Korg Kaoss Pad 3 KP3
+
Korg Kaoss Pad 3 KP3

Kaoss Pad 3 KP3, Multi-effet DJ de la marque Korg appartenant à la série Kaoss Pad.

Tutoriel : Pédalier pour le looper du KP3

Par kosmix le 16/09/2016 - (Tout public)

Le looper intégré au KP3 présente des caractéristiques intéressantes : 4 boucles stéréo simultanées et synchronisées au tempo (manuel ou MIDI clock) en qualité 16-bit 44.1 kHz tout a fait convenable. Cela me va parfaitement mais le problème c'est quand je joue d'un instrument : guitare, basse, synthé ou chant/vocoder... je n'ai pas les mains libres et un déclenchement par footswitch aurait été le bienvenu ! Malheureusement cette machine a été pensée pour les DJ et Korg n'a pas eu l'idée d'une simple entrée jack où brancher une pédale type BOSS FS-5U...

 

Heureusement c'est très facile à faire. Un peu de fil, un fer à souder et quelques footswitches de type momentary (temporaires) et voilà le KP3 transformé en vrai looper digne de ce nom :

 

1. Démontage

 

Très facile : un tournevis cruciforme suffit à tout démonter. Le KP3 est composé de 3 cartes électroniques dont 2 sont reliées par des nappes soudées et sont donc indissociables.

 

Retournez la machine et démontez d'abord la plaque metallique qui ferme le boîtier. On voir alors la carte mère et le panneau de commandes avant (lecteur SD, jacks et potards micro/casque). Dévissez et enlevez les deux PCB (circuits imprimés) ; il sera nécessaire de débrancher la nappe reliée à la carte inférieure et le petit connecteur du pavé tactile ; attention à bien débloquer les fiches avant de tirer sur les nappes.

 

On arrive ensuite au troisième et dernier PCB : le panneau de commandes. C'est celui sur lequel nous allons souder les fils qui devront être reliés aux footswitches. Avant de retirer la carte pensez à enlever les 3 boutons et le curseur de l'autre côté...

 

Panneau de commandes (face supérieure) : les ronds rouges nous indiquent où souder les fils pour les contacts A, B, C, et D :

CIMG5245.JPG

 

2. Soudure

 

Pour ne pas gêner les pads en caoutchouc qui servent de boutons il vaut mieux souder les fils sur l'autre face (verso) :

CIMG5247.JPG

 

Il y a 2 fils par bouton soit 8 fils au total. Il est probable que les masses soient communes aux 4 connecteurs (4 fils + 1 masse) mais dans le doute j'ai soudé les 8.

 

Il faut ensuite pratiquer une ouverture dans le boîtier afin de sortir les fils (simple trou) ou pour y installer un connecteur qui permettra de brancher-débrancher le pédalier (repérez bien les paires de fils pour chaque bouton) :

CIMG5251.JPG

 

CIMG5263.JPG

 

4. Remontage

 

Enfin on remonte le tout. Attention à bien rebrancher le connecteur du Pad, la nappe de liaison et vérifiez que les caoutchoucs-contacts sont bien en place avant de tout visser (il y a également un fil de masse à visser sur le cercle que l'on aperçoit en bas à droite sur la photo un peu plus haut.)

 

5. Footswitches

 

De simples footswitches SPST (2 fils) feront l'affaire. Attention à bien prendre des modèles temporaires (momentary) et à action positive (contact lorsque l'on appuie sur le switch).

 

Pour le boîtier j'ai opté pour un modèle FSL en aluminium, suffisament long pour y installer les 4 switches :

CIMG5256.JPG

 

Les 4 entrées jacks permettent de bancher des pédales de type BOSS FS-5U dans le cas où le cable à 8 fils s'avèrerait trop court...

Note : il est possible d'installer aussi un switch pour le bouton SAMPLE qui permet d'armer le sampling.

 

Bon ben voilà, tout est dit. Et en plus : ça marche !

 

 

 

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail