nobazz 18/09/2017

Akai S20 : l'avis de nobazz

« Il fait le job. »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
J'utilise le S20 en studio, pour trouver rapidement une base de compo a partir d'un ou de sample(s). Son workflow simplissime me permet d'avoir en 2 tours de mains un échantillon d'une autre machine, un extrait de vidéo via mon smartphone etc...

Le S20 est super attachant. il respire la solidité malgré ses pads tous durs qui cliquent à mort et viennent pourrir les videos quand tu le filmes avec prise d'ambiance. Son menu est en effet hyper simple, tout sous le coude avec la matrice de réglages. L'échantillonnage est ultra rapide, la découpe aussi quand on a pris le coup sans repères visuels.

Le son claque. Dans une gamme comparable, j'ai eu le Zoom st-224 qui n'apportait rien en terme de souplesse et de son par rapport à ma DAW... Ici je retrouve le son Akaï old-school. Pas d'effets en interne, mais je m'en fous, je traite au cul. La fonction reverse est mortelle. Le séquenceur est anecdotique, sans horloge, galère à boucler correctement... du moins j'en ai pas trouver l'utilité.

Les 16Mo son obligatoires d'après moi. Le format disquette est relou, j'ai donc mis un lecteur de clé USB à la place du lecteur d'origine. J'ai pas gagné en rapidité de chargement (faut pas être trop pressé pour les boucles hin...), en revanche la place de stockage n'est plus vraiment un problème du coup, et surtout j'ai moins peur que ça déconne. Je n'importe jamais de son du PC, c'est aussi vite fait de resampler... tac tac c'est dedans.

Les +:
J'adore sa gueule de grosse gameboy sympathique. Il a un coté... débonnaire. Il fait son taf sans chichis, efficace et propre. Le son tabasse. Les fonctions sont simples et accessibles. Son reverse est vraiment sympa.

Les -:
Ses pads qui ne sont pas agréables, durs et bruyants. je me sers souvent du push du coup pour le piloter, si par hasard l'ordi est allumé à ce moment là. (Je me demande si y'a moyen de les changer tiens)
Le temps de chargement, la place n'étant plus trop un problème.