Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Fxpansion Tremor
Photos
1/11

Test du FXpansion Tremor

Synthé percussif ou boîte à rythmes virtuel de la marque Fxpansion

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public : 119 € TTC
test
27 réactions
Tremblez, échantillons !
9/10
Partager cet article

Après les échantillons et les boucles, FXpansion profite de sa maîtrise de la modélisation issue de DCAM pour présenter Tremor, une boîte à rythmes aux sonorités vintage.

Depuis ses débuts en 1999 avec son « Amulet » VST-DX Adap­ter, FXpan­sion, alors connu sous le nom d’Amu­let Audio Soft­ware, n’a pas chômé : chan­ge­ment de nom, d’abord, et produc­tion régu­lière de logi­ciels, dont certains très remarqués : Series One (pour Direct-X, Mac, BeOS, Pulsar…), VST-to-AudioU­nit Adap­ter, DR-002, DR-005, l’ex­cel­lente DR-008, quelques annonces non suivies de résul­tats (MindFX 1 & 2, SoL et Drum Nine), le révo­lu­tion­naire BFD en 2003, puis Guru, drum sampler co-réalisé avec Devine Machine en 2005, BFD2 en 2007, la quatuor de synthés DCAM en 2009, Geist en 2010 et Tremor, enfin, annoncé en janvier de cette année.

Lais­sant de côté ce qui était précé­dem­ment au cœur de la plupart de ses instru­ments virtuels consa­crés à la batte­rie, à savoir l’échan­tillon­nage, l’édi­teur a profité des tech­niques de modé­li­sa­tion mises au point pour DCAM, et propose une boite à rythmes aux sono­ri­tés vintage. Voyons ce qui se cache sous le capot.

Intro­du­cing FXpan­sion Tremor

FXpansion Tremor

Le logi­ciel est dispo­nible au télé­char­ge­ment unique­ment sur le site de l’édi­teur (pour la somme de 119 euros TTC). Télé­char­ge­ment et instal­la­tion ne posent aucun problème (Tremor pèse à peine 39 Mo), l’au­to­ri­sa­tion s’ef­fec­tuant via l’ha­bi­tuel FX License Mana­ger et le numéro de série fourni à l’achat. Compa­tible Mac et PC, l’ins­tru­ment est fourni sous forme d’ap­pli­ca­tion auto­nome et de plug-ins compa­tibles 32 et 64 bits (sauf RTAS, 32 bits seule­ment).

Machine de test

MacPro Xeon 3,2 GHz
OS 10.6.8
Logic Pro 9.1.7
Tremor 1.0.0 build 6

Pour parler rapi­de­ment tech­nique, FXpan­sion n’a pas modé­lisé physique­ment les para­mètres propres d’élé­ments de batte­rie, de percus­sions, les modes propres des membranes, ou de formes (cylindres, plaques de métal, etc.) comme a pu le faire AAS avec Chro­ma­phone par exemple. À la place, l’équipe a profité des recherches effec­tuées pendant le déve­lop­pe­ment des synthés DCAM, et a implé­menté une modé­li­sa­tion d’os­cil­la­teur analo­gique, appelé « cloud oscil­la­tor », qui dispose de plusieurs partiels et harmo­niques, qui peuvent juste­ment être ordon­nés pour repro­duire les fameux modes propres des membranes. Le tout complété d’ef­fets eux aussi modé­li­sés d’après des effets et prin­cipes analo­giques, d’un step sequen­cer sophis­tiqué, et d’un système de modu­la­tion appa­rem­ment très perfor­mant.

Au cœur du trem­ble­ment

FXpansion Tremor

L’ar­chi­tec­ture sonore repose donc sur un ensemble de huit synthé­ti­seurs complets et semblables, l’édi­teur prenant le pari de four­nir un ensemble audio capable de répondre à toutes les situa­tions plutôt que de propo­ser un synthé avec oscillo dédié par élément, comme d’autres le font. Deux types de présen­ta­tion sont dispo­nibles, Kit et Synth. 

La première présente une inter­face très simpli­fiée, compo­sée de huit slots (plus un) avec trois à quatre rota­tifs aux assi­gna­tions person­na­li­sées suivant l’un des huit instru­ments dispo­nibles (Kick, Snare, Hi Har Closed et/ou Hi Hat Open, Cymbal, Synth, Tom, FX, Clap). On dispose ensuite des habi­tuels Mute, Solo, Pan et Level, ainsi que d’un Preview. Vient ensuite un menu dérou­lant Output, permet­tant de choi­sir entre les neuf sorties, et un autre offrant le choix entre des présets par instru­ment (on peut ainsi avoir un kit composé de trois Kick, trois Snares et deux Hi Hat). Un dernier Slot ne compre­nant qu’un fader et un indi­ca­teur de niveau permet d’ajus­ter le volume global.

