Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

Sujet ISRC et featuring

  • 7 réponses
  • 4 participants
  • 286 vues
  • 4 followers
Giansolo

Giansolo

26 posts au compteur
Nouvel AFfilié
Premier post
1 Posté le 28/06/2021 à 21:55:41
Bonjour à toutes et à tous,
Je m'apprête à demander mes codes ISRC pour mon album et j'ai quelques chansons avec des featuring.
Ma question est la suivante: est-ce qu'il faut mettre le featuring dans le titre lors de la demande des codes ISRC (par exemple "j'aime les pâtes (feat. toto)" ? Je ne trouve pas d'information précise à ce sujet. Je souhaite valoriser le featuring, alors j'aurais tendance à dire oui, mais je n'ai hélas pas de guidelines pour me confirmer que c'est la bonne démarche.

J'ai également lu qu'en général pour les métas tags (ce qui est différent du code ISRC) le featuring est à lister séparément, en particulier sur les aggrégateurs pour le codage du titre de la chanson.

J'espère que quelqu'un pourra m'aiguiller :)

merci!

Jean-Marc Boulier

Jean-Marc Boulier

306 posts au compteur
Posteur AFfamé
2 Posté le 29/06/2021 à 14:13:10
Salut,

Oui les featured artists doivent être mentionnés.

Pour l'upload chez ton agrégateur, normalement il devrait y avoir un champ du genre "additional artist" et tu peux renseigner les noms ici. Ils apparaitront différemment selon la plateforme. Par exemple sur Deezer c'est dans le titre de la chanson sous la forme que tu as décris. Sur Spotify c'est à côté du nom de l'artiste principal. Exemple : https://open.spotify.com/track/2vPGnxMoUHxubwhDg4CLIl?si=f225916ea4ef4975

[ Dernière édition du message le 29/06/2021 à 14:13:34 ]

Giansolo

Giansolo

26 posts au compteur
Nouvel AFfilié
3 Posté le 29/06/2021 à 14:24:00
Top! merci pour ce retour rapide.
Du coup à l'envoi à la SCPP j'écrirai "j'aime les pâtes (feat. toto)" comme ca pas de lézard.
Pour les agrégateurs, effectivement j'ai vu que ça dépend du formulaire de saisie des metas données qui vont être répercutées sur les plateformes affiliées (à cet agrégateur). Il faut donc être vigilant.
Kid_1604

Kid_1604

1343 posts au compteur
AFicionado
4 Posté le 29/06/2021 à 14:46:19
Attention, les featured artists sont mentionnés comme artistes-interprètes du titre, mais nul besoin de les mentionner dans le titre du titre lors de la demande du code ISRC.
Pour rappel, le code ISRC sert à identifier les enregistrements, notamment dans la gestion collective des droits de producteurs (gérés en France par la SCPP ou la SPPF).
Demander un code à la SCPP quand on n’est pas membre, c’est uniquement par commodité car cela peut être bloquant de ne pas en avoir un (c’est un code nécessaire pour les distributeurs numériques notamment).

Mais c’est lors du dépôt de son enregistrement à la SCPP ou SPPF, lorsqu’en on est membre, que l’on indique toutes les datas ! Dont le nom des interprètes par exemple.
Les seules infos demandées par la SCPP pour cette attribution de code "hors dépôt d’enregistrement", c’est titre de l’enregistrement et durée il me semble.

Dans tous les cas, libre à toi de nommer ton morceau "j'aime les pâtes (feat. toto)", bien que cela ne soit pas recommandé (interdit même ?) par les plateformes de streaming, il faut juste que ce soit le même nom dans tous les cas (dans les métadatas des plateformes, de la Sacem, de la SCPP ou SPFF, etc), sinon tu compliques le travail de la gestion collective et tu perds potentiellement des droits qui ne seront pas bien identifiés.

[ Dernière édition du message le 29/06/2021 à 14:47:14 ]

Giansolo

Giansolo

26 posts au compteur
Nouvel AFfilié
5 Posté le 29/06/2021 à 20:57:08
Hola bah mince, je comprends plus rien du coup.

