Bose  L1 Compact
+
Bose L1 Compact
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer

Test du L1 Compact de Bose

Test

La tour infernale

  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it

Bose avait surpris son monde en sortant le L1, un système de diffusion original sous forme de grande colonne et faisant à la fois office de façade pour le public et de retour pour les musiciens. Après avoir corrigé les défauts de jeunesse avec le model II, Bose sort une version compacte de son bébé...

Bose avait surpris son monde en sortant le L1, un système de diffusion original sous forme de grande colonne et faisant à la fois office de façade pour le public et de retour pour les musiciens. Après avoir corrigé les défauts de jeunesse avec le model II, Bose sort une version compacte de son
00:0000:00
...

Le concept du L1 était de permettre aux musiciens d’obtenir un moyen de diffusion assez puissant, facile à régler et aisément transportable. Ce qui intrigue le plus est le fait de placer ce système de diffusion derrière les musiciens, contrairement aux systèmes de diffusion façade habituels situés devant eux, et de s’affranchir ainsi de retours de scène. Le L1 diffuse donc le son à la fois pour les musiciens et le public. L’angle de diffusion est aussi très large, jusqu’à 180 degrés d’après le constructeur, et permet de couvrir un maximum de personnes présentes dans l’assemblée sans avoir à trop se prendre la tête quant à la disposition du système de diffusion. Évidemment, le L1 ne prétend pas pouvoir sonoriser des stades entiers, ni même de grandes salles de concert, mais se destine plutôt aux cafés bars et autres petites salles de spectacles (200 à 300 personnes maximum).

Le concept du L1 compact est très simple : offrir à peu près la même chose que le L1 en moins puissant et moins cher. Ce produit pourra donc intéresser les musiciens se produisant dans des salles de moins de 100 personnes, des DJ’s ou encore des conférenciers.

Mais voyons voir d’un peu plus près les caractéristiques du L1 compact...

 

Deux sacs, une sono

Le L1 compact est composé de deux parties : le socle qui fait office d’amplificateur, caisson de basse et préampli/mixette, les extensions et l’enceinte «Array» venant s’enficher dans le socle. Chacune des parties possède son sac de transport adéquat et parfaitement adapté. Pour les musiciens ayant des douleurs lombaires récurrentes, sachez que le L1 compact ne pèse que 13,3 kg, ce qui est très raisonnable pour un système de diffusion complet destiné à couvrir une centaine de personnes. Il sera même possible pour les conférenciers faisant des présentations devant un public plus limité de s’affranchir des deux extensions et de disposer le socle sur une table. Inutile alors de transporter les deux extensions, c’est toujours ça de moins...

Bose a voulu faire simple concernant la mise en place du système : pas de besoin d’avoir un diplôme d’ingénieur ou un brevet de secouriste pour monter et mettre en marche le L1 compact. On pose tout d’abord le socle par terre, puis on insère les deux extensions (elles sont identiques donc on ne peut pas se tromper) et enfin l’enceinte array tout en haut. Cette dernière se retrouve à la même hauteur que les oreilles d’une personne se tenant debout. Pour un public assis, on pourra n’utiliser que le socle que l’on posera sur une table afin de le surélever.

Tournons-nous désormais vers les réglages du L1 compact...

 

Des prises et des boutons

Le panneau de commande se trouve sur le caisson et regroupe à la fois la connectique et les réglages. Le L1 compact a deux canaux, le premier est dédié au microphone avec sa prise XLR, un réglage de volume et un maigre égaliseur deux bandes (basses et aigus). Rien de bien sorcier donc, on regrettera juste l’absence d’alimentation 48 V qui empêchera l’utilisateur  d’y brancher un microphone statique. Ceci n’est pas rédhibitoire sachant que dans 90% des cas, ce sera un Shure SM58 ou assimilé qui sera branché dans le L1 ! On notera la présence d’une LED s’éclairant en vert lorsque du signal rentre et en rouge lorsque ce dernier écrête. Enfin, Bose a inclus une caractéristique intéressante avec son traitement du signal automatique et intégré : ToneMatch. La marque ne donne pas beaucoup d’information concernant ce procédé, on sait juste que cela modifie la tonalité et donc agit comme une préégalisation adaptée aux micros dynamiques à main. Seule ombre au tableau, ce pré-réglage n’est pas débrayable alors qu’il l’est sur le canal 2... Mais pourquoi donc M. Bose ?

