Hohner KS-61
+
Comparateur de prix
Petites annonces
sechouille 26/12/2017

Hohner KS-61 : l'avis de sechouille

« synthétiseur hybride limité......ou pas ?" »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
C’est tout a fait par hasard que j'ai découvert et acheté ce « synthétiseur », qui est en fait un CASIO HT-3000, rebadgé en HOHNER.
Quelle surprise, avec son look de jouer de supermarché, tout en plastique et ses HP, il cache un véritable cœur hybride à oscillateurs numérique et filtre analogique.
Je me contenterai juste de décrite, la section "UPPER", puisque je ne me sers que de celle la. Je n’utilise absolument pas du tout la section "LOWER" (car elle divise par 2 la polyphonie), ni des accompagnements et de la boite à rythme.

La synthèse utilisée dans le KS61, développée par CASIO, est la synthèse « SD », pour « spectrum Dynamic Synthesis ». Tout réside dans les formes d’onde, pour lesquelles certains des spectres harmoniques des formes d'onde numériques SD changent temporellement, ou dynamiquement par rapport à l'enveloppe d'amplitude.
Nous somme donc en présence d’un synthétiseur Hybrides, à Oscillateurs 100% Numérique, mais à filtre 100% analogique.

la section UPPER a une architecture classique et minimaliste, ne possédant que 19 paramètres assignables (cela en fait l’un des synthétiseur les plus simples à programmer) :
-1 DCO unique (idem que sur un ROLAND-JUNO-1 ou un Six-Trak), proposant 32 formes d'ondes classique (triangle / saw up / carré / Pulse Wide defini), mais aussi des formes d’onde particulière, obtenue par une combinaison de 2 ondes PCM.
-1 LFO, assignable uniquement sur le DCO, même pas sur le filtre. Le LFO propose 5 formes d’onde.
-1 filtre Passe Bas d’origine JAPONNAISE, le NJM2069, que l’on trouve sur le KORG-POLY-800, intégrant le réglage de la fréquence de coupure sur 32 Pas, et le réglage de la résonnance uniquement sur 8 pas. C’est peu. A noter que le filtre n’atteint pas l’auto oscillation.
Ce filtre possède une enveloppe de type ADSR, dont on peut régler la profondeur. A noter que les paramètres ne possèdent que 32 pas de réglage…c’est pas Byzance, mais ce n’est pas plus qu’un KORG-POLY-800 ou un KORG-POLY-61.
-1 DCA équipé lui aussi d’une enveloppe de type ADSR, dont on peut régler la profondeur
-1 CHORUS, à 3 niveaux de réglage, que je trouve particulièrement sympathique
-1 gestion de la transposition à +/- 6 demi tons. C’est très peu, puisque l’on ne peut même pas l’effectuer à +/- 1 ou 2 octaves.
Voila, le décor est planté, pas de quoi faire peur à un ROLAND-JUNO-1 ou à un KORG-POLY-800.
Et pourtant, il n’est pas si nul que ça ce KS61 avec ses 8 voix de polyphonie et ses 32 formes d’ondes SD, qui en font sa richesse.
J’ai tiré de magnifiques sonorités de cette machine, en le branchant sur mon filtre « 2 poles – WALDORF » (il faut au préalable ouvrir le filtre du KS61 a fond, et baisser la résonnance à 0) couplé à mes NOVA-REVERB et NOVA-DELAY. Cette configuration redonne de belles couleurs au KS61 car, comme il a une architecture minimaliste (notamment avec un LFO uniquement assignable au DCO), y ajouter le 2 poles, permet d'avoir un LFO spécifique au filtre, mais aussi de pouvoir l’utiliser jusqu'à l’auto oscillation.
Bref, ce KS61 est loin d’être une bête de course, avec son ergonomie peu conviviale, mais avec le peu de paramètres à gérer, c’est pas bien compliqué, et il vous permettra de bien vous éclater et changer de crémerie sans vous ruiner.