Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
< Tous les avis Tascam DA-78HR
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Tascam DA-78HR
Photos
1/113
Tascam DA-78HR
alexg alexg

« TASCAM DA-78HR »

Publié le 22/03/22 à 09:00
Rapport qualité/prix : Excellent
Cible : Les utilisateurs avertis
J’utilise ces engins depuis 8 ans ou plus - Connectés à une Mackie 24/8/2 en analogique (Jamais testé avec une console numérique). Le rapport qualité /prix / performances de ces machines aujourd’hui en occasion défie toute concurrence tant sur la partie enregistrement/lecture que sur la qualité des convertisseurs. Même quand la partie mécanique fait des siennes, ces machines valent le coup uniquement comme convertisseurs 8 voies. J’ai acquis le moins cher que j’ai à 100 €. Quand elles sont bien réglées et entretenues, ce sont des tanks (sans mauvais jeux de mot pour nos amis Ukrainiens..)

On enregistre sur des K7 numérique HI8 - Ca parlera à ceux qui ont eu des caméscopes dans les années 2000 - Résolution 16 ou 24 bits - Compatibilité ascendante entre DA-38 et les suivants - 44,1 ou 48 kHz de fréquence d’échantillonnage. On "empile" ces machines via 1 simple câble de synchro - 1 master pour x slaves - jusqu'à 5 je crois (pas sur) - C'est du béton. Ce ne sont pas des machines simples ou plutôt elles sont « riches". Enormément de fonctionnalités. Il faut mettre les mains dans le cambouis, lire la doc, tester, entretenir. Elles sont fragiles, n’aiment pas beaucoup la poussière ou l'humidité. On ne change pas les K7 toutes 5 minutes (en tout cas pas moi) alors ne pas hésiter à mettre du gaffer sur la trappe d’entrée. Vos DA’s vous en seront éternellement reconnaissants.

Elles sont aussi bien designées et industrialisées. Ca veut dire accessibles aux non électroniciens. Typiquement la mécanique commence à poser problème > On l’ouvre, 4 nappes de câbles à débrancher, 3 vis à retirer et on remplace tout le bloc enregistrement / lecture. Basta. Idem pour l’électronique. C’est très modulaire et facile d’accès et surtout compatible d’un modèle à l’autre. Vu les prix, ne pas se gêner à acheter 1 ou 2 spares quand on est fan.

Alors la grosse question - A quoi ça sert à l’heure des DAW ? A faire joli dans un rack penseront beaucoup. D’abord j’ai longtemps rêvé de ces machines quand je les voyais à 5000 € dans les stores. Bon, ça c’est fait.

Plus sérieusement, elles ont un look and feel analogique et surtout « ça sonne ». L’éternelle tarte à la crème. Ca veut dire quoi? Bien que numérique, ces DA sonnent plus comme un magnéto à bande que mon Mac Pro avec Logic Pro X et les plugs d’émulation Studer UAD. Ca a toujours été mystérieux pour moi. Je pense que ça vient simplement - de l’ensemble de la chaine de traitement des convertisseurs jusqu’à la bande HI8 et ses imperfections - et aussi de la qualité de mes cartes sons qui elles non plus ne datent pas d’hier.

Oui, est aussi branché sur ma Mackie un Mac Pro contenant des cartes UAD, une PCI 424 servant une 24 IO MOTU et 2 1224. Faut pas déconner. J’ai fait beaucoup de tests A/B entre les 2 configurations. Bien sur pour le maquettage, les projets rapides, le recall, l’edit, les virtual instruments etc… il n’y a pas photo mais je reviens toujours vers les Tascam pour les prises finales et le mix quand il s’agit du son.

Je ne parle pas de prise live - que je ne fais jamais - pour lesquelles évidemment ces mag sont plus « solides" qu’un ordi avec tout son « fatra » - quoique un peu lourds à transporter, prévoyez les roulettes avec le racks..

On travaille exactement de la même façon qu’avec un 24 pistes analogique. D’ailleurs si j’avais quelques milliers d’€ à dépenser « bêtement », et assez de place dans mon home studio, j’aurais un 24 pistes 2 pouces genre Otari ou Sony. Mais la, la maintenance est une autre paire de manches. Ca serait probablement juste pour le regarder.

Je suis de la vielle école. On règle, on teste, on répète puis, les prises d’une traite du début à la fin. On s’autorise quelques punch in/out quand il y a vraiment des gros pains mais c’est tout. Pour l’enregistrement et le mix, mon home studio est hybride. J’utilise en inser ou sur les groupes de la Mackie, à la fois des machines hardware et des plugins via mes 1224 et une Apollo. Je n'ai pas les moyens de me payer les fameux préamp NEVE ou tranche SSL qui font trembler Hollywood? Qu’à cela ne tienne, les plugins sont tes amis même à la prise. Il m’arrive par exemple d’utiliser 1 compresseur hardware qui attaque 1 EQ SSL 4000 en plugins quand je trouve les EQ's de la Mackie un peu "harsh". J’ai « construit » via Main Stage (si, si) des racks de plugins que je pilote avec une BCR 2000 (re-si, si). Moyennant de gérer les latences correctement, ca marche bien.

Voilà vous savez tout ou presque, j’espère que ça vous a donné un éclairage différent sur ces machines parce qu’elles le valent bien;) Google est aussi votre amis pour autres avis, les specs techniques et autres tutos.

Photos liées à cet avis

  • photo
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.