Samplers Virtuels
Instruments virtuels Samplers Virtuels

Tutoriel : Créer un multiéchantillon depuis un VSTi

Par Deweak le 12/02/2007 - (Confirmé)

Introduction

Il est facile de sampler une boucle instrumentale ou rythmique car les points de bouclage sont facilement identifiable. En revanche, créer un multiéchantillon instrumental à base de samples correctement bouclés est bien plus difficile. Nous verrons ici comment, en partant d'un instrument VSTi, il est possible de préparer les samples de base d'un multiéchantillon. Dans cet exemple, nous utiliserons Samplitude pour recréer un son de cordes de la banque East West Quantum Leap Symphonic Orchestra (EWQLSO).

Étape 1

Définissez la tessiture que devra couvrir le multiéchantillon. Ici, l'ensemble de cordes s'étendra de G2 à C6. Pour garantir une certaine homogénéité sur toute cette étendue sans toutefois avoir trop de fichiers, vous créerez une petite séquence MIDI contenant les notes G2, C3, G3, C4, G4, C5, G5 et C6. Dans cet exemple, toute les notes sont samplées sur une durée de huit secondes, soit 8 temps à un tempo de 60bpm, àune vélocité fixe de 128. Avec des samples longs, vous éviterez le côté synthétique et répétitif des boucles.

Étape 2

Exportez chaque note en tant que fichier audio, puis récupérez les huit fichiers dans Samplitude. Passons à présent à la recherche des points de bouclage.

Étape 3

Pour identifier les points de bouclages potentiels, vous devrez observer la représentation graphique de chaque échantillon. Or, ici aucune zone ne semble se répéter, ce qui signifie que le son n'est pas bouclable. Il va falloir créer artificiellement des répétitions, sans pour autant que le résultat soit audible.

Étape 4

Toutes les étapes suivantes devront être répétées pour chaque note de notre multiéchantillon.

Tout d'abord, copiez le sample. Dans la copie, nous n'avons pas besoin de l'attaque du son car cette partie est trop riche pour pouvoir être intégrée à une boucle. Coupez le début de ce sample, par exemple la première seconde. Vous voici donc en présence d'un échantillon complet et d'un second échantillon ne comprenant que la zone tenue du premier, sans l'attaque caractéristique du son.

Étape 5

Faites chevaucher les deux échantillons sur une seconde. Dès maintenant, même si à l'écoute la transition est abrupte, vous pourrez constater que, partant d'un même échantillon, on peut facilement repérer des zones identiques au début et à la fin de l'échantillon composite.

Étape 6

Appliquez maintenant un crossfade d'une seconde sur la zone de chevauchement. Ici, en choisissant une courbe logarithmique pour le volume du second échantillon vous éviterez un effet de baisse de volume lors du crossfade. A l'écoute, vous pouvez constater que la transition est quasiment inaudible.

Étape 7

Il faut à présent choisir la zone de bouclage. De préférence, il faudra essayer de s'approcher le plus possible de la fin de l'échantillon complet afin de garderun maximum de son non bouclé au début de la note. Ici, la zone en forme de "V" fera l'affaire. Il est possible dès maintenant d'affiner les points d'entrée et de sortie de la boucle, mais pour plus de confort exportez la note dans un nouveau fichier wav, qui servira pour la fin de la procédure.

Étape 8

En travaillant sur le nouvel échantillon composite, vous pourrez facilement retrouver la zone qui vous intéresse, délimitée par les portions en forme de "V".

Étape 9

A l'aide de la fonction de recherche de point de bouclage de Samplitude, il est facile d'affiner la position des points d'entrée et de sortie de boucle en observant les représentations graphiques de l'échantillon à différents niveaux de zoom.

Il ne reste plus q'à marquer cette zone et à enregistrer l'échantillon.

Étape 10

Vous n'avez plus qu'à transférer les huit échantillons de notes dans votre sampleur. S'il n'est pas capable de retrouver les informations de boucle dans les fichiers .wav, il vous faudra noter la position du point d'entrée et de sortie de boucle de chaque échantillon (affichée en samples, ou dans l'unitée utilisée par votre sampleur), et retranscrire ces valeurs manuellement pendant la création du multiéchantillon.

Conclusion

Pour cet exemple, il faut compter environ 30 minutes pour préparer les huit échantillons. Comme vous pouvez le voir, la création de multiéchantillons n'est pas aisée, mais elle permet à tous les possesseurs de sampleurs d'emporter leurs meilleurs sons de VSTi orchestraux sur scène avec une qualité de restitution proche de l'original. Libre à chacun de sampler sur plusieurs niveaux de vélocité, sur des durées plus courtes ou avec plus de notes. Tout dépend de la qualité recherchée. Mais à présent, vous saurez boucler ce qui semblait imbouclable !