Comparateur de prix
Petites annonces
sergiosergio01 03/02/2008

Korg D32XD : l'avis de sergiosergio01

5

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
16 pistes en enregitrement(avec option aib8), 32 en lecture en 16 bits 44,1 khz
disque dur interne

UTILISATION

Prise en main tres facile,
la doc est utile pour des fonctions avancées ou pour ceux qui n'auraient jamais utilisé ce type de machine.
doc en francais, nickel.

SONORITÉS

Les convertisseurs sont tres fins, les préamplis de qualité, les compresseurs analogiques absolument convaincants. J'utilisais un d1600 mk2 auparavant dont je trouvais la transparence exemplaire, et là, j'ai constaté une finesse accrue notamment dans les aigus probablement dûe aux convertisseurs et préamplis.

AVIS GLOBAL

Au final ce que j'en pense :
le son tue !
les faders motorisés et l'automation dynamique integrale de la console sont un grand confort.
l'écran est tactile, certe ce n'est pas un 24 pouces, mais il est suffisant pour visualiser les courbes d'eq, les niveaux ou les waves avec tout a fait assez de précision.
2 departs d'effet internes + 4 aux externes + 2 mix indépendants avec chacun leur sortie stéréo, on peut même sonoriser avec !
Pour la sono/enregistrement de live en multipiste, c'est l'outil idéal !
on peut choisir de prélever le son vers l'enregistrement pré ou post fader, eq différentes sur les entrées/sur les pistes.

On dispose de 32 pistes en lecture, 16 en enregistrement.
Le d32xd peut gérér simultanément ses 32 pistes + ses 16 entrées grace a un mix supplémentaire (cue mix) par exemple pour mixer 16 sorties d'expandeurs séquencés dans un logiciel midi en synchro via la prise midi (ou l'option dib8) en laissant ainsi les 32 pistes libres pour d'autres sources audios.

Tous les effets, equaliseurs, compresseurs analogiques, sont totalement editables, mémorisables. Les banques contiennent tous les type d'effets, chorus, flangers, jet rings, phasers, pitch shifter, emulations d'amplis, reverbs, delays, limiteurs, gates, compresseurs (a noter les compresseurs multibandes), j'en oubli surement...

Avec les compressions multibande, les eq totalement parametriques, la normalisation des pistes, on commence a parler de mastering.


En résumé,
-16 entrées analogiques (avec aib 8) + 32 pistes en lecture
-1 compresseur analogiques par voie(avec acb 8)
-1 equaliseur 4 bandes totalement parametriques par voie
-1 eq final 8 bandes totalement parametriques
-Jusqu'à 24 effets en insertion
-2 bus effets internes
-1 effet final
-4 bus aux externes
-1 mix stéréo monitor avec sa sortie stéréo indépendante
-1 mix stéréo master avec sa sortie stéréo indépendante
-1 mix stéreo cue switchable vers le bus monitor
- fonction solo
-entrées/sorties spdif optiques
-2 prises midi in et out trés utiles notamment pour synchroniser le d32xd avec un systeme pc logiciel + carte son
-1 connection usb pour transfert de données avec un pc
-1 boite à rythme avec tempo track et pattern track
-graveur cd

A l'époque du tout informatique, l'énorme avantage d'un tel appareil est que ça ne plante jamais ! On peut sereinement s'en servir professionellement en live ou en studio. De plus, pour emuler les possibilités du d32xd, ça fait tout de même un paquet de matos :

- 16 compresseurs analogiques
- carte son (16 in, 8 out totalement indépendants)
- pc+ecran ou portable (muni de processeur performant pour gérer 16 bus in + 32 pistes en lectures + 14 mix indépendants vers 14 bus out + 27 effets + 136 eq parametriques + 48 eq en plateaux...)
- logiciel audio performant et gérant en temps réel 16 entrées + 14 mix indépendants vers les différentes sorties de la carte son (là, le bât blesse souvent, le routing audio n'est pas encore ni souple, ni riche avec beaucoup de couples carte son + logiciel)
- surface de controle motorisée (2x16 voies, 6 aux + 1 aux stéreo, 4 eq param/voie )



Vous l'avez surement compris, je suis completement emballé par cette machine. La comparaison des spécifications avec celles des modéles studios 100% intégrés concurrents est nettement à l'avantage du D32xd. Cela risque de perdurer vu que toutes les marques ont l'air de déserter ce créneau au profit de systemes nécessitant un pc, ou d'ensembles enregistreurs DtD + console numérique + écran + souris, donc en plusieurs éléments séparés.