Korg Kaossilator pro+
+
Korg Kaossilator pro+

Kaossilator pro+, Multi-effet DJ de la marque Korg appartenant à la série Kaoss.

Smil78 23/05/2017

Korg Kaossilator pro+ : l'avis de Smil78

« Produit polyvalent, avec les défauts de ses qualités »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
J'ai acheté le Kaossilator Pro Plus avec l'intention d'acheter le Microkorg dans la foulée et de me servir du premier pour essentiellement sampler le second. Finalement mon budget ne me permettant pas de dépenser autant d'un coup j'ai commencé à bidouiller le Kaoss lui même et j'ai été surpris par la diversité des sons à l'intérieur. Certes tous les présets ne sont pas exploitables mais il y a de très bonnes basses et de très bons leads. Les patterns pré-enregistrés ne sont pas d'une richesse incroyable mais on peut trouver une section avec des sons de batteries isolés et avec un peu de dextérité on peut looper élément par élément son propre beat.

Il y a néanmoins quelques petits défauts, qui ne justifient pas de se priver de la bête mais qui peuvent beaucoup frustrer parfois. Le plus évident de tous est le pad tactile sans aucun repère. Jouer une mélodie est quasiment impossible. Le Kaoss permet bien de pré-régler le pad sur différentes gammes afin de viser des notes qui sonneront toujours justes où qu'on appuie mais lorsqu'on veut une mélodie précise qu'on a déjà en tête il faut cravacher. Je n'ai jamais réussi à relier un clavier MIDI quelconque pour le contrôler en externe ce qui est embêtant pour un produit de ce prix... Néanmoins j'ai déjà vu sur You Tube des gens réussir à le faire mais cela passe par une intense phase de mapping et de câblage, ce qui m'a découragé.

Pour autant, c'est le seul défaut qu'on puisse vraiment lui reprocher. De plus grâce à son entrée et sa sortie ligne on peut y brancher à peu près n'importe quoi pour utiliser le sampler. Couplez le avec n'importe quel synthé disposant d'une entrée MIDI et vous pourrez vous looper en live de manière très intuitive, le MIDI permettant même de câler arpégiateurs ou autres séquenceurs sur le tempo de la machine. On aurait adoré une seconde sortie afin de relier un autre synthé mais on ne peut pas tout avoir...

Le Kaossilator est donc surtout un outil pour le live. Son esthétique est aussi pensée pour, avec son super écran aux motifs aléatoires (réglables dans les paramètres). En studio, vous pourrez éventuellement exploiter les nappes dans la mesure où vous ne jouez qu'une note ou deux mais pas beaucoup plus. Il y a néanmoins de super sons à aller chercher et à combiner avec le trémolo intégré dont on peut modifier le "rythme" (2 temps, 1 temps, 1/2, 1/4 etc) ce qui permet de faire des drops facilement lorsqu'il est couplé à un kick, ou créer un son de synthétiseurs ultra saccadé assez prisé en électro (voir même simuler un sidechain si vous arrivez à tout caler en même temps). Seul dernier petit défaut, les sons ne sont pas modifiables... Peut être avec le logiciel que je n'ai jamais essayé, mais pas directement sur la machine. C'est dommage certains pourraient être mieux exploitables si on en modifiait 2/3 caractéristiques.

PS : Aussi, cela relève de la maitrise de la machine mais que c'est frustrant de ne pas pouvoir supprimer la piste qu'on vient d'enregistrer sur une banque sans effacer tout ce qui était déjà enregistré dans la banque. Si on veut construire un beat simple par exemple avec kick, snare et HH et qu'on veut tous les mettre dans la banque A pour garder les 3 autres vierges, il est possible de les superposer. Mais à la moindre erreur il faudra tout effacer et tout recommencer. Pas bien grave en répète avec des amis mais potentiellement dévastateur en live si on rate une manip, même si ça vous force à improviser pour vous rattraper ! On aurait la aussi aimé au moins une possibilité d'au moins stopper l'enregistrement en cours qu'on sait raté pour le recommencer. La, une fois la moindre note jouée en mode Rec, impossible de revenir dessus. Il faut donc parfaitement maitriser la machine sous peine de créer des boucles ratées qu'on ne peut plus modifier sans tout arrêter.