Siel Keytek CTS-2000
+
Siel Keytek CTS-2000
Comparateur de prix
Petites annonces
Dark Boubou 26/05/2019

Siel Keytek CTS-2000 : l'avis de Dark Boubou

« Hybride atypique »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Féru de machines expérimentales et cheap, le CTS-2000 faisait partie de ma liste de synthés à avoir absolument ^^

Le CTS-2000 est donc parru en 1987 sous l'égide de Gibson (Keytek), mais conçu par les ingés de chez Siel (Qui venait de se faire racheter)
On retrouve la même structure que le Siel DK-80 avec un corps en bois un peu plastique (Style Ikea un peu). A l'intérieur un très gros transformateur fait que la machine pèse assez lourd (Dans les 12Kg je dirais).
L'interface est assez étonnante et me fait penser à un mix entre un Emulator II et un DX7.
Il faut s'y faire au début, c'est assez déroutant (Vous cliquez sur un groupe de fonctions associés aux 6 sliders, donc une organisation comme dit l'autre avis dans un style matriciel)
L'écran est assez léger on voit pas grand chose dessus. Le clavier de mon CTS a mal vieilli, il a complètement jauni :( Donc du point de vue esthétique c'est pas oufissime, mais je ne l'ai pas acheté non plus pour son clavier :facepalm:
Pour autant celui-ci a une vélocité bien dosée, pas très lourd, assez sympa.

Maintenant ouvrons le capot.
A l'intérieur vous trouverez deux SGS M114A, qui génèrent les quelques 333 formes d'onde (320 ils disaient dans le manuel mais j'ai lu 333 ailleurs)
Vous avez un très fort aliazing, en 8 bits avec une fréquence d'échantillonnage qui doit être terrible (On frôle les 10 Khz :-D :facepalm: )
C'est dégueu, mais ça fait un super effet retro!
L'idée derrière le Keytek était de décomposer des sons complexes acoustiques en 3 transients sur 3 divisions de clavier (Soit 9 samples).
D'après eux, le résultat aurait été de bien meilleure qualité que de simplement multi-sampler une tessiture. Mais de ce que j'ai pu en tirer, c'est un son à la Casio du tout début des années 80, alors que seulement un an plus tard sortait le M1 avec un qualité infiniment meilleure en comparaison ^^ (D'où le fail commercial de ce synthé)

Les transients sont calculés par un TMS-7002.... C'est une bêtise de la part de ces ingés: le TMS peine à gérer les SGS, du coup il y a souvent des transitions en escalier, voir des plocs carrément. Ca en rajoute au charme de cette bestiole :D
Enfin, vous avez les 8 voix de polyphonie qui passent dans des CEM 3389 (Sequential Circuits Prophet VS, Studio 440, Waldorf Microwave 1, Ensoniq Esq-1, SQ80...), ce qui relève un peu le son, mais là encore les ingénieurs ont fait un choix étonnant sur le circuit, qui rend le son plus terne et moins précis dans les peu d'aigus qu'il restait.
(J'ai lu qu'il suffisait de retirer quelques composants pour corriger cela)

En conclusion le son du CTS est très digital, très brut.
Il n'est pas vraiment fait pour des basses/leads, mais plus pour des pads/strings ou des textures de synthés bizarres. Le résultat s'approche d'un PPG Wave très amaigri, ou d'un Ensoniq mal samplé :bravo:
Perso j'aime beaucoup.

Puisqu'il est numérique, il y a également le MIDI (Contrôlable du coup?), et vous pouvez storer les programmes en interne en 2x24 sons.
Askip y a même une cartouche RAM, mais alors là, déjà que le clavier est très rare...

Ptite démo: