Yamaha EMX312SC
+
Yamaha EMX312SC

EMX312SC, Console amplifiée de la marque Yamaha appartenant à la série EMX.

Comparateur de prix
Petites annonces
JOJOMIND 19/12/2012

Yamaha EMX312SC : l'avis de JOJOMIND

« C’est le réel pied ! »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
C'est ma 1ère sono table de mixage, acheté en 2009 en suivant les conseils du vendeur. J’en suis hyper satisfait. C’est une sono facile à transporter et suffisamment puissante pour jouer dans des salles et même en extérieur. J’ai été vraiment surpris de sa puissance en jouant dans la rue. Le volume à peine au dessus de la moitié et toute le rue était sonorisée (pas une petite impasse de m… non, non, une vraie rue à 2 voies avec très grands trottoirs et bordée uniquement de maisons - donc pas de retour possible du son par résonnance).
Très simple d’utilisation : 8 entrées (jack ou XLR femelles pour micros) en mono ou 6 mono et 2 en stéréo, réglages (high, middle et low), volume d’effet (une dizaine de choix), compresseur, interrupteur micro/instrument, volume du son par entrées et volume du son générale et équaliseur de l’ampli (incorporé 2x300 watts RMS - les vrais watts) de façade et réglage du son par entrées et volume du son générale et équaliseur de retour (sans ampli - ajouter un ou des retours de scènes actifs). Donc juste le minimum pour avoir de vrais réglages sans se prendre la tête. Alimentation phantom pour certains micros et boitiers directes ou autres appareils qui acceptent ce type d’alimentation afin d’éviter de leur adjoindre des piles.
A l’arrière, 2 sorties en Speakon et 2 en jack pour brancher les enceintes de façades.

Les bons cotés : Légère, compacte, maniable, petite, stable, solide, elle peut être posé à plat ou inclinée sur une chaise, un tabouret. Interrupteurs et boutons de réglages faciles d’accès et solides à l’usage. Puissante, elle distille un très beau son.
Bonne finition. J’ai déjà fait 20 concerts avec elle (donc déplacement et changement brutale de température) et des centaines de répètes, elle est géniale.
Je branche directement dessus 3 micros (shure SM58 et PG58 pour la voix et un t.bone MB 75 pour un ampli Peavey), une guitare acoustique (Yamaha APX 500 II via une DI Millenium DI-33), une guitare électrique (Ibanez roadstar séries 2 de 1987 et une overdrive boss via une DI Millenium DI-33) et une basse (Cort C4H active via une DI Hartke Bass Attack VXL) et le tout sonne hyper bien. En ½ heure la sono et tout le matos est monté à deux. Le batteur se débrouille tout seul car pendant ce temps nous, on règle la sono. C’est le réel pied !

Les mauvais cotés : C’est une sono de « voyage » donc elle est prêt du groupe et donc la personne qui fait les réglages ne peut pas être près du public. Ce qui rend les réglages lors des concerts assez difficiles (il faut une personne dans le public qui fait des signes) et il est presque impossible de faire des réglages en cours de concerts car on ne peut pas « être au four et au moulin ». C’est à mon avis le seul point négatif de cette sono. Evidement je n’ai jamais eu d’autre sono, donc je ne peux pas comparer.

A acheter sans hésiter lorsqu’on n’a pas un gros budget pour acheter une sono de 2 kg watt avec câblage de 25 m et un ingénieur du son à sa disposition.