Mellotron M4000D Mini
+
Mellotron M4000D Mini
Deejay Mishe 10/05/2019

Mellotron M4000D Mini : l'avis de Deejay Mishe

« mon tron-tron quotidien »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Audiofanzine me propose de répondre à quelques questions histoire de construire un avis convenablement structuré. Tombant très vite dans la confusion, je pense qu'il est préférable de faire le bon élève !


Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?

Dans un premier temps, il trône depuis seulement quelques mois dans mon humble home studio.
Je compose de la musique dans plusieurs circonstances : de manière récréative en tête à tête avec moi même, en duo dans un projet mêlant chanson française et electro-pop (inspiré notamment par Dominique A, Paradis, Jenn Champion...) et dans un trio trip-hop / indie pop aux vastes influences (Massive attack, Tricky, fever ray, Tuxedomoon...)

Peu importe le contexte, le Mellotron est un outil parfaitement approprié ! Enfin pour moi. Je n'ai pas encore joué sur scène avec mais ça ne saurait tarder, j'ai hâte ! :-D


Vous semble-t-il solide et bien fini ? Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ? Qu’en est-il de la qualité de son clavier et de son toucher ?

Fabriqué à la main et à la pièce à Stockholm, il inspire confiance : solidité et robustesse sont au rendez-vous, d'ailleurs il est assez lourd !
Au niveau de la prise en main, pas besoin de prévoir des plages horaires pour apprendre à l'apprivoiser ... C'est un véritable plug & play, la plaisir est immédiat et c'est ce que je recherchais. J'ai passé pas mal de temps à me "prendre la tête" avec la synthèse sur pas mal de machines et je me suis rendu compte que passer plus de temps à chercher un son que véritablement jouer ne m'allait pas du tout... un classique !

Je n'ai jamais mis les pieds dans le modulaire (a part en semi avec un Doepfer Dark Energy premier du nom) mais j'ai commencé par un Evolver de chez DSI à base de menus pléthoriques pour finir sur un classique efficace et exempt de sous-menu Roland Juno-106, revendu depuis peu pour acheter qui tu sais...

Dans ma course à la simplicité je pense que j'ai poussé le concept à son paroxysme en acquérant le Mellotron ! :bravo: Sobre donc, élégant (beau boîtier en métal laqué blanc) et efficace : En facade, deux écrans LCD indépendants pour sélectionner l'instrument de son choix, un bouton de mix permettant de mélanger plus ou moins les deux sons, Deux potards pour le pitch et la tonalité, un Interrupteur basse et haute vitesse et c'est tout ! et le pire c'est que ça suffit amplement, youpi !

Possibilité d'accéder à un menu "laconique" permettant de choisir le start des samples, le release et la couleur du globale : M4000D ou Chamberlin M1 me concernant, le M1 étant plus brillant et ressort davantage dans un mix. Mon Mellotron fait parti des premières fournées. Les derniers ont plus de choix de couleurs me semble-t-il.

Concernant le clavier, c'est un semi-lesté Fatar sensible à la vélocité, moi qui vient de l'op-1 et de l'Arturia Keystep, vous l'aurez compris, je suis aux anges !


• Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ?

Le Mellotron Mini est doté de 100 sons, les versions M4000D Mini et M4000D Digital sont plus ouverts sur l'avenir que le micro puisqu'il est possible d'acquérir 2 cartes d'expansions avec 100 sons supplémentaires sur chacune.

En ce qui me concerne, je ne me lasse pas des 100 sons "de base". D'une beauté et d'une pureté rare ! Plus analogique que le plus analogique de tes synthés :bave:
Blague à part, c'est vraiment chouette ! ça vibre, ça grince, c'est organique, c'est à la fois cheap et magique...

Quand je dis "cheap" je pense notamment à quelques sons de brass, trompettes, trombones... Ce sont des instruments un peu ingrats quand ils sont émulés mais c'est là où le caractère magique du Mellotron rentre en compte : ce qu'on pourrait appelé "cheap" chez certaines émulations de cuivres type sampler ou VST serait plus de l'ordre du "charme désuet" chez le Mellotron.

Les vibraphones sont magnifiques, les marimbas et les strings également, les orgues sont très inspirants, certains choir à la Depeche Mode me rendent dingue... Beaucoup de superlatifs me viennent naturellement quand je joue du Mellotron.

Je ne suis pas un bon claviériste, loin de là ! Mais ce qui fait de lui un instrument à part entière c'est que je n'ai pas l'impression de devoir apprendre à jouer du synthé ou du piano mais du Mellotron !


• Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?

Pratiquement inexistantes, nous sommes tributaires des 100 sons disponibles et c'est cette immédiateté qui me donne envie de faire des disques avec lui... Par ailleurs, le sublimer est chose aisée puisqu'il adore les pédales d'effet : Rien qu'une reverb et un delay de qualité ajoutent une véritable plus-value.

Certain penseront peut-être que ce n'est pas très déontologique mais bon...


• Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?

je ne vois pas d'aspects négatifs concernant le Mellotron... Bien sur il est (très) limité et onéreux...Mais c'est un instrument unique ! On l'accepte tel qu'il est. Finalement c'est l'instrument dans sa globalité qui plait ou rebute... Il ne fait pas dans la demi-mesure.


• Conclusion

Je ne l'ai pas précisé au début mais je ne suis pas un passionné du mellotron à l'origine,
Dans la mesure ou je n'ai aucune espèce de nostalgie liée à cet instrument...
Les beatles ne me passionnent pas, je suis passé à côté du rock progressif, je n'ai aucun album des Moody Blues dans mon itunes et Space oddity n'est pas ma sonnerie de portable.

En effet, je pensais bètement que le Mellotron se cantonnait à faire ce genre de musique... Je le mettais dans la case "prog"... Jusqu'a ce que je pose mes mains maladroites dessus ! Tous mes aprioris se sont envolés immédiatement.

Alors bien sur il est typé ! Mais reste très ouvert... Le premier avis le décrit comme "réservé aux fortunés / passionnés... " si ça peut éviter à certaines personnes de passer à côté de ce sublime instrument, sachez que je n'appartiens à aucune de ces deux catégories !

En tout cas, je le considère comme mon premier véritable "instrument à clavier", avant je n'avais que des outils... Il est devenu la pièce centrale de mon set-up aux côtés du nord drum 3P, de la Digitakt, de la Digitone et magnifié par une pédale strymon Timeline.