Reprenons:
(a) Oui c'est mon premier dépôt et je suis inscrit à la SCPP sans en être membre (je ne rempli pas encore les prérequis et n'ai pas versé la cotisation), donc il s'agit bien d'une demande de code "hors dépôt d'enregistrement". Pour être parfaitement clair: je me log sur le site ISRC de la SCPP et je peux faire une demande en donnant (a) le titre, (b) la durée (ou "0" si je ne la connais pas).

(b) Si j'ai bien compris ton conseil, il est plus judicieux de nommer les titres avec featuring sans featuring mais de les rajouter en méta data dans l'agrégateur à postériori, c'est à dire après l'obtention du code ISRC. Pour résumer: je demande un code ISRC pour "j'aime les pâtes". Ensuite dans la plateforme de l'agrégateur, j'enregistre "j'aime les pâtes" et dans les options de méta data je rentre le featuring. Correct?

(c) Un titre unique aide à l'identification (parfaitement compréhensible, si on avait un identifiant unique partout ce serait magique).

Mais pourquoi il n'existe pas de guide pour expliquer tout ça ? Argh.

[ Dernière édition du message le 29/06/2021 à 20:58:13 ]

Kid_1604

Kid_1604

1343 posts au compteur
AFicionado
6 Posté le 01/07/2021 à 14:08:37
C’est parfaitement ça ! :clin:

Pour le guide, j’aurais plutôt tendance à te dire de te méfier de ceux qui sont existants et de bien croiser les infos à chaque fois... Le droit de la musique est une matière très complexe, et les arcanes de la gestion collective sont souvent très mal comprises. On lit beaucoup de choses farfelues ou dépassées.
(Pour le coup c’est mon métier depuis des années)
thierry.compositeur

thierry.compositeur

370 posts au compteur
Posteur AFfamé
7 Posté le 05/03/2022 à 21:11:42
Bonjour, désolé , je suppose que la question a du déjà être posée.

Je viens de remplir ma demande à la scpp mais ne suis pas certain de la démarche.

En fait je compose et souhaite poster mes compositions faites à la maison sur youtube , l'audio incorporé à une vidéo qui montre la partition au fil de la lecture (musique classique)

Si youtube génère des droits voisins autant les percevoir mais je n'en suis pas certain.

Les morceaux sont à la pacem ok mais pour l'enregistrement, si je ne sort pas de CD ou DVD, est ce que la scpp me sert à quelque chose ou sur youtube elle ne sert à rien ?

Merci pour vos conseils éclairés

Thierry

[ Dernière édition du message le 05/03/2022 à 21:13:59 ]

Kid_1604

Kid_1604

1343 posts au compteur
AFicionado
8 Posté le 09/03/2022 à 10:32:06
Techniquement l’argent que te file Youtube si tu monétises tes vidéos est censé couvrir tant les revenus publicitaires que l’ensemble des droits (d’auteur et voisins).
Mais étrangement certains OGC ont malgré tout un mandat de collecte sur ces plateformes... Comme la Sacem par exemple. Donc si la Sacem te payes ces droits et que tu perçois de la monétisation YouTube, tu perçois deux fois les droits d’auteur ! (mais chut, mieux vaut ne pas l’indiquer à la Sacem).
C’est d’ailleurs pour ça que YouTube est si prompt à démonétiser/retirer une vidéo qui contient une œuvre non clearé, puisqu’ils versent en fait des droits d’auteur à la personne mettant en ligne la vidéo...
Concernant la SCPP/SPPF, leurs mandats web sont un peu obscurs donc je ne pourrais pas te confirmer s’ils perçoivent bien directement sur les vidéos Youtube. Tu peux les appeler pour en avoir confirmation.
Dans tous les cas via ces sociétés tu pourrais probablement récupérer des droits issus des enveloppes de la copie privée, donc ça ne mange pas de pain de déclarer tes enregistrements.
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.