Le canal deux vous permettra de brancher une guitare ou une source au niveau ligne et possède-lui aussi son réglage de volume, sa LED pour le statut du signal en entrée, une entrée stéréo niveau ligne au format minijack 1/8 et une autre entrée en RCA. Une entrée instrument en Jack 6,35 mm vous permettra de brancher par exemple votre guitare et un commutateur ToneMatch enclenchera le pré-réglage adapté aux guitares acoustiques. Sachez que contrairement au premier canal, ce pré-réglage est désactivable si vous prévoyez de brancher un autre instrument qu’une guitare acoustique dans le l’entrée Jack 6,35 mm.

Enfin, on retrouve sur le panneau arrière les sorties au format RCA et Jack 6,35 mm. Cette dernière servira à chaîner plusieurs L1 compacts afin d’avoir plus de puissance et de couvrir ainsi un plus grand espace. La sortie RCA vous permettra d’enregistrer par exemple votre concert ! Sympa.

 

Et du son

Le ToneMatch Audio Engine

Bose propose en option le ToneMatch Audio Engine qui ressemble à une petite mixette et vous permettra d’avoir 4 voies de mixage, plus d’une centaine de presets couvrant pas mal de sources et instruments divers, l’égaliseur zEQ, des effets numériques et la possibilité d’enregistrer des scènes afin de les rappeler ultérieurement. Sachez que d’autres presets sont disponibles sur le site de Bose et que la boiboite coûte quand même approximativement 500€, soit 50% du prix du L1 compact.
Nous avons testé le L1 avec une source stéréo (un iPhone!), un micro SM58 et une guitare électro-acoustique Ibanez. Avec la source stéréo, en faisant l’essuie-glace devant le L1, on s’aperçoit que le haut du spectre (vers 4 kHz) s’atténue un peu quand on est excentré, mais cela reste convenable néanmoins. Le bas du spectre est bien présent comme il faut, mais on sent qu’il y a un bon creux dans les bas médiums. Concernant le larsen, placé à un mètre du L1 avec ma guitare électro-acoustique dotée d’un capteur piézo, il faut pas mal pousser le volume pour que le système accroche. Bose recommande d’ailleurs au musicien de se placer à minimum deux-trois mètres du L1.



Dans les conditions abominables (et je pèse mes mots) du sous-sol des locaux d’AudioFanzine, le L1 s’en sort plutôt pas mal, son grand avantage étant sa directivité large qui permet un placement plus qu’approximatif, pratique pour les néophytes ! En s’éloignant de la source, le bas et le bas médium sont au fur et à mesure atténués mais la projection du son reste très bonne. Le ToneMatch du canal 2 permet de diminuer l’effet boomy de certaines guitares électro-acoustiques et atténue aussi le côté agressif que peuvent avoir certains piézos. Un bon point donc pour cette préégalisation qui a bien marché avec notre Ibanez, le L1 compact ayant des fois tendance à être agressif dans le haut du spectre.

 

 

Conclusion

Avec cette solution, Bose se tourne résolument vers les musiciens jouant dans des petites salles, les DJ’s, Les MJC, les bars, etc. Tout est axé sur la facilité d’utilisation, de montage et de réglage. La marque réussit son pari de proposer un système de diffusion facilement transportable, puissant et pouvant couvrir une large zone, tout cela sous la barre des 1000€. On pourra toujours maudire cette pré-égalisation non débrayable sur le canal 1 ou encore ce creux dans le bas médium, n’empêche que Bose est pour l’instant le seul constructeur à proposer un produit de ce genre qui à coup sûr trouvera son public, désireux de se faire entendre sans se prendre la tête.

 

Notre avis :
Points forts Points faibles
  • Le principe du L1
  • Prix
  • 13,3 kg seulement
  • Housses de transport incluses
  • Solution clé en main : enceintes, ampli et mixette
  • Possibilité de chaîner plusieurs L1
  • Système de presets sympa pour les néophytes
  • Angle de diffusion très large
  • Résistant
  • Grosse poignée de transport sur le caisson
  • Pré-égalisation non désactivable sur le canal 1
  • ToneMatch audio engine optionnel un peu cher
  • Creux dans le bas médium
  • Aigus pouvant être agressifs
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • +1
  • Pin it