• Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
  • Rss

Tous les avis sur Oberheim OB-X notés 4/5

  • J'aime
  • Tweet
Note moyenne :4.3( 4.3/5 sur 3 avis )
 1 avis33 %
 2 avis67 %
Cible : Utilisateurs avertis
Insatisfait(e) des avis ci-contre ?Demander un nouvel avis
Test de la rédaction
  • 10/10/16Test du synthétiseur vintage Oberheim OBX

    Test du synthétiseur vintage Oberheim OBX - Les classiques : Oberheim OBX

    Développé à la fin des années 70, l’OBX est la toute première réponse d’Oberheim au Prophet-5 de Sequential Circuits. Derrière sa simplicité manifeste se cache un véritable monstre sonore…

Avis des utilisateurs
D.j.01/12/2015

L'avis de D.j."Une légende"

Oberheim OB-X
L'OB-X, mon premier "big" synthé, acheté à sa sortie (j'ai gardé la facture, livré le 28/01/1980), et préféré au Prophet V que j'avais bien testé (je fréquentais Phonorgan, salut Francis). Très cher, j'ai fait le calcul, en francs-euros constants, pour un 6 voix, on dépasse 11 000 euros !
Une bonne grosse machine bien lourde, un clavier correct, les cartes électroniques, câblées en composants discrets, basées sur les modules SEM et leur fameux filtre, un système de palettes de modulations avec 2 leviers pas bien pratiques, un panneau de commandes simple et clair, une interface magnétophone à cassettes, 32 mémoires, évidemment pas de MIDI (il existe à présent des kits).

Un son magnifique, énorme, gras, soyeux, fluctuant, mais l'engin, très typé est aussi très limité. A l'époque, vu le choix, on voyait plus les qualités que les limites. Si je l'ai gardé un peu plus de 3 ans, je l'ai revendu pour un DX7, sans regrets. Le japonais est bien plus puissant (en termes de polyphonie, de modulations), versatile, expressif, en plus bien moins cher (presque moitié prix)... et aux dires de beaucoup, bien plus robuste. J'ai eu ensuite un DX7-II avec carte E!, le top, encore quasi neuf après 25 ans. Mais c'est autre chose.
Et c'est vrai, l'OB-X ce sont ces sonorités quasi inimitables, cuivres, leads et strings... Heureusement, il existe d'excellents plugins qui le font revivre (bien mieux que les approximations samplées, limitées):
- OBXD, Mac-Win, émulation très réussie avec quelques bonus, et surtout freeware. Par contre, ne semble plus évoluer
- OP-X Pro II, Mac-Win : un OB-X qui aurait hérité aussi les caractéristiques de ses successeurs, OB-Xa et OB-8, des modulations bien élargies, des possibilités de paramétrages fins individuels pour chaque voix (accord, enveloppe, portamento, filtre) qui rendent bien ce côté mouvant du son analogique, un arpégiateur, des effets embarqués et une belle collection de sons très réussis.
- OB-Xtreme, Win (32 bits seulement) : plus un "hommage" qu'une émulation fidèle, mais un son bien boosté par un étage de saturation qui va à l'essentiel.
A noter que Diva de U-he permet aussi de belles choses approchant de très près l'OB-X original (avec le fitre Ubhie), mais à mon avis pas autant qu'OP-X Pro II qui reste mon préféré.
On peut toujours trouver des OB-X sur le marché de l'occasion, mais il faut une âme de collectionneur et les moyens d'entretenir ou faire réparer une machine qui, à plus de 30 ans, est devenue assez fragile. Mais c'est un morceau d'Histoire.
21/11/2008

