macsurrel 30/09/2018

Tascam UH-7000 : l'avis de macsurrel

« Qualité audio irréprochable »
5

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Contexte :
L’interface reçoit le bus de sortie d’une console analogique Mackie SR 32/8 et me permet de mixer mes compositions avec le logiciel d’édition Peak Pro 7 sur un imac 27 pouce et High Sierra. Pour l’enregistrement mulitpistes je travaille avec quatre Tascam DA 38, totalisant 32 pistes sur bandes DARS.
L’interface est branchée sur la console et me permet aussi d’écouter tout ce qui est sur l’ordinateur, des fichiers .aif, et des vidéos au format .mp4 pour l’essentiel. Deux paires de moniteurs de studio Spirit Absolute zero et Mackie HR 824 servent d’écoute en régie. L’utilisation que j’en ai est donc très ciblée, je n’utilise pas de programme multipistes et il ne s’agit que d’une interface pour avoir une conversion analogique-numérique stéréo la plus qualitative possible.
Je ne me sers pas pour le moment des préamplis de l’UH 7000 pour des raisons d’ergonomie et parce que ceux de la console, extrêmement transparents, me donnent entière satisfaction (Ils battent en écoute à l’aveugle des préamplis à lampe de grande qualité comme un DBX 586 …)

Raisons de l’achat :
J’avais déjà une interface Tacam US 144 mkII qui me donnait satisfaction mais qui n’était pas pratique : les connecteurs devant et derrière m’imposaient de la laisser sur une table avec des fils trainant partout, c’était une première raison. La deuxième était que la sortie ligne de cette US 144 mkII était asymétrique et alimentait la console à un niveau de - 10db au lieu de +4db. C’était la source d’ interférences et de ronflettes désagréables. Enfin on vantait la qualité audio de cette inferface or je cherche à améliorer sans cesse la qualité du son.

Mon avis :

Je ne suis absolument pas déçu, au contraire. Je m’attendais bien à avoir une amélioration de l’écoute à cause de la liaison symétrique et de la qualité vantée de la conversion, mais pas à ce point là. Non seulement j’ai un silence de fonctionnement parfait mais surtout j’ai une écoute à fort volume sonore beaucoup plus transparente et nettement moins fatigante pour les oreilles ce qui me permet d’apprécier beaucoup plus les musiques diverses que j’écoute. Sur des titres que j’écoute très régulièrement depuis des années j’ai une sensation de redécouvrir certains passages avec une plus grande clarté et une meilleure dissociation des instruments. Le son est nettement moins agressif avec cette carte qu’avec l’ancienne.
Je ne saurais en dire plus et n’ai nul besoin de vous asséner de chiffres de mesure, d’autres l’ont fait mais ce que je peux dire c’est que mes oreilles ont apprécié hautement ce changement qualitatif.
Comme exemple sonore,vous trouverez ci dessous cette polonaise héroique de Chopin enregistrée sur un Tascam DA 38 via une console Mackie et via l'interface UH 7000 et le programme Peak 7.

Un match entre la K7, une bande magnétique numérique et le disque dur
En février 2019 j'ai voulu faire un comparatif objectif entre une bande magnétique analogique (la K7) une bande magnétique numérique (cassette Hi8 Tascam DA 38) et un disque dur (logiciel Peak via interface Tascam UH 7000.La même prestation sonore, avec le même matériel d'enregistrement, a été aiguillé sur ces trois supports. Le résultat m'a conforté dans l'idée que les anciens formats d'enregistrement ne sont pas morts et qu'ils peuvent parfois sonner mieux que les nouveaux, que les critères les plus importants de la qualité du son ne sont pas forcément dans le choix du support d'enregistrement mais en amont. Je ne m'étends pas.