Rupert Neve Designs Portico 5032
Rupert Neve Designs Portico 5032

Préampli à Transistors de Rupert Neve DesignsVoir le site web

Prix moyen : 1 747 € Argus : 924 € (...)Avertissement important

L'avis des utilisateurs : Note moyenne de 4.6/5 pour 1 avis

Test de la série Portico de Rupert Neve Designs

Quand c'est trop c'est Portico

Neve. S’il y a bien un nom qui provoque des palpitations chez tout aficionado du monde des studios, c’est bien celui-là ! Même si la société originelle Neve continue sereinement sa route avec AMS depuis 1985, Rupert Neve, créateur de la marque, n’a pas pour autant raccroché le fer à souder et sort aujourd’hui de nouveaux modules de la gamme Portico.

Neve. S’il y a bien un nom qui provoque des palpitations chez tout aficionado du monde des studios, c’est bien celui-là ! Même si la société originelle Neve continue sereinement sa route avec AMS depuis 1985, Rupert Neve, créateur de la marque, n’a pas pour autant raccroché le fer à souder et sort aujourd’hui de nouveaux modules de la gamme Portico.

5032 avant
5032 arrière

Après avoir conçu des produits pour différentes sociétés telles que Focuriste ou Amek, c’est maintenant au sein de la compagnie Rupert Neve Design qu’œuvre le fameux ingénieur. Au travers des produits de la gamme Portico, Rupert Neve Designs fait plusieurs promesses. Tout d’abord et avant tout un son sans compromis, digne de leur ascendance, mais aussi des choix techniques favorisant un tarif relativement plus accessible.

 

Bon, j’entends déjà le doux feulement de la Carte Bleue émergent du portefeuille, alors soyons clairs. À 1200 €HT en moyenne par module, nous ne sommes pas dans les tarifs des productions chinoises qui courent les étals de nos magasins. Mais c’est bien sur les terres de matériels nettement plus coûteux que la série Portico veut chasser. Si les promesses sonores sont tenues, les produits Rupert Neve Designs auront un argument supplémentaire dans leur prix.

La série Portico n’est pas nouvelle, puisque le premier module de la série est sorti en 2005. Mais à l’occasion d’un relooking bienvenu des façades, nous avons décidé de revenir sur ces produits, puisqu’ils n’étaient pas encore passés par nos oreilles avides de nouveautés!

Il y a pour le moment 8 modules dans la gamme :

  • Le 5012 – Duo Mic Préamp. Le premier produit de Rupert Neve Designs.
  • Le 5014 – Stereo Field Editor. Un outil de manipulation de l’image stéréo et de la phase
  • Le 5015 – Mic Pre / Compressor. Un combo préamp / compresseur
  • Le 5016 – Duo Mic Pre / DI, là encore un combo préamp / DI avec ajustement de la phase
  • Le 5032 – Mic Pre / EQ, préampli et EQ 3 bandes.
  • Le 5033 – Five Band EQ, comme son nom l’indique, un EQ de type shelf 5 bandes
  • Le 5042 – True Tape fx, simulateur de bande analogique
  • Le 5043 – Compressor / Limiter Duo, double compresseur limiteur

5014 avant
5014 arrière

Afin de serrer au maximum les prix, tous ces modèles partagent le même format ½ rack, plutôt pratique de par sa compacité, et sont alimentés en électricité via un transformateur déporté. Certes, ce n’est pas des plus esthétique, mais cela permet de contourner efficacement et à moindre coût le problème du blindage de l’alimentation lorsque celle-ci est intégrée dans un rack.

 

De même, la connectique est la même sur tous les modèles : une entrée et une sortie au format XLR pour chaque canal. Chaque module est également équipé de connecteurs Jacks TRS, pouvant être, selon les modules, une section bus permettant de connecter les modules à la console de mixage de la marque ou une boucle d’effet. On regrettera juste la présence du Switch de mise en route, situé à l’arrière. On le remarque tout de suite, le design a donc été optimisé pour qu’un maximum de pièces détachées soient utilisable sur tous les modules de la marque, et ainsi diminuer le coût de revient global.

 

Côté design électronique, pas vraiment d’économie. Tous les modules sont à base de composants discrets (ne réalisant qu’une opération simple, par opposition aux composants intégrés), et possèdent des transformateurs ‘custom’.