FXpansion Tremor

Un clic sur Synth permet d’af­fi­cher le moteur audio de chaque slot, et là, on passe aux choses sérieuses. Pas moins de 18 modules consti­tuent le synthé (rappe­lons qu’il y en a huit indé­pen­dants…) ; commençons par les quatre LFO, dont deux sont en fait globaux, ce qui signi­fie que l’on dispose de deux LFO par synthé, tous pouvant être synchro­ni­sés au tempo en fonc­tion de divi­sions ryth­miques, et offrant plusieurs formes d’ondes (que l’on véri­fiera dans l’écran central dont l’af­fi­chage varie selon la posi­tion de la souris sur l’un ou l’autre des para­mètres). On béné­fi­cie ensuite d’un géné­ra­teur de Sample & Hold. Viennent ensuite trois géné­ra­teurs d’en­ve­loppe AHD (attaque, main­tien et chute, le quatrième para­mètre Curve permet­tant de régler la courbe de la chute), l’un assi­gné unique­ment à l’am­pli­tude, les deux autres libre­ment routables. 

Le cœur sonique de Tremor est consti­tué de l’en­semble consti­tué par Oscil­la­tor et Harmo­nics. Le premier présente les réglages que l’on est en droit d’at­tendre, Pitch, Shape (Saw, Square, Triangle en continu), accord, FM, PWM et Sync. C’est avec Harmo­nics que le synthé se diffé­ren­cie : ce module agit selon deux modes, Membrane, qui repro­duit donc l’agen­ce­ment des partiels d’une membrane circu­laire en vibra­tion, et Harmo­nic qui corres­pond à des sons plus clas­siques. Voici six exemples de l’un et l’autre, commençant par Membrane :

00:0000:00

Trans­mod, un exemple

Remplaçant une matrice de modu­la­tion clas­sique dans laquelle il faut remplir tous les slots un par un, Trans­mod donne une liste de modu­la­tions en bas de l’in­ter­face qu’il suffit de cliquer pour rendre actives (passage en bleu). On dispose bien sûr des LFO, de la vélo­cité, des enve­loppes, des graphes (on y revien­dra), etc.
Il suffit alors d’al­ler régler le taux de modu­la­tion sur le para­mètre lui-même (cercle exté­rieur du rota­tif, ou fader se dédou­blant en bleu) via la souris. Extrê­me­ment rapide, permet­tant d’uti­li­ser autant de sources que désiré, avec possi­bi­lité de les cumu­ler.

Un exemple parmi d’autres : on peut assi­gner une enve­loppe très rapide au volume du Noise, afin de simu­ler une tran­si­toire d’at­taque, cette enve­loppe réagis­sant elle-même à la vélo­cité.

Une belle réflexion sur l’ou­til modu­la­tion, et une belle mise en appli­ca­tion.

On dispose aussi d’un géné­ra­teur de bruit, d’un Mixer offrant outre le volume de l’os­cil­la­teur et celui du Noise, un Subos­cillo, jusqu’à trois octaves. Un switch Show Set-up permet d’ou­vrir une sous-fenêtre dans laquelle on pourra bascu­ler le synthé en mode poly (mono par défaut), l’as­si­gner à l’un des trois Link Groups dispo­nibles (ce qui donnera un déclen­che­ment simul­tané des synthés assi­gnés), choi­sir l’un des groupes Choke (qui arrê­tera la voix jouant sur le synthé assi­gné au même groupe), etc.

On termine par le filtre, doté d’un mode Fat, et qui regroupe la plupart des filtres déjà présents dans Geist, par exemple, et dont on connaît la très bonne qualité. Ce filtre est entouré de deux Drive, l’un Pre l’autre Post, dispo­sant de sept modes, l’en­semble reve­nant quasi­ment à l’ar­chi­tec­ture du filtre dispo­nible dans BFD2

Du mouve­ment, encore

Autre élément de l’ins­tru­ment, et pas des moindres, le séquen­ceur, qui fonc­tionne selon deux modes, Pattern et Graphs. Un Preset regrou­pera ainsi le kit choisi, les Patterns y corres­pon­dant (jusqu’à 24).

FXpansion Tremor

Le mode Patterns affiche une clas­sique grille de 32 pas, que l’on pourra défi­nir en termes de durée (d’une mesure à une quadruple croche en trio­lets !) et dont on remplira les cases via un outil crayon, le glis­se­ment cliqué-tiré permet­tant de modi­fier la vélo­cité (ou les Repeats, ou les Proba­bi­lity, un réglage permet de défi­nir une certaine forme de jeu aléa­toire, réglant la proba­bi­lité du son d’être déclen­ché à chaque tourne du pattern) ou via la fonc­tion Insert, l’édi­teur ayant fourni un certain nombre de rythmes prédé­fi­nis. 

Voici un exemple de pattern, puis ce même pattern dont quelques éléments ont été chan­gés en Repeats.

00:0000:00

Chaque instru­ment béné­fi­cie bien entendu de sa propre ligne, avec Mute et Solo, on dispose d’un Swing, de fonc­tions de copie, dépla­ce­ment, etc., assez sophis­tiquées. Mais, jusque-là, rien que de très habi­tuel, même si l’er­go­no­mie et la concep­tion ne souffrent aucun reproche.

