Devenir membre
Devenir Membre
Continuer avec Google

ou
Connexion
Se connecter
Se connecter avec Google

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Conductive Labs The NDLR
Photos
1/59
Comparateur de prix
Petites annonces
< Retour à la liste des avis
jouks jouks

« Un OVNI dans le monde du séquenceur hardware »

Publié le 23/03/21 à 21:53
Rapport qualité/prix : Correct
Cible : Tout public
Je me décide à écrire un avis, maintenant que je l'ai vendu, avant, cela aurait été pris comme aide à la vente.
C'est un séquenceur midi, pas un synthé.
2 midi in
2 midi out
Alimentation USB

Je n'ai aucune formation musicale théorique et le peu que je connais en accords ou gammes, je l'ai appris par la pratique. Je ne joue pas de clavier non plus. C'est pour ces deux raisons que je suis fan de séquenceurs dotés de capacités théoriques. J'avais opté pour le Pyramid quand il est sorti. Dès que j'ai rencontré le NDLR, j'ai immédiatement craqué.
Sequenceur 4 tracks. Un track polyphonique, un track drone/basse une seule note (qui peut être multipliée et repartie dans le temps) et deux tracks (motifs) arpegiateurs/programmables pour le nombre de pas, les hauteurs de notes, le rythme.
La force de cet outil : connaître la théorie musicale. Ce sequenceur s'occupe, tel un chef d'orchestre, de faire correspondre en notes et en gammes les 4 tracks, de manière instantanée. C'est à dire que vous modifiez le degré d'accord sur lun des boutons de la façade et instantanément, les 4 tracks s'accordent. C'est la puissance (unique sur le marché hardware) de ce sequenceur.
Vous pouvez tout paramétrer ou presque. La gamme (avec possibilité de user scales), la note de base (clefs ?), le tempo, et c'est parti. Vous déclenchez le sequenceur (tous les tracks ensemble ou chacun séparés).

À partir de là vous jouez littéralement du séquenceur pour faire vos mélodies. C'est véritablement un instrument/chef d'orchestre. C'est son premier mode d'utilisation, vous le faites évoluer selon votre jeu.
Bien sûr, vous disposez de LFOs qui sont routables vers toutes les fonctions du séquenceur, et donc tous les paramètres de chaque tracks. C'est dire qu'avec une programmation réfléchie, vous pouvez lancer le NDLR en autonomie et obtenir soit une composition évolutive répétitive (avec polyrythmie ou polymetrie, ce qui rallonge le nombre de mesures avant répétition), soit simplement une composition de musique générative aléatoire. C'est bluffant de qualité en terme de suite de notes propres et d'évolution sans faux accords.
D'autres possibilités sont paramétrables, mais je n'ai pas l'intention de remplacer le manuel (en Français) qui est téléchargeable sur le site.
Voilà donc, pour résumer cet outil qui ma procuré d'agréables moments et surtout la sensation de savoir jouer et la satisfaction de faire évoluer à ma guise les quatre synths qui y étaient connectés.

Pour comprendre les détails de mon avis, je conseille la video claire et complète de loopop (https://youtu.be/fhKxsjaTJz4).

Alors, après telles déclarations pourquoi l'avoir vendu ?
Je l'ai vendu car je me suis trouvé dans une impasse musicale et surtout parce que j'ai pris conscience de ce que je ne voulais pas faire.
L'impasse est claire : c'est un noodler, c'est à dire c'est fait pour jammer et ne pas avoir à se concentrer sur la théorie musicale. Ça, il le fait très bien. Le problème c'est que très vite on s'enferme dans un style musical qui varie de l'ambiante à la ballade ou la techno mole avec harmoniques. Rapidement ça m'ennuie. C'est très personnel, mais je n'aime pas ce type de musique. Bien sûr on peut produire d'autres types de musiques, mais là on atteind les limites de ce séquenceur qui n'est pas fait pour faire autre chose que ce qu'il est programmé pour. Dès sa conception, que ce soit l'ergonomie ou la mémoire, c'est fait pour se balader et jouer des musiques mélodiques, avec bon ou mauvais goût, peu importe. Pour faire autre chose, il vaut mieux d'autres séquenceurs, Elektron groovboxes, Pyramid, Squid, Cirklon ou modulaire. Ce sera beaucoup plus confortable et efficace.

J'ai compris que la musique avec des notes organisées façon théorie musicale ce n'est pas ce que j'ai envie de faire.
Alors, je suis reparti vers mes autres sequenceurs et ma musique atonale. Si je veux un accord, je le produits. Mais en fait, je ne fais pas de musique avec mélodie. Un ou deux accords me suffisent. Donc le NDLR, malgré ses belles et efficaces capacités n'est pas fait pour moi. Donc je le vends.
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.