Korg WaveStation Ex
+
Korg WaveStation Ex

WaveStation Ex, Clavier synthétiseur numérique de la marque Korg appartenant à la série WaveStation.

patvert 29/02/2012

Korg WaveStation Ex : l'avis de patvert

« Le plaisir de la synthèse vectorielle »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Synthétiseur numérique à 5 octaves polyphonique 32 voies utilisant la synthèse vectorielle par joystick ou en créant des séquencements d'ondes.

UTILISATION

Il faut faire l'effort de se pencher pas mal d'heures durant sur la programmation de ce synthé et bien comprendre les avantages de la synthèse vectorielle (inaugurée quelques années auparavant et de manière analogique sur le PROPHET VS de chez SEQUENTIAL CIRCUITS).
On est récompensé d'un tel travail par la richesse des sons que l'on peut créer et modifier.


SONORITÉS

Les sons programmés en usine sont déjà époustouflants !
Les possibilités de création de sons et de séquences d'ondes sont quasiment illimitées, surtout avec le nombre important d'effets disponibles.
Les attaques sont franches sur les sons percussifs et les cuivres mais là où le KORG WS-EX excèle, c'est dans les nappes et les sons éthérés...
Il paraitrait que Tony Banks (célèbre claviériste du groupe Genesis) l'aurait utilisé, notamment pour l'album "We Can't Dance" pour créer les sons de nappes, particulièrement dans le morceau "Hold On My Heart".

AVIS GLOBAL

Je l'ai utilisé de 1992 jusqu'à 2009, date à laquelle on me l'a volé...
L'apparence de ce synthé est "sérieuse", son boitier étant essentiellement métallique, en aluminium de couleur noir/gris anthracite.
Ici, pas de fioritures inutiles, de diodes LED clignotantes ou de curseurs partout...
Tout se fait à l'aide d'une molette rotative très ergonomique, du "fameux" joystick vectoriel (en haut à gauche), de quelques boutons ainsi que de l'écran LCD graphique mais monochrome. On est loin du psychédélique ROLAND JD-800 et ses 57 potards-curseurs !!!

Avec l'expérience, je referais certainement le même choix.

N.B. : seul bémol : perte de luminosité de l'écran LCD monochrome rétro-éclairé au bout de quelques années (il reste toutefois lisible).