revega 03/04/2012

Korg PolySix : l'avis de revega

« Old good days... »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Le Polysix est probablement, avec le Ms20/10, le synthétiseur analogique le plus connu de chez Korg. Il faut admettre que pour l'époque la marque se lançait sur le marché des polyphoniques en concurrence du Prophet 5 (il lui ressemble assez sur certains points) avec un produit plutôt bien fini et pas trop cher. Carrure en métal, flancs en bois, boutons solides, potards résistants et un clavier honnête (du Korg début 80's en fait). Bref le Polysix est construit comme un tank et résiste aux années de manière spectaculaire.

UTILISATION

Quand on a ce type de clavier sous la main, ça va très vite et la prise en main est immédiate. Le manuel n'est pas obligatoire si on a quelques connaissances en synthèse et l'édition est très facile. Seul bémol, la pile mémoire qu'il faut impérativement changer avant qu'elle ne se décharge et coule, compromettant la survie du synthé très sérieusement.

SONORITÉS

La sonorité du Polysix est très marqué Korg, ce qui est normal mais je m'explique. Probablement lié à l'utilisation des chips SSM le son a cette particularité de sonner métallique. Attention, pas numérique (comme le Nordlead par ex) non plutôt assez proche du MS20 dans ses moments les plus doux. Ca m'a paru assez flagrant lorsque je l'ai ré-utilisé chez un ami après 10 ans d'absence. Cette particularité en fait un appareil assez typé mais à la personnalité bien 'familiale', ajoutez lui n'importe lequel de ses cousins, ça marche à chaque fois (MS10/20, Monopoly, Trident, Lambda, Sigma etc..).
Sa présence est indiscutable et la profondeur de ses basses est bien réelle. On arrive à quelque chose de très vivant assez vite sans y passer trop de temps.
Pour info il n'a rien à voir avec un Juno 60 , loin de là, car le P6 permet des expérimentations en tout genre et peut largement se suffire à lui même si vous savez le travailler. C'est un synthé bien plus intéressant sur bien des points et rien que ses caractéristiques le place largement au dessus.En revanche et pour éviter tout malentendu il n'a absolument rien à voir, question son, avec le Prophet 5 de chez Sequential. Certains petits malins profitent de la monté en puissance de ces appareils pour leur coller des attribus qu'ils n'ont pas.

AVIS GLOBAL

Je l'ai utilisé un an au début des années 2000 mais son état se détériorant je ne l'ai pas gardé (donné à un ami qui ne l'a pas arrangé malheureusement). J'aimais sa prise en main rapide, son temps de chauffe assez court, ses mémoires, un son massif et son allure de colosse. Depuis j'ai eu des tonnes de claviers mais le Polysix me rappel toujours de bons souvenirs.