Comparateur de prix
Petites annonces
rony35 27/12/2020

Kawai SX-210 : l'avis de rony35

« Un bon analogique, simple et bien pensé »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Je viens de faire l'acquisition de ce synthé, assez rare à dénicher... à un prix réaliste.
Le Kawai SX210 (aussi sorti sous la marque TEISCO) est un polyphonique 8 voies lourd et imposant (12kg), bénéficiant d'une architecture sonore très standard. Elle est composée d'un unique DCO à 3 formes d'ondes + 1 sub oscillator à forme d'onde fixe et un générateur de bruit blanc dosable en intensité, d'un VCF passe-bas résonnant, un filtre HPF, 2 enveloppes ADSR et un LFO. En bout de chaîne on a un effet d'ensemble bienvenu pour enrichir de signal. Il souffle pas mal, mais cela reste raisonnable.
Les sons créés sont stockables dans les 32 mémoires utilisateur (un standard à l'époque). On peut nommer ses patches avec 6 lettres, chiffres ou symboles, ce qui est également bien rare pour l'époque, mais aussi utile et très esthétique.

Certaines caractéristiques et fonctionnalités viennent éclaircir un peu ce modeste tableau.

On a donc en bonus :
- un PW/PWM sur l'onde carrée du DCO
- Un delay sur le LFO.
- La possibilité d'inverser le sens de lecture de la forme d'onde du LFO. Sur le triangle, c'est évidemment inutile , mais sur la dent de scie en revanche c'est super de pouvoir choisir entre une ascendante et une descendante (j'en ai toujours voulu au JX3P pour n'avoir qu'une dent de scie ascendante, peu utile à mon goût).
Sur le carré, on observe une inversion de polarité très utile : on module au choix du zéro vers le positif ou bien vers le négatif, que ce soit avec le filtre ou avec le DCO.
- Le luxe de pouvoir doser indépendamment le LFO sur le DCO, le VCF ou le VCA
- Une touche LFO TRIG qui actionne le LFO à 100% sur le VCF et le VCA, remplaçant un peu la fonction MOD des pitch bend Roland.
- Un portamento / glissando, au comportement toutefois assez déroutant
- Un mode Poly 4 voies excellent (on peut transposer le second oscillateur) / mono avec chord memory.
- Un dosage programmable du pitch bend, ainsi qu'une fonction "LFO disable", qui permet de rendre active l'action du LFO uniquement lorsque l'on enfonce la touche proche de la molette.
-La mémorisation du dernier paramètre utilisé, accessible ainsi depuis la molette de VALUE.

Un gros plus aussi en ce qui concerne l'ergonomie : 1 bouton = 1 fonction, c'est vraiment très agréable. Les fonctions switchables on/off sont éclairées d'une diode verte, tandisque lcelles à valeur variable s'éclairent en rouge.

Alors qu'est-ce que cela donne au niveau son ? En bien c'est vraiment pas mal pour un synthé à 1 oscillateur. Les filtres SSM 2044 n'y sont certainement pas pour rien. On obtient ainsi des nappes profondes, des basses convaincantes, des effets intéressants et variés. Tout cela avec une signature sonore bien particulière.
Voici donc un appareil qui sonne très bien, même si on n'est pas au niveau d'un KORG Polysix, machine de même gamme et sortie quasiment en même temps.

J'ai déposé une petite démo des premiers patches créés avec l'engin, ce qui permettra de mieux cerner sa personnalité . Il y a juste un peu de reverb pour assaisonner (et aussi un peu de bruit de fond + quelques fausses notes :mrg:).


Au chapitre des reproches

Sur mon exemplaire en tout cas, je trouve la modulation du VCF (LFO et ENV) trop faible en amplitude.

Plus gênant est le comportement de la résonance : de 0 à 98, ça grimpe doucement mais jusqu'à un niveau moyen. Puis quand on passe de 98 à 99, on entre en auto-oscillation assez agressive. J'aurais préféré 100 fois une courbe progressive. Là, à moins d'aimer les sons qui hurlent, c'est vraiment handicapant.
Je vais l'amener pour une révision et un calibrage, peut-être y a-t-il un moyen de régler cela, mais j'ai peu d'espoir.
Enfin, je trouve les enveloppes particulièrement lentes, faute certainement à un CPU poussif. Difficile donc d'obtenir un son percussif qui claque vraiment. C'est le lot de pas mal d'analogiques moyenne gamme de cette période (JX8P, Prophet 600, Bit99, etc. = mêmes EG mollassonnes).
Gligli ou Kiwi Technics pour ne citer qu'eux, remédient efficacement à cette lacune en proposant des kits avec calculateurs beaucoup plus performants. Mais pas de chance, Kawai n'est pas concerné.

Au niveau connectique, c'est le minimum : audio Left / right, sortie casque et interface cassette IN/OUT pour sauvegarder ses banques de son sur enregistreur audio. Pas de jack pédale de sustain, Point de MIDI non plus, il apparaîtra sur son successeur le TEISCO / KAWAI SX240.
Et pour la midification, à mon avis il n'y a pas grande chance de voir apparaître un kit sur le marché. Avec moins de 3000 exemplaires écoulés, je ne vois pas qui se lancerait dans la conception d'une interface pour un si maigre débouché. Sait-on jamais.

EDIT du 9/1/2021 : un site américain baptisé Tauntek a créé un kit de midification pour le SX210. Il en livre les schémas, le plan de PCB ainsi que les instructions complètes pour le réaliser soi-même. Il propose également la vente de PCB seule.
Ne sachant pas de quand date cette info, j'ai écrit pour la commander et j'attends une réponse. Mais en tout cas, la midification est possible


Si l'ensemble de la caisse est de qualité, il n'en va pas de même à l'intérieur. Les cartes (en bakélite) des différents circuits semblent bien minces et fragiles, les pistes idem, elles semblent très fines. La maintenance nécessitera donc beaucoup de minutie. A ce propos, bien vérifier l'état de la batterie NiCd interne qui a tendance à fuir sur la carte mère.



Maintenant, le marché. Tous les appareils électroniques qui sortent le moindre son, pour peu qu'ils datent d'avant 1990, voient leur prix enfler exagérément.
Le SX210 n'échappe donc pas à la règle. Un peu de recherche dans les forums de discussions poussiéreux font apparaître, avant 2010, un tarif d'échange compris entre 150€ et 300€. Puis ça monte. Aujourd'hui, on en voit au dessus de 1000€. C'est trop !
Pour quelques dollars de plus, vous avez un Korg Polysix. Certes, le Polysix n'est pas une merveille, mais quand-même, il a plein de boutons qu'on peut tourner, lui.

Et voilà le tableau. Le SX210 glop glop, mais pas plus de... pas trop cher en tout cas.