparemment c'était aussi le cas quand le synthé est sorti!
Niveau de l'elec, composants 100% soviets, gros condos, chips obscurs dont on a pas d'infos...
Mais la plupart des composants se remplacent par des composants actuels!

Le son
Mortel, violent, profond, généreux, gras, large, avec un bas spectre très, très chargé.
Le PW sonne de fou, couplé au Triangle qui rajoute une kilotonne de subs...
Le filtre est une dinguerie aussi, il bouge, chante, sature, fluctue, interagit avec le VCO... Absolument renversant!
Les enveloppes sont super rapides, ça claque, même pas besoin de compresseur.
Le LFO est certes simpliste, mais il peut aller très très vite (Effets de FM possibles)
Ce synthé envoie de grosses briques, des tartines de grosse basses ultra chargées.
Mais genre il éclate ses homologues plus traditionnels (SH101, Teisco 60f, Moog Micromoog)

Je vous laisse juger - j'espère vous avez de bonnes enceintes :)

Y a d'autres démos dans la description si vous voulez en entendre plus!

Conclusion
Une construction sommaire, un clavier horrible et fragile, mais un son fantastique.
Un seul VCO mais capable de sonner très large. Filtre hyper musical. Enveloppes énervées.
Kit MIDI qui lui donne une nouvelle utilité dans les prods actuelles!
Par contre oubliez-le pour la scène, il est assez instable :)
Question prix: Des gens mettent 1000€ dans un Moog ou un SH101. Ma foi pour un EMI midifié, ça me semblerait également un prix justifié!
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.