Pour ce test, nous disposons des modules 5012, 5015, 5032, 5033 et 5043, et nous allons maintenant passer à la visite détaillée...

5012 Duo Mic Preamp

5012 avant
5012 arrière

Ce double préampli est donc le premier produit commercialisé par Rupert Neve Designs, et il annonce tout de suite la couleur.

 

Le design électronique est simple et direct. Les transformateurs d’entrées et de sortie, qui sont responsables d’une grande partie des caractéristiques sonores d’un préampli, ont été conçus par Rupert Neve himself, fort de sa très longue expérience sur le sujet.

 

Le système de réglage de gain de chaque canal est original et plutôt bien fait. Un premier potard cranté incrémente le gain par paliers de 6 dB (66 dB max), tandis qu’un second permet d’affiner entre -6 et + 6 dB, afin de paramétrer le plus finement possible le gain

 

Chaque canal dispose de son propre Vumètre basé sur un système de diodes, très précis à l’usage. Les contrôles traditionnels que l’ont s’attend à trouver sur un préampli sont aussi de la partie, à savoir le switch d’activation de l’alimentation fantôme, celui d’inversion de phase, un filtre passe haut et un mute.

 

5015 avant

Vient s’ajouter à cela une étrange fonction baptisée ‘Silk’ qui agit directement sur le son, en réduisant le feedback tout en augmentant les harmoniques paires. Nous verrons par la suite son impact sur le son.

 

Niveau son justement, le préampli encaisse et possède un headroom important et parfaitement utilisable. Les caractéristiques sonores sont assez modernes, ce qui convient à mon avis très bien à une voix. Le haut est particulièrement détaillé, mais c’est l’intégralité du spectre qui est respecté.

 

Une fois le ‘silk’ enclenché, les choses changent subtilement. L’esprit se fait plus vintage avec un bas un peu plu chargé et gras, bref, plus rock. Ça ne conviendra pas partout, mais on dispose de fait de 2 couleurs vraiment différentes sur un même préampli ce qui est très appréciable.

 

À 1200€, on dispose donc de 2 préamplis, chacun disposant de 2 couleurs distinctes. À ce niveau de qualité sonore, c’est une très bonne affaire!

Le 5043 – Compressor / Limiter Duo

5043 avant
5043 arrière

Ce double compresseur / limiteur est basé sur les mêmes principes de construction que le 5012, à savoir deux canaux indépendants dans un format ½ rack.

 

Chaque canal de compression partage des réglages communs et classiques: Attaque, Release, ratio de compression, et gain. Il est également possible de lier les 2 canaux via un Switch dédié.

 

Deux Vumètres fonctionnant de concert permettent de monitorer précisément, pour l’un, le niveau d’entrée et pour l’autre la réduction du gain après passage dans le compresseur. Un bouton permet de contrôler soit le canal 1, soit le canal 2.

 

Comme sur le 5012, Rupert Neve Design en met 2 fois plus pour le même prix, avec un double système de fonctionnement du compressor. En mode de compression ‘FeedForward’, le compressor est piloté par le voltage venant directement de l’entrée, ce qui permet des attaques très rapides et une compression plus dure. Au contraire, en mode ‘FeedBack’, le compresseur est piloté par le voltage en provenance de l’étage de sortie, impliquant des attaques plus douces.

 

5016 avant
5016 arrière

Alors que la plupart des compresseurs suivent l’un ou l’autre de ces modèles de conception, le 5043 les propose tous les 2, de quoi multiplier l’intérêt du compresseur ! Étant fan de ce principe sur ma tranche API 7600, dont le compresseur propose le même principe, j’avais hâte de constater si la différence de comportement entre les 2 modes de fonctionnement était, là aussi, efficace et utile.

 

Autant le dire tout de suite, de toute la gamme Portico, c’est le compresseur qui m’a le plus séduit d’entrée. Utilisé sur une batterie, il se place pour moi dans mon top 3 des compresseurs. En mode Feed Forward, l’attaque est rapide, le kick devient percutant, mais les hautes fréquences (cymbales) sont respectées et ne deviennent pas pour autant agressives même lorsque l’on pousse le ratio. La musicalité est donc au rendez-vous. Utilisé sur une basse, en mode feedback, l’attaque est plus douce, la compression prend un côté plus vintage du plus bel effet.

