Korg PolySix
+
28/09/2007

Korg PolySix : l'avis de Anonyme

5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Pas besoin de décrire en détail un clavier très connu...je dirais simplement qu'il a une belle gueule dans un set-up. Dommage qu'il ne possède qu'une sortie mono et pas de portamento ou glide. Sinon, c'est presque un sans-faute pour moi pour un petit synthé analogique d'entrée de gamme à un prix très bas.

UTILISATION

Il est vraiment super simple à utiliser. Il y a plein de gros potards bien espacés, et clairs. Le GROS point fort de ce synthé. En live, rien de plus agréable de modifier un son, que ce soit le LFO, le filtre, la modulation...ça invite à l'utiliser.

SONORITÉS

C'est marrant que beaucoup de personnes le comparent avec le Juno 60 de Roland. Pourtant c'est pas vraiment le même son...même pas du tout. Ok, les deux possèdent qu'un osciliateur par voix (avec un sub), une polyphonie de 6 voix, une seule enveloppe, des mémoires utilisateurs, pas de portamento, des effets incorporés, 5 octaves, un arpégiateur et coûtaient environ le même prix au début des années 80.

Mais au niveau son, c'est autre chose. Roland avait déjà installé les DCO dans la série Juno, l'a équipé d'un filtre passe-haut, d'enveloppes relativement rapides, de plus de mémoires, etc...alors que le Polysix est équipé d'un VCO et de son sub, un filtre passe-bas 24 dB/oct, des enveloppes moins rapides, et seulement 32 mémoires utilisateurs.

Roland sonne irrémédiablement 80's, très propre, bien large (merci le chorus stéréo...), on reconnaît tout de suite les sons des hits des années 80. Bref, ça sonne Roland. Le Korg est nettement plus méchant au niveau sonore. La version que j'ai n'est pas parfaitement calibrée, et les 6 VCO's ont une toute petite tendance à drifter, ce qui donne un chorus naturel qui le fait sonner encore plus fat ! De plus le filtre SSM 2056 n'est pas du tout dans la même trempe que chez Roland. Sonne nettement plus "moogish" que ses homologues Roland ou les synthés équipés Curtis. Bref, le son du Polysix est plus américain, sombre, chaud, 70's que le son japonais 80's.

Les spécialités du Polysix : les nappes, grâce à une PWM assez puissante, y compris les deux LFO (MG) à la molette ou au potard, mais aussi grâce aux effets incorporés, Chorus, Phaser et Ensemble. Des nappes, de très soft avec un filtre presque fermé, jusqu'aux strings super larges et clairs. Des brass très cuivrés grâce à la magie du filtre SSM...Les leads ne sont pas moches non plus, bien qu'il manque un portamento. On arrive un peu à contourner le problème avec le pitch-bend, mais c'est pas la même chose. Des blips et bruitages fantômatiques sont aussi la force de ce synthé.
Et last but not least, les basses...Beaucoup disent qu'un Juno est bien meilleur. Perso, avec de bons réglages du filtre, la PWM et le sub-oscilio, le mode unisson enclenché et les envelopes au minimum, je sors des basses absolument monstrueuses qui n'ont pas grand chose à envier au Junos...peut-être simplement un peu plus "fat" et agressives.

Bref pour le prix, et malgré les limitations on arrive déjà à une sacré palette sonore.

AVIS GLOBAL

J'ai eu pendant longtemps un Korg Trident, que j'ai beaucoup aimé. Malheureusement il n'était pas dans le meilleur état. Autant cosmétique que technique...Et je l'ai revendu. Et l'été passé j'ai trouvé un Polysix pour 170 Euros. En super état, batterie changée, capaciteurs changés. Il y a juste un des flancs qui a quelques égratignures. Le panneau supérieur est encore comme neuf !

Pour moi, à part les seulement 6 voix (au lieu de 8 pour le Trident), les deux VCO's par voix et les deux enveloppes, je trouve les possibilités presque équivalentes ! Avec les effets en plus, un arpégiateur simples mais tellement efficace et utile qui garantit des heures de fun, et un poids nettement inférieur (la moitié environ).

A mon humble avis un synthé un peu mésestimé aujourd'hui. Mais très attachant.

Si vous en trouvez un, la première chose à faire est de l'ouvrir et checker son état. Si il est bon, prenez le. Et changez la batterie. Ainsi vous aurez encore des années durant un synthé qui va vous rendre de bons services. Si il est mauvais état, passez votre chemin. Et attendez-en un en meilleur état.