Ikkini 15/01/2019

Make Noise WoggleBug : l'avis de Ikkini

« Une créature vivante dans votre modulaire »
4

  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail
Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Le Wogglebug est un instrument difficile à décrire.
Pour faire simple, ce sont deux oscillateurs chaotiques qui peuvent interagir, liés à une horloge centrale un peu instable (ce qui fait tout le sel de cette version par rapport à une version mk2 trop sage à mon goût).
En haut, un oscillateur qui monte et qui descend de façon chaotique, dont on peut régler l'amplitude de modulation et la vitesse de transition. Avec sortie sample & hold et sortie lissée. En bas, un oscillateur chaotique qui forme des rebonds, avec deux contrôles qui restent encore un peu cryptiques pour moi malgré des années d'utilisation.
Ces deux oscillateurs servent évidemment de source de modulation, mais ils ont également leurs sorties audio et même une sortie ring mod des deux signaux. D'un point de vue sonore on a un essaim d'abeilles, un essaim de bourdons et l'invasion terrestre de frelons en colères.
Vous disposez également d'une sortie clock (presque) stable et des rebonds et burts d'horloge liés aux réglages du monstre.
Il y a aussi des entrées externes vers le sample & hold et le ring mod.
J'aime énormément ce module, à la fois pour sa palette sonore, mais surtout en tant que source de modulation extrêmement vivante et musicale.
Le Wogglebug peut aussi tourner à des vitesses extrêmement lentes, ce qui permet la construction de patches génératifs en constante évolution.