FXpansion Tremor

Ce serait igno­rer les petites flèches à droite de chaque ligne d’ins­tru­ment. Elles permettent en effet de para­mé­trer une boucle indé­pen­dante par instru­ment, ce qui permet de créer instan­ta­né­ment et de façon tota­le­ment indé­pen­dante des lignes poly­ryth­miques à l’in­té­rieur d’un rythme de base !

Voici le même pattern que précé­dem­ment, donc un bon vieux 4/4 sur deux mesures, avec le Rim tour­nant en 10/8, la Snare en 15/16, etc. (voir capture d’écran).

00:0000:00

Des effets et DCAM

Grâce aux travaux effec­tués sur la série de ses synthés DCAM, l’édi­teur a pu décli­ner dans la plupart de ses logi­ciels (BFD2, Geist) ses effets, et Tremor n’y échappe pas. On dispose ainsi d’un Master FX, ensemble de trois effets à choi­sir entre Distor­tion, Dyna­mics, EQ, Filters, FX et Reverbs. Comme on dispose de la même chose par synthé, la puis­sance de feu est bien là, la qualité desdits effets n’étant plus à prou­ver. 
Le tout pouvant bien entendu être auto­ma­tisé via l’hôte, comme toutes les fonc­tions de l’ins­tru­ment, ou piloté par les diffé­rentes sources de Trans­mod.

Simplis­sime, super effi­cace, bravo FXpan­sion !

L’autre mode, Graphs, permet comme son nom l’in­dique, de créer des courbes, graphiques et pas que l’on utili­sera comme sources de modu­la­tion grâce aux boutons dédiés dans la partie Trans­mod (voir enca­dré). Sachant que l’on dispose de quatre Graphs par pattern…

Pour finir, voici des exemples de patterns, reflé­tant parfai­te­ment quelques-unes des possi­bi­li­tés de l’ins­tru­ment, sachant que l’on peut aller encore plus loin, puisque l’on dispose réel­le­ment de huit synthés complets, la prin­ci­pale diffé­rence avec un synthé « normal » étant l’ab­sence d’en­ve­loppe tradi­tion­nelle (il faudrait au moins une ADSR).

 

00:0000:00

 Télé­char­gez les fichiers sonores : flac.zip

Bilan

Nier la qualité de spécia­liste des batte­ries virtuelles/boîte à rythmes serait faire preuve d’une bien belle mauvaise foi. Depuis la DR-OO2 (gratui­te…) jusqu’à BFD2, de Guru à Geist, l’édi­teur a fait depuis long­temps ses preuves, propo­sant des produits de qualité, et d’une concep­tion alliant la plupart du temps effi­ca­cité et ergo­no­mie. Parfois, il lui faut un peu de temps avant que son produit ne soit parfai­te­ment stable (rappel des premières versions de BFD, par exemple), mais c’est plutôt rare. Avec Tremor, quasi­ment aucun souci, à l’ex­cep­tion d’une plan­tade sévère m’obli­geant à jeter les préfé­rences ; mais, bon, je n’au­rais pas dû chan­ger de fréquence d’échan­tillon­nage pendant que le stan­da­lone était actif…

Le synthé au cœur de Tremor est d’une très bonne qualité, en tout cas pour faire ce pour quoi il est prévu : du son percus­sif vintage, voire plus récent sans oublier tout type d’ef­fet, même le plus farfelu. Les effets sont bien connus main­te­nant, d’ex­cel­lente qualité, même si l’on peut regret­ter l’ab­sence des réverbes BReverb et des algos du Vintage Limi­ter de PSPAu­dio­ware. À la diffé­rence de logi­ciels équi­va­lents utili­sant des modules sonores plus spécia­li­sés par instru­ment, il faudra ici passer plus de temps à trifouiller et para­mé­trer dans tous les sens, mais l’ou­ver­ture de la synthèse ici adop­tée permet­tra plus et diffé­rent. Et cela est à ce prix. De plus, d’un point de vue son et réalisme, cette synthèse est large­ment supé­rieure à l’uti­li­sa­tion d’échan­tillons.

De son côté, le séquen­ceur est une vraie avan­cée, que l’on aime­rait retrou­ver sur tous les instru­ments utili­sant ce type de step sequen­cer (je n’ai pas trouvé trace d’autre produit fonc­tion­nant de la même manière pour la poly­ryth­mie, merci de complé­ter dans le forum si vous en connais­sez). Il méri­te­rait même un Award du type « inno­va­tion tech­nique au sein d’un produit ».

En tout cas, voici encore un excellent produit, plutôt spécia­lisé, certes, mais remplis­sant parfai­te­ment son office et à placer en tête des instru­ments simi­laires, d’abord pour la qualité de sa synthèse et de ses effets, et ensuite par celle de son séquen­ceur.

9/10
Points forts
  • Concept
  • Son
  • Synthèse DCAM
  • Huit synthés indépendants
  • Effets DCAM
  • Séquenceur polyrythmique, bravo !
  • Modulations surpuissantes
  • Ergonomie
Points faibles
  • Je cherche...

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.