 

Grâce à ces comportements très différents selon le mode choisi, le 5043 fera aussi bien l’affaire en mix, en bus de compression batterie, voire même en prémastering. Une vraie boite à tout faire!

 

Le 5043 est donc mon coup de cœur de la série Portico, bénéficiant lui aussi d’un rapport qualité / prix qui en fait un choix à considérer si vous cherchez un compresseur polyvalent.

Le 5033 – Five Band EQ

5033 avant
5033 arrière

Contrairement aux 2 modules présentés précédemment, le 5033 est monocanal. Il s’agit d’un EQ 5 bandes faisant également office de préampli ligne. Toujours basé sur les transformateurs de Rupert Neve, le 5043 permet sur chaque bande traitée d’ajouter ou de retirer jusqu’à 12 dB.

 

En entrée, le gain peut donc être ajusté de -12 à +12 dB, ce qui permet de faire fonctionner le 5033 dans de bonnes conditions avec de nombreuses sources, y compris des synthés, pianos électriques ou autres instruments ayant des sorties lignes aux niveaux parfois ésotériques.

 

Les bandes graves et aiguës sont de type Shelf, tandis que les 3 autres bandes sont paramétriques avec réglage du ‘Q’. Il est à noter que les bas médiums, médium et haut médium peuvent être bypassés indépendamment, pour un trajet du signal plus direct. Les aigus et les graves étant quant à eux désactivables uniquement simultanément.

 

À l’usage, cet EQ est très musical sur toutes les bandes. Précis et finement paramétrable, il permettra de sculpter votre son selon vos désirs. Capable de changer drastiquement le caractère de votre son au besoin, on peut pousser les réglages dans leurs retranchements sans que le rendu devienne désagréable pour autant, ce qui est la marque des bons EQ.

 

Seul Hic, à 1200€HT la voie, soit 2400 €HT pour 2 canaux, c’est un investissement plutôt conséquent, même si le résultat est à la hauteur!

 

Les autres modules testés

Les autres modules sont des assemblages de différents modules de préamplification, compression et EQ (qui passe de 5 à 3 bandes, mais sur le même principe de fonctionnement), afin de répondre le mieux possible à tous les besoins. Ainsi, le 5032 (Preamp – EQ) est très adapté aux trackind d’une voix. Le 5015 (preamp-comp) fera parfaitement l’affaire sur une basse… toutes les configurations sont donc possibles!

 

Voici les sons enregistrés par mes soins :

 

Basse non traitée
Basse compressée
Basse égalisée 1
Basse égalisée 2

Batterie non traitée
Batterie avec compresseur (ratio 10:1, realease 180/200ms, realease feed forward)
Batterie avec compresseur (release 260ms, release feed back)
Batterie avec compresseur (release 260ms, release feed forward)

Guitare acoutistique + micro AKG C414 et préampli à fond
Guitare acoutistique + micro AKG C414 et préampli et compresseur

Voix dans C414, préampli avec Silk
Voix dans C414, préampli sans Silk
Voix dans C414, préampli avec beaucoup de gain et Silk
Voix dans C414, préampli avec beaucoup de gain mais sans Silk

Conclusion

Rack

Il était temps que nous jetions une oreille sur ce qui est une très grande réalisation d’un aussi grand monsieur de l’audio ! Avec leur nouveau look bien plus sympathique que l’ancienne façade plutôt cheap, leur plumage est enfin à la hauteur de leur ramage! Ces modules font preuve dans tous les cas d’une qualité sonore irréprochable et d’un véritable caractère.

 

Avec leurs 2 modes d’utilisation distincts, les modules de préampli et de compression sont d’une grande polyvalence et sont des outils très utiles pour traiter toutes sortes de sources.

 

Avec un prix serré, du moins pour les modules stéréo, ils devraient se situer dans votre short list d’essai!

 

  • Le son !
  • Mon chouchou : le compresseur
  • Le prix des tranches double
  • Compacité

 

  • Le prix des tranches mono
  • Switch de mise sous tension à l’arrière
Soyez le premier à réagir à cet article
Soyez le premier à réagir à cet article