L'avis de Anonyme

Oberheim OB-X
L'OB-X est le premier synthé polyphonique programmable et à mémoire d'Oberheim. Les TVS, FVS et EVS n'étant pas encore vraiment programmable de la même façon...Avant lui, il n'y avait que le Prophet V (sorti en 1978) qui proposait celà. L'OB-X n'est pas vraiment un concurent au Prophet V en matière de possibilités, modulations. Disons le tout de suite, l'OB-X n'est pas une machine faite pour de la recherche sonore. Il était disponible en version 4, 6 et 8 voix (comme l'OB-Xa). Chaque voix ayant deux VCO à disposition avec les formes d'ondes scie et PWM à disposition. Un filtre passe-bas 12 dB/oct, 2 enveloppes, un LFO modulable avec sinus, dent de scie et S/H. Avec la même matrice de modulation que l'on retrouvera 2 ans plus tard sur l'OB-Xa. Il y a un générateur de bruit blanc, que l'on peut juste choisir à un taux de 100% ou 50%. Idem pour le volume du VCO 2. C'est full, moitié ou rien. Voilà qui montre déjà bien des limites en matières de programmation. Il y a 32 mémoires dans l'OB-X, mémoires qui sont très très vites remplies. A noter que l'ajout du kit midi de Encore Electronics apporte une évolution de 88 places de mémoires en plus (donc 120 au total)

Il est équipé d'origine avec un clavier 5 octaves Pratt&Read qui a tendance à mal vieillir. Un échange contre un clavier à membranes Panasonic lui fait le plus grand bien...Chose sympa, il possède les branchements CV/Gate pour la carte de voix no 1. Ce qui permet donc de le piloter via nimporte quel séquenceur analogique. Presque un OB-1 plus limité (sans le sub osciliateur ni le filtre multi-mode). Les sorties stéréo sont aussi un grand plus, avec la possibilité de panoramiser les voix à gauche et à droite dans l'espace sonore, ce qui permet un effet stéréo bien puissant.

Il y a aussi une interface cassette, mais dont la qualité laisse un peu à désirer.

Sa fiabilité légendaire n'est plus à prouver; trouver un OB-X actuellement en parfait état de marche revient presque à trouver une pièce de monnaie dans une botte de foin. C'est très très rare...

UTILISATION

Là, il n'y a pas grand chose à critiquer. Il est vraiment très simple d'utilisation. Les potards et boutons sont très espacés. C'est un véritable plaisir que de programmer ce synthé. Pas besoin de manuel d'utilisation. Tout se fait de manière intuitive. Les 32 espaces mémoires sont un peu limites, mais il ne faut pas oublier qu'en 1979, c'était déjà très bien d'avoir un synthé polyphonique programmable avec des mémoires...

SONORITÉS

Le gros point fort de ce synthé...Comme l'architecture de ses cartes est presque similaire au fameux SEM de la marque, donc une électronique presque entièrement discrète, le son est très très proche des Elephants blancs ! Il y a juste les enveloppes qui se sont vus pourvus de chips Curtis 3310. Il manque plus que le filtre multi-mode et l'illusion est parfaite (une modification qui est très facilement faisable).
Je qualifierais le son de très transparent, très présent, liquide, organique. Un OB-Xa sonnera plus sombre, possèdera moins de clareté dans le haut et le bas du spectre. Pas besoin de rajouter un multi-effet après un OB-X, il sonne incroyablement large, certainement dû aussi au tuning de ses voice-cards qui ne sont pas toujours parfaits, malgré la précieuse aide de l'Auto Tune.
Les nappes sont superbes, très douces, profondes et chaudes. Les leads sont ultra présents. Les basses, sans être agressives et sèches ont une monstre pêche. Le filtre permet d'obtenir des sons de cuivres superbes. Oubliez par contre les effets de malades, la quasi FM d'un Jupiter 6, etc...C'est vraiment le gros son américain, que seul lui ou un Four-/-Eight Voices arrivent à faire.

AVIS GLOBAL

Je le possède depuis 3 ans. Et il a été pendant 3 ans en panne. D'ailleurs il n'est toujours pas encore en parfait état...l'auto-tune a encore quelques problèmes. Si il n'y avait pas ces éternels problèmes de fiabilité (les condos, les trim-pots, etc...), bref la mauvaise qualité de construction si typique des polys américains (un Prophet V c'est encore pire...), je le recommanderais chaudement.

Je le recommande donc plus aux amoureux du son Oberheim, à ceux qui connaissent quelqu'un qui peut les aider à réparer si il y a un problème, ou à ceux qui ont un gros budget pour l'entretenir.

Il est relativement simple, mais il sonne gros comme un camion. Et ça, c'est le point que j'aime le plus. Un peu comme mon Juno 60 en fait...